Premiers Plans d’Angers 2018 : la sélection officielle

0
95

La sélection officielle du 30ème Festival Premiers Plans d’Angers a été annoncée hier. Le festival consacré à la découverte de nouveaux talents du cinéma européen aura lieu du vendredi 12 au dimanche 21 janvier 2018 dans la métropole du département de Maine-et-Loire. Les films coup de cœur du festival feront ensuite une tournée à travers le département, avec une escale à Paris, le dimanche 4 février au Forum des Images.

Comme déjà annoncé fin novembre, le jury des longs-métrages sera présidé par l’actrice et légende vivante du cinéma français (*1943), qui succède à l’acteur Lambert Wilson, dont le jury avait attribué en début d’année son Grand prix au film Heartstone Un été islandais de Gudmundur Arnar Gudmundsson, qui sortira en France le 27 décembre prochain.

Compétition Premiers longs-métrages européens


Brothers (Pays-Bas) de Bram Schouw, avec Jonas Smulders et Niels Gomperts
The Cured (Irlande) de David Freyne, avec Sam Keely et Ellen Page
Gutland (Luxembourg) de Govinda Van Maele, avec Vicky Krieps et Frederick Lau
Falling (Ukraine) de Marina Stepanska, avec Christian Boris et Oleg Mosijchuk
(Italie) de Dario Albertini, avec Andrea Lattanzi et Francesca Antonelli, sortie française le 21 février 2018
Tesnota Une vie à l’étroit (Russie) de Kantemir Balagov, avec Atrem Cipni et Olga Dragunova, sortie française le 28 février 2018
Valley of Shadows (Norvège) de Jonas Matzow Gulbrandsen, avec Adam Ekeli et Kathrine Fagerland
(Danemark) de Hlynur Palmason, avec Elliott Crosset Hove et Simon Sears, sortie française le 21 février 2018

Compétition Premiers longs-métrages français


Jusqu’à la garde de Xavier Legrand, avec Denis Menochet et Léa Drucker, sortie française le 7 février 2018
La Nuit a dévoré le monde de Dominique Rocher, avec Anders Danielsen Lie et Golshifteh Farahani, sortie française le 7 mars 2018
Oblivion verses de Alireza Khatami, avec Juan Margallo et Tomas Del Estal
de Samuel Jouy, avec Mathieu Kassovitz et Olivia Merilahti, sortie française le 31 janvier 2018

Avant-premières et séances spéciales


(Italie) de Annarita Zambrano, avec Giuseppe Battistoni et Charlotte Cetaire, sortie française le 21 mars 2018
(France) de Yann Le Quellec, avec Bonaventure Gacon et Anaïs Demoustier, sortie française le 2 mai 2018
Dolphin man (Grèce) de Lefteris Charitos
(France) de Serge Bozon, avec Isabelle Huppert et Romain Duris, sortie française le 28 mars 2018 [film d’ouverture]
(France) de Yves Hinant et Jean Libon, sortie française le 31 janvier 2018
Petit paysan (France) de Hubert Charuel [Retour d’expérience]
(France) de Coralie Fargeat, avec Matilda Anna Ingrid Lutz et Kevin Janssens, sortie française le 7 février 2018
Sicilian Ghost Story (Italie) de Fabio Grassadonia et Antonio Piazza, avec Julia Jedlikowska et Gaetano Fernandez
Signer (France) de Nurith Aviv

Hommage à (1928-2017)


Un hommage en trois films (La Baie des anges de Jacques Demy, Cet amour-là de Josée Dayan et Plus tard tu comprendras de Amos Gitaï) et en présence de la réalisatrice Josée Dayan et du président du festival d’Angers Jérôme Clément sera rendu à l’actrice française, qui avait été président du jury en 2003 et qui a initié les Ateliers d’Angers deux ans plus tard. Une exposition de photos de Jeanne Moreau, prises par , aura lieu au Centre des Congrès et les résidents des Ateliers d’Angers évoqueront leur proche collaboration avec l’actrice mythique.

