Programme télé du dimanche 10 avril

1
84

gattaca

Réalisé par

Avec Ethan Hawke, Uma Thurman, Jude Law

Science fiction / USA / 1998 / 1h46

A 20h50 sur France 4

Synopsis : Dans un monde parfait, Gattaca est un centre d’études et de recherches spatiales pour des jeunes gens au patrimoine génétique impeccable. Jérôme, candidat idéal, voit sa vie détruite par un accident tandis que Vincent, enfant naturel, rêve de partir pour l’espace. Chacun des deux va permettre à l’autre d’obtenir ce qu’il souhaite en déjouant les lois de Gattaca.

Un film de science fiction fédérateur, traitant des folies humaines dans un contexte futuriste, où comment imaginer les dérives morales pour combler un désir scientifique personnel et amoral. Bienvenue à Gattaca met en avant un monde aseptisé, où les différences n’existent plus, et où chacun peut jouer avec le patrimoine génétique et modifier la contenance des être humains. Niccol signe un grand film, peut être prémonitoire, à l’impact idéologique aussi puissant que Soleil Vert1 nomination aux Oscars  (meilleurs décors)

 

toy-story

Réalisé par  

Animation / USA / 1996 / 1h17

A 20h50 sur Canal + Family

Synopsis : Quand le jeune Andy quitte sa chambre, ses jouets se mettent à mener leur propre vie sous la houlette de son pantin préféré, Woody le cow-boy. Andy ignore également que chaque anniversaire est une source d’angoisse pour ses jouets qui paniquent à l’idée d’être supplantés par un nouveau venu. Ce qui arrive quand Buzz l’éclair est offert à Andy. Cet intrépide aventurier de l’espace, venu d’une lointaine galaxie, va semer la zizanie dans ce petit monde et vivre avec Woody d’innombrables aventures aussi dangereuses que palpitantes.

Toy Story est le film fédérateur de l’animation américaine contemporaine. Le long métrage de Lasseter, créateur des studios , est la toute première oeuvre du studio à la lampe et accessoirement le tout premier film d’animation de l’histoire à être entièrement modélisé en images de synthèses. Au delà de cette performance technique, le scénario, véritable fantasme d’enfants, a placé les studios Pixar comme les maîtres de l’animation américaine, créant des films toujours plus passionnants et toujours plus touchants. Toy Story a présenté au monde entier les recettes Pixar : émotion, poésie, humour et aventure intelligemment dosés3 nominations aux Oscars : scénario, musique, chanson. 

 

man_of_steel

Réalisé par  

Avec Henry Cavill, Amy Adams, Michael Shannon, Russel Crowe, Kevin Costner 

Fantastique, action / USA / 2013 / 2h23

A 20h55 sur TF1

Synopsis : Un petit garçon découvre qu’il possède des pouvoirs surnaturels et qu’il n’est pas né sur Terre. Plus tard, il s’engage dans un périple afin de comprendre d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s’il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l’espoir pour toute l’humanité

Grosse déception que ce Man of Steel où le talent de Snyder semble s’être fait diluer par la Warner. La pâte du metteur en scène est absente, exit le souffle épique de 300, la mise en scène somptueuse de Watchmen, seuls quelques plans de ce nouveau Superman restent aussi somptueux que ceux auxquels le metteur en scène nous avait habitué par le passé.  Quelques incohérences scénaristiques viennent entacher le long métrage, quelques morts idiotes viennent casser la crédibilité des actions dont celle de Kevin Costner, digne d’une véritable parodie. Un personnage d’ailleurs mal utilisé, un véritable potentiel de questions personnelles, psychologiques et philosophiques quant à la place de Superman dans l’univers complètement délaissé. Mais le plus gros défaut de Man of Steel est sa durée,  le long métrage est interminable et se conclue sur un combat asphyxiant, dont l’issue ne semble jamais arriver. Ce combat final, aussi épique soit-il, finit par assommer un spectateur fatigué par les innombrables péripéties de l’histoire.

 

Neuilly-Sa-Mere

Réalisé par Gabriel Julien-Laferrière

Avec Denis Podalydès 

Comédie / France / 2009 / 1h30

A 20h50 sur France 2

Synopsis : Sami Benboudaoud, 14 ans, vit heureux avec ses potes dans sa cité de Châlon. Hélas, le destin l’arrache un jour à son paradis, et le propulse dans l’enfer de… Neuilly-sur- seine !Là, il est confié à sa tante Djamila, qu’il rencontre pour la première fois, et à son mari, Stanislas de Chazelle, héritier d’une vieille famille française extrêmement rigide sur les bonnes manières.Dans leur hôtel particulier de Neuilly, Sami va devoir partager le quotidien de Charles, son cousin du même âge, plein de préjugés racistes et obsédé par son ambition de devenir un jour… Président de la République ! Heureusement, au très chic collège privé Saint-Exupéry où il fait une arrivée remarquée, Sami tombe sous le charme de Marie, la plus belle fille de la terre…Pour la séduire et réussir sa nouvelle vie, il va devoir prouver à tous qu’il n’est pas une racaille de banlieue, prête à piller l’hôtel particulier, rançonner ses nouveaux copains, et brûler des voitures.

Amoncèlement de clichés Neuilly sa Mère comédie française populaire dans laquelle les guests s’enchaînent n’offre pas grand chose de passionnant. Avec un fond enfantin et naïf, un traitement précaire et un scénario en manque total d’inspiration le long métrage ne vaut que pour des personnages attrayants.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici