Marvel’s Agents Of S.H.I.E.L.D Saison 1 Episode 4 – Eye-Spy

La série (super) héroïque de continue sur sa lancée !

L’exultation laisse place à la confirmation : c’est une très bonne nouvelle ! Le nouveau bébé de est définitivement lancé et rien ne pourra plus l’arrêter… Une nouvelle chute d’audience ? Que nenni ! La bande à Clark «  » Gregg nous a prouvé que le mardi soir n’était plus une case horaire si désertique en face du mastodonte NCIS (qui a dit « c’est encore diffusé » ?).

Fort opportunément, nous avons en face de nous un épisode très orienté espionnage, au grand plaisir des fans de James Bond. Parce que rappelons-le, le S.H.I.E.L.D c’est avant tout des espions ! Le titre de l’épisode n’est d’ailleurs pas innocent : , ou l’œil espion. Cette notion prend tout son sens lorsqu’on se rend compte qu’un ancien agent du S.H.I.E.L.D (), entraînée par Coulson himself, est passée à l’ennemi et même contrôlée à distance. La technologie utilisée n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle utilisée dans une autre série super héroïque (de la Distinguée Concurrence), Smallville. Dans la 8e saison, Lex Luthor (Michael Rosenbaum) se servait des yeux de Tess Mercer (Cassidy Freeman) pour avoir un œil (sic) sur le monde via une technologie avancée que seul l’argent peut obtenir.

La référence s’arrête ici. Si l’on visite de nouveaux pays à chaque épisode (ce qui au demeurant est plutôt sympathique), ce qui nous intéresse va plutôt se vivre de l’intérieur. Encore une fois, il va s’agir de l’action de l’équipe plutôt que d’une individualité. Pourtant au départ on pourrait croire que Coulson voulait en faire une affaire personnelle. Lorsque la manipulation de son ex-protégée est avérée, toutes les ressources et capacités de son équipe furent mises à contribution pour la tirer de ce mauvais pas.

Coulson-Akela Amador

Le résultat est plutôt sympathique : l’épisode est plaisant à suivre, il y a peu d’effets spéciaux parasites et la tension est palpable (même si on est à des lieues d’un épisode de The Walking Dead !). Chaque personnage à son moment à l’écran et s’en tire avec les honneurs.

Et pour la première fois, quasiment aucune référence super héroïque ou « Avengeresque » n’est à signaler. Lorsqu’on se dit que l’on vient d’assister à l’un des meilleurs épisodes diffusé jusqu’alors, la prouesse est d’autant plus à saluer. Le pari de mettre l’accent sur une « équipe » qui n’a rien de « super » au sens de nos héros, semble bien parti pour prendre. Rappelons que c’était le choix du créateur de la série, Mr Joss Whedon, de se concentrer sur ces personnages ordinaires qui sont au contact de l’extraordinaire.

Néanmoins, espérons qu’ils continuent à enquêter sur l’étrange et le bizarre sinon quelle sera la différence avec la série policière précédemment citée ?

Le mythe autour de Coulson s’agrandit, et avec lui son lot de questions. Au fur et à mesure des épisodes, ces constatations se font plus importantes. L’agent May dans le précédent, l’agent (Armand) dans celui-ci… La sensation de ne pas avoir en face de soi le même homme est palpable. Jusqu’où est donc allé Nick Fury ? « Que lui ont-ils fait ? » demande Akela. Cette question est véritablement au cœur de l’intrigue de la saison.

De plus, nous ne savons pas qui se trouve derrière cette affaire d’espionnage et que cherchaient-ils en Biélorussie ? Sans compter sur l’implication de Skye dans l’équipe du S.H.I.E.L.D et son double rôle avec The Rising Tide.

Eye-Spy est avant tout un épisode mettant en avant une équipe, celle de Coulson. Il y parvient de fort belle manière, nous offrant tout simplement un des meilleurs depuis le lancement de la saison, et sans user de références du catalogue Marvel, une prouesse. Une promesse également ? C’est ce que nous allons découvrir dans l’épisode 5, intitulé The Girl In The Flower Dress dont voici le trailer :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=mrDz4A7jk9w[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
William

Cet article a été rédigé par William Dang Ha, chroniqueur séries TV de Critique Film.fr.