Accueil Tags Vincent Lacoste

Tag: Vincent Lacoste

César 2019 : les nominations

0
Les nominations pour la 44ème édition des César ont été annoncées avant-hier matin par Alain Terzian, le président de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma, et Maxime Saada, président du groupe Canal +. La cérémonie aura lieu le vendredi 22 février à la Salle Pleyel et sera diffusée comme d'habitude en clair et en exclusivité sur Canal + à partir de 21h00.

Critique : Amanda

0
Mikhaël Hers se montre en gros progrès avec "Amanda", film sur un sujet grave qui s'avère plutôt bien traité même s'il n'est pas exempt de certaines longueurs inutiles.

Albi 2018 : Deux fils

0
Est-ce que les films en général et les premières œuvres en particulier reflètent la personnalité de leur créateur ? C'est une question qu'on s'est toujours posée, tellement le cinéma, dans son versant pas exclusivement commercial, constitue une forme d'expression personnelle. Supposons donc que ce soit le cas et que Deux fils, présenté en avant-première au Festival d'Albi, soit en quelque sorte un prolongement de l'impression que son réalisateur débutant Félix Moati nous a laissée à travers ses interprétations dans un nombre conséquent de films français récents.

Cannes 2018 : Plaire aimer et courir vite

0
Vous souvenez-vous d'une histoire d'amour gay au cinéma qui se termine bien ? Plus encore que leur pendant hétéro, les aventures romantiques entre deux hommes ou deux femmes ont la fâcheuse habitude de se conclure au mieux avec un départ vers de nouveaux horizons en solitaire. Notre repère d'identification aura alors été amèrement déçu, quoique au moins vigoureusement confirmé dans son orientation sexuelle.

Test Blu-ray : Victoria

0
Il y a 3 ans, la sélection ACID du Festival de Cannes avait permis de faire connaissance avec la réalisatrice Justine Triet au travers de La Bataille de Solférino, son premier long métrage. Un film plein d’énergie et de fraîcheur, à la fois délirant et très maîtrisé, un film amalgamant intelligemment petite histoire et grande histoire. Cette année, son deuxième long métrage, Victoria, était de nouveau à Cannes mais, cette fois, dans la sélection de la Semaine de la Critique, en tant que film d’ouverture. Le deuxième film, un cap important pour un ou une jeune cinéaste : confirmation ou déception ?

Critique : Victoria

1
On retrouve dans "Victoria" beaucoup de points communs avec" La Bataille de Solférino", bien que le contexte soit très différent. Toutefois, la réalisatrice a bénéficié cette fois ci de davantage de moyens et, malheureusement, cela se voit : moins de fraîcheur, moins de spontanéité.

Tournage en France pour John McTiernan ?

1
L'annonce a été faite à l'occasion du So Film Summer Camp 2016 qui se déroule depuis le mercredi 29 juin et jusqu'à dimanche 3...

Cannes 2016 : Semaine de la Critique, film d’ouverture

1
Dans "Victoria", film de Justine Trier sur la dépression qui peut guetter celui ou celle qui met son travail largement au dessus de sa vie sentimentale et de sa famille, on retrouve une très bonne Virginie Efira.

Prix Romy-Schneider et Prix Patrick-Dewaere 2016 : les finalistes

1
Les six finalistes pour succéder aux lauréats 2015 (Reda Kateb et Adèle Haenel) de ces trophées récompensant les espoirs du cinéma français viennent d'être...

Test Blu-ray : Lolo

1
Actrice multi-facettes, navigant avec aisance des productions indépendantes US les plus pointues aux comédies populaires en passant par le cinéma horrifique, Julie Delpy a l'art de surprendre son public. Son dernier film en tant que scénariste / réalisatrice, Lolo, se situe dans la veine « populaire » de son œuvre. Très influencée par la vague de comédies « girly » made in France ayant régulièrement atteint le grand écran depuis deux ans

Critique : Saint Amour

2
Il est 20h45, le 23 Février, et il est temps de partir de chez moi en direction du cinéma l’Utopia (de Bordeaux). Mon meilleur pote m’a offert une place pour aller voir l’avant-première de Saint Amour en présence des réalisateurs. Pour être tout à fait franc, j’avais lu dans le journal gratuit du matin que le nouveau film du duo déjanté de Groland passait en avant-première chez nous, et qu’il parlait de route des vins. Je n’avais aucune information complémentaire. C’est donc sans attente, sans prétention que je vais à cette projection. 1h40 plus tard, je suis épuisé et j’ai chaud. J’ai énormément ri. Et à gorge déployée, pas un simple sourire ou un petit pouffement habituel dans une salle de cinéma. La scène avec Michel Houellebecq, pour ne citer que celle-là, à déclencher une telle vague de rires dans la salle que les dialogues suivants ont été totalement couverts. Je ne pense pas avoir vécu une telle projection depuis Astérix et Obélix mission Cléopâtre. Maintenant venons-en à la critique à proprement parler...

Critique : La Vie très privée de Monsieur Sim

0
Bien aidé par la prestation d'un Jean-Pierre Bacri quasiment "fait" pour le rôle, Michel Leclerc a réussi à surmonter la plupart des difficultés qui l'attendaient en adaptant "La Vie très privée de Monsieur Sim" au cinéma : arriver à faire rire de temps en temps tout en proposant un film plein d'émotion et flirtant souvent avec une forme particulière de tragique.