Castle Saison 6 Episode 3 – Need to know

Après une absence notable dans les deux premiers épisodes de la série, l’autre duo infernal de , et , revient sur le devant de la scène pour un épisode toujours aussi bon en enquêtant sur le meurtre d’une ancienne star de sitcom pour adolescent.

Les retrouvailles de Beckett avec son équipe ne sont pas des plus chaleureuses puisque l’ancienne détective revient à New-York pour « voler » l’affaire sur laquelle ses anciens partenaires sont en train d’enquêter…

Si le double épisode d’introduction était des plus prometteurs, beaucoup n’ont pu s’empêcher de stigmatiser l’absence de Ryan et Esposito. Personnages secondaires au début de la série, ils ont su, au fur et à mesure des saisons, gagner leur gallons de personnages plus si secondaires que ça. Résultat logique de l’alchimie parfaite entre Esposito/ le dur à cuire et Ryan/ le premier de la classe aussi bien à l’écran que dans la vraie vie.

Petit retour en arrière … Lorsque la star de la série « 2 cool 4 school » est retrouvée morte par un joggeur, la presse en fait ses choux gras ! La série a beau avoir plus de 20 ans, Charlie Reynolds alias le touchant geek Dewey Hankock est resté dans les cœurs et dans les mémoires avec sa formidable réplique  » Hubba, Hubba ». Et c’est Ryan et Esposito qui enquêtent sur la disparition de la star déchue avec l’aide du détective Grant « Sully » Sullivan (Joshua Bitton, The Pacific) remplaçant de Beckett. Le clin d’œil évident à (Sauvés par le Gong) dans le graphisme, la légèreté des dialogues (!) et la distribution des rôles ne fait qu’entériner l’amour que porte la série aux références populaires. Pour notre plus grand plaisir !

Esposito-Ryan-Castle-Sully

Ryan et Esposito reviennent donc dans non sans avoir gracieusement accepté la présence de Castle à leurs côtés qui sans sa belle s’ennuie fermement. Toutefois, leur travail est entravé par le retour de Beckett et de l’agent McCord. Suite à un ordre du FBI, elles prennent la direction de l’enquête et transforment ainsi des retrouvailles qui auraient dû être chaleureuses, en compétition. Situation cocasse pour les téléspectateurs mais extrêmement inconfortable pour les protagonistes.

Ainsi Castle est envoyé en mission pour tenter de soutirer des informations auprès de sa fiancée tandis que les deux détectives tentent tant bien que mal d’ignorer leur ancienne supérieure qu’ils considèrent comme un Judas.

Mais la tournure que prend l’enquête, avec la CIA qui est désormais impliquée, laisse peu de place aux facteurs humains. Et pour la première fois, nous ressentons une Beckett engoncée dans son rôle d’agent du FBI obligée de suivre des ordres purement stratégiques qu’elle ne comprend pas toujours. Or, Kate est avant tout humaine. C’est d’ailleurs cette qualité qui faisait d’elle un excellent détective mais qui va, ici, la mener à sa perte. En essayant de protéger un témoin de l’enquête que la CIA voulait utiliser comme informateur, elle se fait renvoyée des services secrets lorsque ses supérieurs découvrent le pot-aux-roses. Et c’est là le seul bémol de l’épisode, sans ça très bon. La rapidité avec laquelle Beckett perd son job est très maladroite. S’il était clair que la scission de l’équipe ne pouvait durer, cette résolution rapide est plutôt décevante. En plus de marquer la fin de l’arc narratif de Lisa Edelstein, l’une des meilleurs guest de la série…

Cette nouvelle ne va certainement pas rester sans répercutions.

En attendant voici la bande annonce de l’épisode de la semaine prochaine, qui s’annonce très prometteur, Number One Fan.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=lxNRH9cmp2s[/youtube]

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Marina

Cet article a été rédigé par Marina Leggiero, Responsable séries de Critique Film.