Rétrospective (*1949)


Une intégrale des longs-métrages du célèbre réalisateur espagnol, président sortant du jury du Festival de Cannes, sera montrée, de son premier film Pepi Luci Bom et autres filles du quartier de 1980 jusqu’à son dernier Julieta sorti l’année dernière, en passant entre autres par Matador, La Loi du désir, Femmes au bord de la crise de nerfs, Talons aiguilles, Tout sur ma mère, Parle avec elle, La Mauvaise éducation et Volver. De nombreux invités viendront à Angers pour évoquer leur collaboration avec Pedro Almodovar.

Rétrospective Agnès Varda (*1928)


C’est sous le titre « Les Films d’Agnès V. » que le festival d’Angers rendra amplement hommage à la réalisatrice belge, fraîchement et honorablement oscarisée, qui viendra présenter ses films, en compagnie de sa fille Rosalie Varda, de l’actrice Jane Birkin, du réalisateur Nurith Aviv et du journaliste Jean-Michel Frodon. En dehors de ses photos de Jeanne Moreau, évoquées plus haut, seront montrés ses longs-métrages de fiction comme Cléo de 5 à 7, Le Bonheur et Sans toit ni loi, ses documentaires comme Les Glaneurs et la glaneuse et Les Plages d’Agnès, ainsi que ses cinq courts-métrages.

Cycle « Drôles de familles »


Présentés entre autres par Jean Douchet, Catherine Paillé, Dominique Leborne et Louis Mathieu, dix-sept films reviendront sur la thématique de la famille au cinéma, du plus ancien, Mon oncle de Jacques Tati jusqu’au plus récent Ma vie de courgette de Claude Barras, en passant entre autres par des films de Yasujiro Ozu (Bonjour), Luchino Visconti (Rocco et ses frères), Pier Paolo Pasolini (Théorème), Ettore Scola (Affreux sales et méchants), Maurice Pialat (A nos amours), Emir Kusturica (Le Temps des gitans), Thomas Vinterberg (Festen – qui donnera lieu à un spectacle mis en scène par Cyril Teste), Hirokazu Kore-eda (Tel père tel fils) et Richard Linklater (Boyhood).

Rétrospective des Monty Python


Les quatre films qui ont préservé pour l’éternité l’humour décalé de Graham Chapman, John Cleese, Eric Idle, Michael Palin, Terry Jones et Terry Gilliam seront montrés au festival d’Angers : Pataquesse La Première folie des Monty Python, Monty Python Sacré graal, La Vie de Brian et Monty Python Le Sens de la vie.

Rétrospective Serge Bozon (*1972)


Le réalisateur français viendra à Angers en compagnie de l’actrice Isabelle Huppert pour lancer les festivités avec son nouveau film Madame Hyde, mais également afin d’y présenter ses quatre longs-métrages précédents : L’Amitié, Mods, La France et Tip top.

Rétrospective (*1975)


Le lien entre le réalisateur hongrois et le festival d’Angers remonte à loin, puisqu’il y avait présenté son film de fin d’étude Afta en 2003, tout comme son premier long-métrage professionnel Pleasant days l’année suivante. Ce sera donc l’occasion idéale d’y voir ou revoir en sa présence ses films sortis en France, comme Delta, White god et le mois dernier La Lune de Jupiter, ainsi que ses deux longs-métrages restés inédits Johanna et Tender son The Frankenstein Project.

Enfin, le festival fera la part belle au court-métrage, à travers un cycle sur l’animation venue du froid avec une trentaine de productions danoises, suédoises, finlandaises et norvégiennes, et surtout deux compétitions de premiers courts-métrages européens et français. Seront également projetés une vingtaine de films d’écoles européens, sans oublier les lectures de scénario de trois longs-métrages et d’autant de courts-métrages en compétition, voire une lecture d’extraits de Opening night par l’actrice Isabelle Adjani. Enfin, le festival échangera avec des institutions chinoises (Académie d’Art dramatique de Pékin), algériennes (Institut Français d’Alger) et américaines (Austin Film Society).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici