Accueil Tags ESC Éditions

Tag: ESC Éditions

Test Blu-ray : Un drôle de paroissien

0
La personnalité de Jean-Pierre Mocky est probablement, au fil des années, devenue plus célèbre que ses films à proprement parler : ses excès, ses colères et sa légendaire « grande gueule » immortalisées en 2000 par les équipes de l’émission Strip Tease, ont finalement peut-être d’avantage marqué le public que sa filmographie, qui n’a jamais réellement bénéficié d’une très grande diffusion dans l’hexagone.

Test Blu-ray : Crazy day

0
Si certains cinéastes parviennent, dès leur premier film, à livrer une œuvre aboutie et imparable, force est de constater que d'une façon générale, les jeunes réalisateurs livrent avec leur premier long-métrage ce qui apparaîtra avec le recul, au mieux, comme un brouillon de leur œuvre future, contenant à l'état embryonnaire les bases de ce qui fera les bases de leur filmographie à venir. Autrement dit : on ne peut être pas toujours au top – et cette assertion conviendra parfaitement à un premier comme à un dernier film, en passant bien sûr par le film du milieu et les intermédiaires.

Test Blu-ray : Capitaine de Castille

0
Tourné au Mexique et tentant, autant que faire se peut, de privilégier les lieux « réels » où s’étaient déroulés les faits relatés durant le film, Capitaine de Castille s’avère un film d'aventures très ambitieux, au budget énorme, mettant Tyrone Power sur le devant de la scène alors que se dessine, en arrière-plan, tout un pan de la conquête du Nouveau Monde. Derrière la caméra, on trouve bien entendu le mythique Henry King, collaborateur régulier de l’acteur ; à eux deux, ils représentent une certaine idée du « grand » cinéma Hollywoodien des années 40, épique et spectaculaire mais ne sacrifiant cependant jamais ses personnages sur l'autel du grand spectacle.

Test Blu-ray : Man on the moon

0
Parmi les nombreuses personnalités ayant émergé du melting-pot de talents que représentait le Saturday Night Live aux États-Unis dans les années 70/80, beaucoup ont rayonné largement au dehors du pays de l’oncle Sam, et sont devenus des acteurs comiques cultes bien au-delà de toutes les frontières. Dan Aykroyd, John Belushi, Chevy Chase, Bill Murray, Eddie Murphy, Steve Martin, Martin Short, Joan Cusack, Robert Downey Jr, Mike Myers, Dana Carvey, Adam Sandler, Rob Schneider, Will Ferrell, Maya Rudolph ou encore Kate McKinnon sont donc autant de personnalités (parmi d’autres) ayant réussi à percer auprès du public international, grâce à leur passage par la case « cinéma ».

Test Blu-ray : Street trash

0
Film d’horreur pour de rire, jouant ouvertement sur une provocation bien rugueuse et crasse, Street trash est un pur produit de son époque, s’inscrivant dans deux tendances fortes et incontournables du cinéma dit « d’exploitation » des années 80. Etant donné les outrances formelles et les dérives ouvertement « gore » du film, étant donné l’attachement à se vautrer dans le mauvais goût le plus absolu, on ne pourra s’empêcher de penser, par analogie, à quelques-uns de ses contemporains, tels que Toxic Avenger (Lloyd Kaufman, 1984), qui marquait les premiers exploits de Troma Entertainment, ou Bad taste (Peter Jackson, 1987), qui jouait également la carte du gore bien dégueu. Il serait également difficile de ne pas citer Evil Dead (Sam Raimi, 1982) bien sûr, qui partage avec Street trash le goût d’une caméra extrêmement mobile, toujours en mouvement, prenant presque la place d’un personnage au cœur du récit. Il faudra cependant admettre qu’en comparaison avec les trois films que l’on vient de citer, tournés avec quelques bouts de ficelle et énormément de créativité, Street trash s’impose, formellement, comme nettement plus « pro » : tourné non pas en 8 mm cradingue mais en 35 mm, avec de longs plans steadicamés très élaborés et des effets spéciaux extrêmement efficaces, le film de Jim Muro bénéficiait d’un budget plus important, qui transparait clairement à l’écran.

Test Blu-ray : Ali Baba et les quarante voleurs

1
Dans les années 40, le film d’aventures américain était très fortement teinté d’exotisme : qu’il s’agisse d’explorer les territoires plus ou moins vierges des îles du Pacifique, de découvrir des civilisations « perdues » au cœur de la jungle amazonienne ou de se perdre dans les étendues désertiques du Moyen-Orient, tout était bon pour s’évader gentiment sur le mode gentiment décomplexé du « sérial » des années 20.

Test Blu-ray : Dans un recoin de ce monde

0
La seconde Guerre Mondiale a souvent été évoquée par le cinéma d’animation japonais. Si l’on avait tendance à garder jusqu’ici uniquement en mémoire « LE » film de référence sur le sujet, à savoir le bouleversant Tombeau des lucioles d’Isao Takahata (1988), il semblerait bien qu’aujourd’hui, un deuxième film change un peu la donne, en parvenant à s’imposer comme une des plus belles évocations de cette période trouble de l’Histoire japonaise.

Test Blu-ray : Chère Brigitte

0
La carrière d'Henry Koster en tant que réalisateur, qui s'étale sur plus de trente ans (de 1932 à 1966), fut surtout marquée par ses collaborations régulières avec James Stewart. Après Harvey (1950), Le voyage fantastique (1951), Mr Hobbs prend des vacances (1962) et Ah ! Si papa savait ça (1963), Chère Brigitte (1965) est donc le cinquième film réunissant les deux hommes, l'un derrière et l'autre devant la caméra.

Test Blu-ray : Arabesque

0
Pur produit de son époque, Arabesque est un film qui fleure bon l’insouciance des années 60 et du « swinging London », une comédie d’espionnage en mode décontractée, avec un héros imperturbable confronté aux personnages les plus hauts en couleurs et aux situations les plus rocambolesques. On passera donc rapidement sur l’intrigue du film, qui nous narre une espèce de complot tarabiscoté dont on n’est pas vraiment sûr de saisir les tenants et aboutissants réels, pour se concentrer sur l’ambiance, l’air du temps qu’a su saisir au vol Stanley Donen, proposant au final avec Arabesque un petit plaisir sucré aussi inoffensif que charmant, d’autant qu’il s’avère visuellement très soigné.

Test Blu-ray : Coffret Marx Brothers (1929-1933)

0
Cette année, grâce aux efforts d’ESC Editions, éditeur que l’on suit et qu’on aime beaucoup au sein de la section DVD / Blu-ray de critique-film, vous aurez la possibilité d’offrir ou de vous faire offrir un coffret Blu-ray réunissant les cinq premiers films des Marx Brothers (autrement dit probablement les plus fondamentaux), tournés au rythme d’un par an de 1929 à 1934, pour le compte de la Paramount.

Test DVD : Belfagor le magnifique

0
"Belfagor le magnifique" n'entre pas dans la liste des chefs d'œuvre du cinéma réalisés par Ettore Scola. Faut-il pour autant traiter ce film avec dédain ? Sûrement pas, car dans cette farce médiévale, les bons moments sont nombreux.

Test DVD : Tant qu’il y a de la guerre, il...

0
Voilà un sujet en or pour Alberto Sordi, un sujet qui lui permet de tirer à vue sur tout ce qui bouge : le commerce des armes, bien sûr, mais aussi la corruption qui règne dans de trop nombreux pays africains et l'hypocrisie au sein de la sacro-sainte famille et dans la bonne société en général.