Les sorties du 2 mai 2018

0
495

Derrière son air de décharge de titres pas vraiment porteurs, surtout du côté des films américains, le programme de cette semaine vous réserve quand même quelques bonnes surprises. Ces dernières seront une fois de plus à chercher du côté du cinéma asiatique – au sens large – puisque ce sont notamment les deux drames d’enfance, le chinois Les Anges portent du blanc de Vivian Qu et le japonais Takara La Nuit où j’ai nagé de Damien Manivel et Kohei Igarashi, que nous vous conseillons chaudement. A moins que vous préfériez suivre une expérience prétendument nouvelle en salles, grâce à la programmation étalée sur trois semaines de Senses de Ryusuke Hamaguchi. Sauf que la pratique de morceler des œuvres fleuve au fil des mercredis n’est pas si originale, puisque par exemple les chefs-d’œuvre de Edgar Reitz ont pu trouver leur public aussi fidèle que confidentiel par le biais de ce rythme étendu dans le temps. Enfin, le cinéma indien réussit à nous toucher avec un dernier voyage mi-spirituel, mi-sentimental dans Hotel Salvation de Shubhashish Bhutiani.


Du côté du cinéma français, une comédie familiale entre des personnages d’une génération plus jeunes que ceux du film indien pourrait vous intéresser, ne serait-ce qu’à cause des échanges corsés entre Kad Merad et Kacey Mottet Klein dans Comme des rois de Xabi Molia. Et même la grosse comédie populaire de la semaine, MILF de Axelle Laffont, surfe avec une certaine adresse sur la vague des mœurs du moment. Notre coup de cœur francophone de la semaine est par contre Cornelius Le Meunier hurlant de Yann Le Quellec, un film à peu de choses près aussi fou que son héros très bruyant la nuit. Enfin, on aurait tort de parfaire notre tour des premières sorties du mois de mai, en attendant le calendrier bousculé par les dates en décalage cannois, sans mentionner le documentaire architectural Big Time Dans la tête de Bjarke Ingels de Kaspar Astrup Schröder, ainsi que la comédie de mœurs britannique Daphne de Peter Mackie Burns, elle aussi joliment irrévérencieuse.


Suite et fin des festivités de ce que le cinéma allemand a de mieux à offrir par le plus accompli de ses réalisateurs, Rainer Werner Fassbinder. Alors que la rétrospective à la Cinémathèque Française aura encore lieu pendant deux semaines, Carlotta Films nous ressort sept incontournables supplémentaires du maître des années ’70. A dévorer sans modération, surtout si vous êtes d’ores et déjà venus à bout des autres films sortis les semaines précédentes. Sinon, deux curiosités françaises sont de ressortie aujourd’hui, sous forme du poisseux La Chair de l’orchidée de Patrice Chéreau avec Charlotte Rampling et du non moins étrange La Fiancée du pirate de Nelly Kaplan avec Bernadette Lafont. Enfin, puisque nous sommes désormais entrés de plein pied dans le mois anniversaire des émeutes de Mai ’68, il serait inconcevable de ne pas avoir un autre film qui revient sur cette époque mouvementée, à savoir Mai 68 Pano ne passera pas de Danielle Jaeggi et Ody Roos.


Action ou vérité de Jeff Wadlow (États-Unis, Horreur, 1h43) avec Lucy Hale, Tyler Posey et Violett Beane

Les Anges portent du blanc de Vivian Qu (Chine, Drame, 1h47) avec Wen Qi, Zhou Meijun et Shi Ke

Big Time Dans la tête de Bjarke Ingels de Kaspar Astrup Schröder (Danemark, Documentaire, 1h33, distribué sur 2 copies)

Comme des rois de Xabi Molia (France, Comédie, 1h24) avec Kad Merad, Kacey Mottet Klein et Sylvie Testud

Cornelius Le Meunier hurlant de Yann Le Quellec (France, Comédie dramatique, 1h47) avec Bonaventure Gacon, Anaïs Demoustier et Gustave Kervern

Daphne de Peter Mackie Burns (Royaume-Uni, Drame, 1h27, distribué sur 27 copies) avec Emily Beecham, Tom Vaughan-Lawlor et Nathaniel Martello-White

Gringo de Nash Edgerton (États-Unis, Comédie, 1h51) avec David Oyelowo, Charlize Theron et Joel Edgerton

Hotel Salvation de Shubhashish Bhutiani (Inde, Comédie dramatique, 1h35) avec Adil Hussain, Lalit Behl et Geetanjali Kulkarni

MILF de Axelle Laffont (France, Comédie, 1h36, distribué sur 249 copies) avec Virginie Ledoyen, Marie-Josée Croze et Axelle Laffont

Nous les tranquilles de Nicolas Contant (France, Documentaire, 1h22, distribué sur 5 copies)

Otages à Entebbe de José Padilha (Royaume-Uni, Drame historique, 1h47) avec Rosamund Pike, Daniel Brühl et Ben Schnetzer (critique)

Paul Apôtre du Christ de Andrew Hyatt (États-Unis, Drame religieux, 1h48) avec Jim Caviezel, Olivier Martinez et James Faulkner

Rampage Hors de contrôle de Brad Peyton (États-Unis, Action, 1h47, distribué sur 474 copies) avec Dwayne Johnson, Naomie Harris et Jeffrey Dean Morgan (critique)

La Révolution silencieuse de Lars Kraume (Allemagne, Drame historique, 1h51, distribué sur 91 copies) avec Leonard Scheicher, Tom Gramenz et Anna Lena Klenke

Senses 1 & 2 de Ryusuke Hamaguchi (Japon, Drame, 2h20, distribué sur 60 copies) avec Sachie Tanaka, Hazuki Kikuchi et Maiko Mihara

Takara La Nuit où j’ai nagé de Damien Manivel et Kohei Igarashi (Japon, Drame, 1h19) avec Takara Kogawa, Keiki Kogawa et Takashi Kogawa

Reprises

La Chair de l’orchidée (1975) de Patrice Chéreau (France, Drame psychologique, 2h00) avec Charlotte Rampling, Bruno Cremer et Edwige Feuillère

La Fiancée du pirate (1969) de Nelly Kaplan (France, Comédie dramatique, 1h42) avec Bernadette Lafont, Georges Geret et Henry Czarniak

Mai 68 Pano ne passera pas (1968) de Danielle Jaeggi et Ody Roos (France, Documentaire, 1h06)

Rainer Werner Fassbinder Rétrospective Partie 2 (1974-1981) de Rainer Werner Fassbinder (Allemagne) : Effi Briest / Le Droit du plus fort / Roulette chinoise / L’Année des treize lunes / Le Mariage de Maria Braun / Lola Une femme allemande / Le Secret de Veronica Voss

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici