Test Blu-ray : Battle of the sexes

0
44

 
États-Unis, Royaume-Uni : 2017
Titre original : –
Réalisation : ,
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h01
Genre : Comédie, Sport
Date de sortie cinéma : 22 novembre 2017
Date de sortie DVD/BR : 28 mars 2018

 

 

1972. La championne de tennis Billie Jean King remporte trois titres du Grand Chelem. Mais loin de se satisfaire de son palmarès, elle s’engage dans un combat pour que les femmes soient aussi respectées que les hommes sur les courts de tennis. C’est alors que l’ancien numéro un mondial Bobby Riggs, profondément misogyne et provocateur, met Billie Jean au défi de l’affronter en match simple…

 

 

Le film

[3,5/5]

S’ils n’ont jamais su, au fil des films et des années, retrouver pleinement la magie qui animait leur coup d’essai en 2006, les duettistes Jonathan Dayton et Valerie Faris sont néanmoins parvenus à se dessiner, petit à petit (seulement trois films en douze ans), une filmographie rayonnante, humaine et sincère, composée de films que le public pourra sans aucun doute voir et revoir avec plaisir, de la même façon que les clips qu’ils signent depuis quelques années maintenant pour des groupes tels que, par exemple, Red hot chili peppers.

En 2017, Jonathan Dayton et Valerie Faris se frottaient donc à nouveau à l’exercice du « feel good movie » avec Battle of the sexes, film revenant sur le match de tennis mythique opposant, en 1973, Billie Jean King à Bobby Riggs. Cet événement sportif, depuis devenu un symbole dans l’histoire du féminisme, est donc l’occasion pour les deux cinéastes de livrer une œuvre solaire et souvent assez jubilatoire. C’était également l’avis de notre rédacteur en chef Pascal Le Duff, qui écrivait lors de la sortie du film en France :

« Emma Stone assume fièrement l’engagement et le talent de joueuse de King. Steve Carell est irrésistible en macho d’un autre âge, plus opportuniste que méchant, néanmoins marqué par une vision passéiste des rapports entre hommes et femmes. Ces deux-là, au fond, s’aiment bien et leur relation est source de réjouissants moments de comédie.

Cette bataille des sexes relate surtout l’émancipation publique et personnelle d’une femme, son coup de foudre pour une coiffeuse (alors qu’elle était mariée) occupant un pan non négligeable du récit, traité avec une profonde délicatesse. »

Avec un tout petit peu plus de 78.000 entrées en France, Battle of the sexes n’a en revanche clairement pas rencontré le succès qu’il aurait mérité dans les salles obscures, malgré une distribution relativement confortable (120 salles). On est en effet loin du million d’entrées réalisées en 2006 par Little Miss Sunshine sur un circuit de 72 salles – on compte donc sur vous pour découvrir le film en masse lors de sa sortie en vidéo !

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Côté Blu-ray, la galette éditée par 20th Century Fox fait le boulot sans le moindre problème. L’image respecte pleinement la photographie du film, le master est assez sublime avec un grain argentique superbement préservé, un très beau piqué et un excellent niveau de détail. Les contrastes sont très affirmés, les noirs d’une profondeur absolue, c’est du très beau travail. Côté son, seule la VO est proposée en DTS-HD Master Audio 7.1 (bon confort d’écoute, bon dynamisme, immersion absolue, surtout lors du match final qui en envoie littéralement plein les canaux et plein les oreilles), tandis que la VF doit se contenter d’un DTS 5.1, qui propose tout de même d’excellents effets acoustiques sur les matchs, avec des effets de « foule » finement restitués, et sur les quelques scènes musicales.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose, outre les traditionnelles galeries photos, un court making of d’une vingtaine de minutes, nous permettant d’écouter avec intérêt l’ensemble de l’équipe artistique s’exprimer sur Battle of the sexes. On poursuivra ensuite avec des images d’archives de l’arrivée de Billie Jean King sur le court de l’Astrodome de Houston (reconstituée de façon assez maniaque par l’équipe du film), ainsi qu’avec un très intéressant entretien avec la « vraie » Billie Jean King dans lequel la championne s’exprime non seulement sur l’importance historique qu’a pu avoir le match, mais également sur son adversaire Bobby Riggs, pour qui elle fait montre d’un immense respect.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici