Accueil Tags Gus Van Sant

Tag: Gus Van Sant

Test Blu-ray : My own private Idaho

0
En 1991, la découverte de My own private Idaho a marqué la découverte de Gus Van Sant, cinéaste qui ferait parler de lui au cœur de la sphère cinéphile tout au long des années 90-2000, avec un pic de popularité inédit en 2003, puisqu’il obtiendrait la prestigieuse Palme d’Or à Cannes avec Elephant. Depuis une dizaine d’années cependant, le cinéaste fait un peu moins parler de lui. On salue donc bien bas l’initiative de Metropolitan Vidéo, qui a décidé de coupler la sortie du tout dernier film, Don’t worry he won’t get far on foot (lire notre article), à la sortie en Blu-ray de son troisième long-métrage, My own private Idaho donc, unanimement reconnu comme le plus grand chef d’œuvre de sa carrière.

Berlinale 2018 : Don’t worry he won’t get far on foot

0
Il est loin, le temps où Gus Van Sant était l'une des figures de proue du cinéma indépendant américain, irrespectueux, inventif et fièrement gay. Aussi nostalgique cette phrase sonne-t-elle, l'évolution de Van Sant en tant que cinéaste doit au moins autant aux influences extérieures, telles que ses rendez-vous souvent manqués avec Hollywood, qu'au processus de mûrissement que chaque artiste, voire chaque personne, est censé accomplir au cours d'une vie.

Cannes 2017 : si les biopics musicaux de Cannes m’étaient contés

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Festival Cinémas Différents et Expérimentaux de Paris 2016 : L’Humour est...

0
  Centre Pompidou, le mercredi 5 octobre 2016. Dans le cadre du festival des cinémas différents et expérimentaux, le spectateur a pu découvrir un choix...

Cannes 2016 : nos Palmes d’or préférées

2
La compétition de l'édition 2016 du Festival de Cannes débute demain matin à 8h30 avec Rester Vertical de Alain Guiraudie, premier film français à...

Critique : Nos souvenirs

2
Le public festivalier peut parfois être cruel. La réception à Cannes du nouveau film de Gus Van Sant, qui y était présenté l’année dernière en compétition, fut si glaciale qu’elle a enseveli sous elle la réputation de Nos souvenirs avant que ce dernier n’ait eu une chance de se faire sa place sur le marché.

La Cinémathèque Française au printemps 2016

2
La Cinémathèque Française a désormais un nouveau directeur général : Frédéric Bonnaud, qui succède à Serge Toubiana. La transition s’est faite sous le signe de la continuité, même si le nouveau maître des lieux n’a pas vraiment convaincu jusqu’à présent dans sa gestion d’une crise sociale autour du statut et des conditions de travail du personnel d’accueil, héritée de son prédécesseur.

Berlinale 2016 : les Teddy Awards

2
Quelques heures avant le palmarès du jury de la compétition officielle présidé par Meryl Streep, nous connaissons déjà celui des Teddy Awards qui fêtait...

Cinémathèque Française : Saison 2015-2016

0
Ce soir a eu lieu la présentation de la saison 2015-2016 de la Cinémathèque Française. Après quelques mots de bienvenu de la part du réalisateur Costa-Gavras, président de la vénérable institution qui célébrera l’année prochaine ses 80 ans, son directeur général Serge Toubiana a pris la parole pour annoncer en détail les grandes thématiques de cette onzième année passée dans les murs de l’American Center à Bercy.

Cannes jour J moins un

0
Voilà on y est, la Croisette, les palmiers, le bleu de l'océan, le soleil, le cinéma qui durant onze jours (re)devient la plus belle...

Cannes 2015 : la compétition (presque) complète

2
Seize longs-métrages pour l'instant ont été annoncés pour participer à la course à la Palme d'or. Deux à quatre autres films (dont peut-être un...

En juin-juillet sur la planète ciné

0
Rattrapages de quelques news plus ou moins importantes, non évoquées entre juin et juillet dernier avec des infos sur les projets de Sly, le...