Série TV : Super Fun Night – épisode 4 – Boubier connecton

0
425

Série TV : Super Fun Night

Tout auréolé d’un acte précédent clopin-clopant, Super Fun Night revient avec un quatrième épisode qui est soumis à notre réquisitoire. Faut assurer les gars ! Mo-ti-vés ! On se concentre car il faut mettre les bouchées-doubles ! Alors, aujourd’hui, pour se reconstruire, nous allons essayer de compter sur l’appui familial, à savoir la maman et la frangine de Kimmie Boubier.

Super Fun Night – Boubier Connecton « Engagement Party »

Bon, pour ne rien vous cacher, j’appréhende ce nouvel épisode. Je ne sais pas si son statut instable va se stabiliser pour le bien-être de tout le monde. Faisons le point sur la situation. Kimmie (Rebel Wilson) a deux très bonnes copines et colocataires : Helen-Alice (Liza Lapira) et Marika (Lauren Ash). Elles vivent ensemble. Les trois filles, tous les vendredis, tentent de passer une Super Fun Night (une soirée de ouf !). Kimmie a eu une belle promotion dans son cabinet d’avocat. Elle y côtoie Richard. Elle en ferait bien son quatre heures. Elle a une concurrente, Kendall (Kate Jenckinson). Kendall se tape Richard (Kevin Bishop). Kimmie est triste. Marika et Helen-Alice sont là pour la réconforter.

SFN Episode 4 (1)

Le relais semble être transmis entre ce qu’on a eu du mal à vivre lors de l’acte trois de la saison une et ce qui va suivre. Celui-ci va être relayé par la famille Boubier en personne. Kimmie, on ne va pas se mentir, ravale tout son désarroi, mais aussi et surtout toute son affection pour Mister Royce, le toujours bien coiffé. Elle tente de faire face, tant bien que mal, à ce cataclysme affectif en tournant doucettement la page. Ah ces gonzesses ! Loin du caractère binaire de notre gent masculine internationale, elles doivent se résoudre à passer par moult phases reconstructives pour faire le deuil d’une relation. Entre Kimmie et Richard, il n’y a pas eu galoche. Donc, « CQFD » (je ne sais pas si je le place bien…mais j’avoue adorer employer cette expression), il n’y a pas eu de relation. Pas de galoche, pas de relation. On sent bien fort que la production tente, je ne sais par quel mystère, de garder sous le coude un éventuel suspense sur une issue hypothétiquement positive entre nos deux futurs tourtereaux. Je vois cela gros comme le nez au milieu de la figure. Bref, quoiqu’il en soit, Kimmie Boubier reçoit mère et sœur pour le Mariage en très, mais alors très petites pompes, de cette dernière.

On choisit ses amis, mais on ne choisit pas sa famille…

La brave Kimmie, bien que sympathique et avenante, a certainement dû se forger toute seule, cette petite. Son entourage, dès le premier coup d’œil apparaît comme une évidence. Ceux-ci, c’est certain, elle ne les a pas choisis. J’endosse alors mon costume d’empathique, et essaye d’analyser l’entourage de Kimmie Kimmie Kimmie (Allez tous avec moi !!!!! Kimmie Kimmie Kimmie a maaaan after midnight !!! Won’t somebody help me chase the shadows away !!!…Yeah ! ABBA !). Je peux tout de suite enlever ce costume car l’analyse est annulée. Madame Pamela Boubier (Jacki Weaver) fout les jetons avec sa trogne grossièrement surmaquillée pour son âge et son décolleté un tantinet « too much » pour les circonstances. Le genre de « môman-qu’on-assume-pas-réellement-d’avoir-mais bon-elle-nous-a-mis-au-monde-et-a-fait-de-nous-ce-que-nous-sommes-et-aujourd’hui-nous-sommes-fiers-de-le-clamer-haut-et-fort-avec-toute-la-conviction-qui-peut-nous-animer-tellement… ». Et bla et bla et bla… Cette maman, même pas en rêve je la voudrais. Même sur une île déserte et on est les deux seuls survivants ! Je me dois de préciser que Jacki Weaver a joué la mère de Bradley Cooper dans le génialissime et pétillantissime, Happiness Therapy de David O’Russell en 2012. Ah ! Tout à coup, on fait moins le malin ! Tout à coup, on lui ferait bien une petite bise à la dame hein !? Tout à coup, on aimerait bien qu’elle soit en haut à faire des gâteaux hein !? Au tour de Jazmine Boubier (Ashley Tisdale), la frangine, aussi laide qu’intelligente(…). La future mariée respire la « fraîcheur intellectuelle » et, qu’on se le dise, cette omniprésente vivacité embaume dans toute son intégralité, tout l’espace environnementale de cet épisode. J’abuse évidemment. Ashley Tisdale, pour les fins gourmets que vous êtes, s’est surtout faite connaître par le biais de la célébrissime série « made in » Disney : High School Musical. Soit ! Nous avons affaire ici à ce bon vieux gros cliché des soeurettes diamétralement opposées sur le plan physique et intellectuel. Bref, faisons avec. Evidemment une relation conflictuelle existe entre ce lot de Boubier. Pamela se mêle trop des affaires sentimentales de sa fille Kimmie, aux abois, suite à son éviction du cœur de Richard, le toujours très bien décoré. Et Jazmine tire la couverture, les draps, l’édredon, la couette et les coussins qui vont avec et laisse tout le monde parfaitement à poil. Un nombrilisme, vous me direz, tout légitime, lorsqu’on se marie.

Série TV : Super Fun Night - épisode 4 - Boubier connecton

« Boubier Connecton » – Ma conclusion

Oyez ! Oyez ! L’acte numéro 4 de la série Super Fun Night ne fait que passer. On se souvient de son prédécesseur avec le peu de nostalgie qu’il mérite. Celui-ci n’est guère davantage brillant, mais il a le mérite d’introduire nos premiers « guests » dans la série. On s’amuse tout de même relativement sans se cogner la tête contre les murs, avec l’infime espoir de voir le bout du tunnel. Pour vous donner un brin d’espoir, j’ai entre-aperçu l’épisode 5…et bizarrement, on sent que la spirale négative de la série semble toucher à sa fin, et laisser place à une accalmie bien méritée…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=nwTZODU-2h8[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici