Les sorties du 18 mai 2016

1
291

Julieta

Si seulement le programme des sorties cinéma pouvait être aussi léger chaque semaine qu’il l’est en ce mercredi du mois de mai ! C’est bien sûr un vœu pieux, puisque nous savons pertinemment que nous devons exclusivement ce court moment de répit au Festival de Cannes, qui accapare encore toute l’attention des cinéphiles jusqu’à dimanche. La semaine à cinq sorties et quelques films en reprise est donc l’exception à la règle. Ce qui se passe le restant de l’année n’est pourtant pas vraiment pour nous une source de mécontentement, même si la possibilité réaliste de voir pour une fois tous les films de la semaine nous fait gentiment de l’œil. Réjouissons-nous donc de la richesse et de la variété de l’offre cinématographique en France, grâce aux paris commerciaux parfois insensés des distributeurs, et anticipons fiévreusement toutes ces sorties cannoises qui débouleront sur nos écrans dès la semaine prochaine !

Boulevard

La Croisette est d’ores et déjà présente et à la portée de presque tous les spectateurs français cette semaine, grâce à la sortie du nouvel Almodovar, Julieta, qui serait à la fois un retour en forme et un départ vers de nouvelles destinations pour ce réalisateur emblématique, dont les films passés sont encore à (re)voir aux Fauvettes jusqu’à la fin du mois. Les deux autres points du triangle quasiment parfait cette semaine, en termes commerciaux, entre Hollywood, la France et le cinéma étranger sont tenus par une nouvelle aventure de super-héros et une énième épopée historique sur de pauvres gamins qui doivent s’enfuir des nazis. Même si notre cher confrère Jean-Jacques a été moyennement convaincu par le dernier film de Robin Williams, Boulevard de Dito Montiel, celui-ci nous paraît presque aussi digne d’intérêt que le seul documentaire de la semaine, André et les martiens de Philippe Lespinasse, sur des créateurs de l’art brut.

Impasse

Enfin, du côté des reprises – à l’exception des satellites du Festival de Cannes qui commenceront d’émettre dès vendredi soir au Gaumont Opéra – saluons une répétition sans doute involontaire du rapport de forces des sorties récentes, avec ce fameux mélange entre la France, les Etats-Unis et l’Espagne. Aucune de ces trois ressorties ne déplacera hélas les foules, mais nous reverrons avec plaisir Al Pacino dans l’un de ses derniers rôles plus grands que nature dans L’Impasse, un De Palma par excellence, et nous découvrirons volontiers les premiers courts-métrages de Eric Rohmer et l’un des films les plus marquants du cinéma espagnol des années 1970, L’Esprit de la ruche de Victor Erice.


André et les martiens de Philippe Lespinasse (Suisse, Documentaire, 1h06)

https://youtu.be/xy_9yyKCbtE

Boulevard de Dito Montiel (Etats-Unis, Drame, 1h28) avec Robin Williams, Roberto Aguire et Bob Odenkirk (critique)

Julieta de Pedro Almodovar (Espagne, Drame, 1h39, distribué sur 260 copies) avec Emma Suarez, Adriana Ugarte et Daniel Grao (critique)

Le Voyage de Fanny de Lola Doillon (France, Drame d’enfance, 1h35, distribué sur 208 copies) avec Léonie Souchaud, Cécile De France et Stéphane De Groodt

X-men Apocalypse de Bryan Singer (Etats-Unis, Fantastique, 2h20) avec Jennifer Lawrence, Olivia Munn et Rose Byrne (critique)

Reprises

 

L’Esprit de la ruche (1973) de Victor Erice (Espagne, Drame, 1h35) avec Fernando Fernan Gomez, Isabel Telleria et Ana Torrent

L’Impasse (1993) de Brian De Palma (Etats-Unis, Gangster, 2h24, distribué sur 4 copies) avec Al Pacino, Sean Penn et Penelope Ann Miller

Rohmer Préludes (1951-1967) de Eric Rohmer (France, Courts-métrages, 0h54 et 0h59, distribué sur 5 copies)

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici