Accueil Tags Dario Argento

Tag: Dario Argento

MUBI lance sa vidéothèque

0
En ces temps de fermeture des salles de cinéma en France qui s'éternise, on pensait avoir fait le tour de l'offre de films en ligne. C'était sans compter sur l'ambition du site britannique MUBI, qui a lancé ce jour sa vidéothèque.

De retour en salles au mois de juillet 2019

0
Le fait que ce mois de juillet 2019 des reprises en salles a commencé avec le dernier jour de la Fête du cinéma a été de bonne augure. En effet, c'est à un véritable festin, voire à une orgie de films plus ou moins anciens que nous convient les valeureux distributeurs de films de patrimoine cet été.

Les sorties du 3 juillet 2019

0
Alors que l'édition 2019 de la Fête du cinéma vit ses dernières heures et que les vacances d'été commencent à pointer le bout de leur nez, on pourrait croire qu'on se trouve encore en pleine année scolaire, face à une offre de cinéma joliment riche et variée cette semaine !

Test Blu-ray : Zombie – Édition Collector 40ème Anniversaire

0
En tant que critique, quand on se doit d’aborder un film unanimement considéré comme un monument, la solution de facilité consiste souvent à décréter péremptoirement que « tout a déjà été dit » sur le film en question. Zombie est de ceux-là. Le film de George A. Romero fêtait l’année dernière ses quarante ans, et tous les ans depuis sa sortie, de multiples papiers, articles, livres, revues ou documentaires ont vu le jour à travers le monde, revenant de façon quasi-exhaustive sur son tournage, sa réception, ses multiples montages ou le film en lui-même. Contexte, thématiques et mise en scène sont autant d’éléments ayant été disséqués de tous les côtés, si bien que l’on ne sait finalement tellement plus par quel bout prendre ce Zombie, film fondateur s’il en est, ayant donné naissance à d’innombrables bâtards de celluloïd, revendiquant plus ou moins explicitement leur filiation avec le chef d’œuvre de Romero.

Test Blu-ray : Suspiria (2018)

1
Annoncé depuis de nombreuses années maintenant, le projet de remake de Suspiria a fait réagir en masse les amateurs de cinéma de genre à travers le monde entier. Sorti en 1977, le film original signé Dario Argento était – et est toujours – en effet considéré comme l’un des plus grands chefs d’œuvres de son auteur, et sans le moindre doute possible l’un des plus grands films d’épouvante des années 70 : une véritable date, un film fondateur, adoré par un nombre incalculable de cinéphiles. Par conséquent, la simple évocation de la mise en chantier d’un remake a provoqué une véritable levée de boucliers de la part de la communauté des amateurs de fantastique… Ce sont ensuite carrément les piques acérés qui ont été brandies, et les marmites d'huile bouillante ont été largement préparées quand le nom de Luca Guadagnino est arrivé dans les discussions. Non seulement on mettait en chantier un remake absolument inutile, mais en plus, celui-ci était confié à un cinéaste n'ayant aucune expérience dans le genre horrifique, ayant débarqué sur le devant de la scène en 2017 avec Call me by your name, un drame romantique ?

David Di Donatello 2019 : le palmarès

0
La communauté du cinéma italien est à peine en avance sur celle d'Allemagne, puisque c'est seulement hier soir qu'a eu lieu à Rome la 64ème cérémonie du prix David Di Donatello, l'équivalent transalpin des César français. C'est Dogman de Matteo Garrone, déjà prix d'interprétation masculine pour Marcello Fonte au dernier Festival de Cannes, qui en est sorti le grand vainqueur avec neuf trophées gagnés sur seize nominations.

Test Blu-ray : Inferno

0
S’il ne nous viendrait pas naturellement à l’esprit l’idée de comparer les œuvres de Dario Argento et Lucio Fulci, le calendrier des sorties vidéo en cette fin d’année 2018 nous aura permis de redécouvrir quasiment dos à dos leurs films sortis durant l’année 1980, Inferno et L’au-delà. Ainsi, si les points de convergence entre les deux films avaient pu échapper au spectateur les ayant découverts à des périodes différentes à l’ère de la VHS triomphante, il nous parait aujourd’hui difficile de ne pas dresser de passerelles formelles et thématiques entre ces deux monuments de l’horreur italienne.

