Marvel’s Agents Of S.H.I.E.L.D Saison 1 Episode 2 – 0-8-4

0
105
Leo Fitz

Deuxième soirée en compagnie des agents du S.H.I.E.L.D… la série est-t-elle lancée ?

Phil () et sa joyeuse bande est de retour sur le terrain après une première incursion plutôt réussie à la télévision chez ABC. Au terme de ce premier round, on pouvait aisément se dire que nous venions d’assister à un bon lancement. Mais que serait un bon lancement sans une suite de haute volée ? C’est partant de ce constat que la série, pour sa première sans aux manettes, s’envoie en l’air dans un huit-clos aérien prenant.

ouvre sur une scène apparemment calme du « bus » (l’avion de Coulson) en plein vol, lorsqu’une explosion creuse un trou dans la carlingue. À partir de là, nous revenons quelques heures plus tôt pour comprendre comment nous en sommes arrivés à cette catastrophe. Au menu de cet épisode : de la jungle, une milice armée, des bad guys un peu caricaturaux et beaucoup d’… Lorsque je parle d’Avengers, je mentionne surtout son scénario.

En effet, la structure du 2e épisode d’Agents Of S.H.I.E.L.D ressemble à s’y méprendre à celle  du blockbuster de Marvel Studios : une équipe se forme, fait face à une menace devant laquelle elle devra unir ses forces pour vaincre. Dans le cas d’une série, ce type d’épisode est plutôt courant et Agents Of S.H.I.E.L.D ne pouvait pas y couper. Dans les grandes lignes, nous tenons le scénario ! Mais ce n’est pas tout, l’objet même au centre de l’intrigue se révèle être une arme d’HYDRA, une organisation née durant la Seconde Guerre Mondiale, dirigée en son temps par Crâne Rouge et vue notamment dans Captain America : First Avenger.

Leo Fitz

Une autre référence, c’est la grosse prise de tête entre toute l’équipe dans le labo qui renferme l’arme aux caractéristiques proches du Tesseract. Si vous avez vu Avengers vous avez déjà entendu ces termes : nous sommes en terrain familier. Et, outre Coulson, c’est sans doute ce qui fait la force de cette série, à peine deux épisodes après son lancement.

Néanmoins malgré les références, ces qualités indéniables ne cachent pas quelques lacunes évidentes : la réalisation reste plutôt plate et prend peu de risques, on reste dans un registre très (trop ?) action-centré qui expédie l’intrigue (pourtant intéressante) trop vite. Ce qui nous emmène au même constat qu’avec le Pilot : c’est trop court !

Il n’en reste pas moins que les effets spéciaux sont toujours d’excellente facture, les décors riches et variés et les personnages ont le loisir de pouvoir plus s’exprimer (en particulier la paire Fitz-Simmons). De même, on a la confirmation que le mystère de la mort-résurrection de Coulson sera le fil rouge de la série cette saison. 

Un deuxième épisode qu’on qualifiera de plutôt bon, malgré quelques faiblesses évidentes. L’essentiel étant l’évolution de l’intrigue et de faire passer un bon moment aux téléspectateurs.

À noter : la première scène post-générique propre à l’Univers Cinématographique Marvel (ou pré-générique dans ce cas) avec la présence exceptionnelle de…. alias Nick Fury, le Directeur du S.H.I.E.L.D himself ! Dans un traitement similaire à celui de Bruce Banner (Mark Ruffalo) dans Iron Man 3, on reste dans le registre du comique. Cela ne fait guère avancer l’intrigue mais ça reste sympathique ! Espérons seulement que Fury revienne avec un apport plus conséquent la prochaine fois.

La suite de la C-Team (C pour Coulson) c’est dans The Asset dont voici le trailer : 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=i-xAvEwVMW4[/youtube]

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici