Long et irritant, est un épisode à vite oublier. Assez étonnant d’ailleurs pour une série de la qualité de .

Julia éprouve toujours autant de difficultés à éduquer Victor. et Mark arrivent à un point crucial de leur histoire où de difficiles décisions doivent être prises. Ryan ne parvient toujours pas à s’intégrer dans une vie normale et les relations de voisinages entre et Marleise sont de plus en plus tendues.

Trouble in Candyland reprend exactement où You can’t always get what you want nous avait laissés. Sarah et Mark se préparent chacun de leur côté pour aller passer séparément le week-end qu’ils étaient supposés passer ensemble. La tension entre eux est palpable, Mark en veut à Sarah de ne pas l’accompagner au mariage de ses amis pour rester avec (Ray Romano) tandis que Sarah argumente qu’elle essaie juste d’être professionnelle. En oubliant de préciser la vraie raison de sa présence auprès de son patron : l’aider à gérer une situation délicate avec son ex-femme et sa fille. Un soutien qui va bien au-delà du simple investissement professionnel. Lorsque Mark l’apprend, il prend une décision que l’on a vue venir depuis plusieurs semaines : il rompt avec Sarah. « Enfin » a-t-on envie de dire tant le manque de personnalité du jeune homme confinait à la niaiserie. D’ailleurs sa gentillesse et sa compréhension extrême font énormément d’ombre à Sarah qui passe, dans cet épisode, pour un être indécis et particulièrement agaçant.

Le principal problème de Trouble in Candyland est qu’il se focalise sur les histoires secondaires que l’on trouvait ennuyeuses dans les épisodes précédents. Le triangle amoureux Hank/Sarah/Mark en est une, l’éducation de Victor et les problèmes de voisinage de Crosby en sont deux autres. Si nous sommes généralement assez d’accord avec les décisions scénaristiques de et de son équipe, l’arc narratif sur Victor se profile de plus en plus comme un raté. Après 10 épisodes, l’attachement à l’acteur () et au personnage ne s’est toujours pas fait et on ignore par quel tour de magie il pourra se créer. De fait, les problèmes qu’il rencontre sont inintéressants et placés en premier plan nous procurent simplement de d’ennui. Dans cette même perspective, nous sommes en droit de nous demander quel est le but de l’histoire entre Crosby et sa voisine Marleise (). L’agacement est bien là mais l’intérêt de l’intrigue nous échappe. Tout comme celui de l’épisode d’ailleurs.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Marina

Cet article a été rédigé par Marina Leggiero, Responsable séries de Critique Film.