Test Blu-ray : L’au-delà

0
Certains cinéastes ont réellement acquis leur statut ainsi que leurs lettres de noblesse non pas dans les salles de cinéma mais avec l'avènement de la VHS domestique. A force de bouffer de la K7 vidéo et de traîner leurs guêtres dans les vidéo-clubs les plus douteux au fil des années 80, une nouvelle race de cinéphages (âgés de quarante à cinquante ans aujourd'hui) a en effet érigé un culte ardent autour de certains réalisateurs généralement oubliés par la critique, et dont les films figuraient sur la liste des tristement célèbres « video nasties », cette fameuse liste gouvernementale anglaise recensant les films trop gore, obscènes, malsains ou dérangeants pour être exploités en vidéo de l'autre côté de la Manche. Dans la liste des 72 video nasties, le nom d'une poignée de cinéastes aujourd'hui « cultes » avait l'insigne honneur (horreur) d’apparaître plusieurs fois : on recensait en effet deux films de Dario Argento, de Tobe Hooper, d'Umberto Lenzi, de Joe D'Amato ou encore de Ruggero Deodato. Mais seulement deux metteurs en scène apparaissaient à TROIS reprises sur la liste : Jess Franco et Lucio Fulci.

Test Blu-ray : La secte

0
Avec Sanctuaire en 1989, Michele Soavi avait opté pour une mise en scène ample et très visuelle, privilégiant largement la forme sur le fond, et signait une œuvre très impressionnante, dont la particularité était d’apparaitre comme très en avance sur son temps. On pouvait en ce sens largement le rapprocher d’Opera de Dario Argento, dans le sens où les deux films affichaient une caméra très mobile, s’imposant presque comme un personnage du récit à part entière. Avec La secte deux ans plus tard, Soavi semble faire machine arrière : l’accent sera ici bien d’avantage porté sur le scénario, et la mise en images du récit se fera d’une façon nettement plus sobre, loin des excès foutraques et réjouissants du film précédent…

Test Blu-ray : Sanctuaire

0
En France, la carrière de Michele Soavi a véritablement explosé en 1995 avec la découverte de Dellamorte Dellamore, que de nombreux cinéphiles considèrent comme un véritable chef d’œuvre, et à coup sûr l’un des plus beaux films des années 90, tous genres et tous pays confondus. On aurait d’ailleurs aimé prochainement revenir sur cette œuvre grandiose, mais Le chat qui fume a annoncé il y a quelques semaines devoir annuler la sortie de son édition Blu-ray consacrée aux aventures macabres de Francesco Dellamorte, suite à un problème avec les ayant-droits du film. Avant le coup de maître que constituait Dellamorte Dellamore, il y avait eu Bloody bird bien sûr, sorti dans les salles françaises en 1987, giallo tardif se déroulant dans un théâtre, et qui avait plutôt séduit son public à l’époque. Entre ces deux films, Michele Soavi en a cela dit réalisé deux autres, qui n’ont pas connu les honneurs d’une sortie dans les salles françaises : Sanctuaire et La secte. Pour autant, ces deux longs-métrages ne sont pas tout à fait inconnus du public français non plus : tous deux sont effet sortis en VHS dans les années 90.

Les sorties du 27 juin 2018

0
A l'époque, il y a très, très longtemps, la Fête du cinéma était un véritable événement, unique et enivrant, qui permettait aux cinéphiles français de goûter pendant trois jours quasiment sans modération au plaisir de dévorer des films plus ou moins bons en salles. Depuis, les cartes d'abonnement et autres facilités de consommer des films légalement chez soi sont passées par là et la 34ème édition de cette célébration du Septième Art, qui aura donc lieu du dimanche 1er au mercredi 4 juillet, servira avant tout à rendre les résultats du box-office national un peu moins inquiétants.

De retour en salles au mois de juin 2018

0
Au cinéma, l'été rime avec une suite interminable de blockbusters hollywoodiens, presque autant de films qui bénéficient pendant cette saison chaude de sorties techniques et, comme seul refuge pour les cinéphiles tant soit peu exigeants, d'un programme substantiel de ressorties, la plupart du temps dans de somptueuses copies restaurées.