Le box-office de la semaine du 23 mai 2018

0
437

Han Solo était bien seul en cette semaine 21, allant du 23 au 29 mai ! Cette boutade ne se réfère hélas pas à la dominance de la nouvelle épopée Star Wars, appelée à régner sans partage sur le box-office français et à travers le monde. Elle fait plutôt état de la contre-performance cinglante de la nouvelle production Disney, qui démarre aussi mollement chez nous qu’ailleurs. Les résultats hebdomadaires font donc figure de cas d’école, de contre-exemple par rapport aux prouesses inversement plus notables de Avengers Infinity War des frères Russo, il y a à peine plus d’un mois. Car le film de Ron Howard est avant tout un boulet qui tire irrémédiablement la fréquentation vers le bas, avec un cumul très médiocre de deux millions de spectateurs dans les salles françaises. Ce qui représente tout de même une baisse de près de 750 000 tickets vendus par rapport à la semaine précédente. De quoi attiser encore un peu plus les craintes des exploitants à l’approche d’une saison estivale, qui aura forcément du plomb dans l’aile, en raison du mois de festivités footballistiques entre la mi-juin et la mi-juillet. Dans une telle morosité généralisée, il est pour le moins difficile de distinguer les éventuels gagnants de cette déroute. Le cinéma français n’en fait certainement pas partie, avec sa part de marché modeste de moins d’un spectateur sur quatre et principalement les dernières places du Top 10 laissées en guise de lot de consolation. Le cinéma américain s’en sort par contre un peu mieux, ne serait-ce que parce que les deux premiers du classement trustent à eux seuls la moitié des places achetées !

Un demi-million d’entrées et des brouettes, c’est ce qu’un blockbuster de premier ordre peut générer pendant sa seule journée de démarrage ! Quant à Solo A Star Wars Story de Ron Howard, il devra se satisfaire de ce résultat décevant pour sa première semaine d’exploitation dans son ensemble. Et comme si l’humiliation n’était pas déjà assez prononcée, il a failli se faire disputer la tête du classement par Deadpool 2 de David Leitch, qui, malgré la plus forte baisse du Top 10, réussit à approcher de près la barre symbolique du demi-million. Autant dire qu’il n’y a strictement rien à sauver dans ce démarrage très poussif, qui nous donne presque envie de pronostiquer sur les résultats de cette semaine-ci, a priori acquise à un retour en grâce de Ryan Reynolds à la première place, face à des nouveautés peu attrayantes et au parcours laborieux de Alden Ehrenreich et consorts. Pas grand-chose à dire non plus sur les autres films classés, puisque seuls les quatre premiers d’entre eux se hissent au-dessus de la barre minimale de cent mille entrées. De quoi vraiment perdre tout espoir en l’avenir économique de la pratique cinématographique ! Car ce que le vote du public sauve du naufrage total parmi les films français n’est pas non plus folichon : comédie maternelle ou paternelle, rescapées cannoises soit engagées, soit prétentieuses, et pour finir la quatrième suite de l’univers Taxi, qui quittera en toute probabilité le classement d’ici la semaine prochaine, sur un score final de guère plus de trois millions et demi de spectateurs, c’est-à-dire tout juste assez pour intégrer le Top 10 des plus gros succès dans les salles françaises ces douze derniers mois.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 23 et le mardi 29 mai 2018 :


1. Solo A Star Wars Story – distribué par Walt Disney Studios France – Nouveauté – 531 414 entrées cumulées – 26 % part de marché
2. Deadpool 2 – distribué par 20th Century Fox France – 2ème semaine / – 58 % – 497 007 entrées / 1 683 500 cumul – 24 % part de marché
3. Avengers Infinity War – distribué par Walt Disney Studios France – 5ème semaine / – 54 % – 129 543 entrées / 4 796 840 cumul – 6 % part de marché
4. Everybody Knows – distribué par Memento Films – 3ème semaine / – 35 % – 113 185 entrées / 677 909 cumul – 5 % part de marché
5. La Fête des mères – distribué par UGC – Nouveauté – 76 125 entrées cumulées – 4 % part de marché


6. En guerre – distribué par Diaphana Distribution – 2ème semaine / – 34 % – 67 017 entrées / 167 994 cumul – 3 % part de marché
7. Monsieur Je-sais-tout – distribué par Gaumont – 3ème semaine / – 36 % – 56 157 entrées / 337 128 cumul – 3 % part de marché
8. Gueule d’ange – distribué par Mars Films – Nouveauté – 54 073 entrées cumulées – 3 % part de marché
9. Action ou vérité – distribué par Universal Pictures France – 4ème semaine / – 39 % – 48 289 entrées / 533 123 cumul – 2 % part de marché
10. Taxi 5 – distribué par EuropaCorp & ARP Sélection – 7ème semaine / – 51 % – 45 631 entrées / 3 575 824 cumul – 2 % part de marché


Aux États-Unis, le même constat consternant prévaut, peut-être encore rendu plus vif par l’absence de compétition directe à Solo A Star Wars Story, projeté sur plus de quatre mille écrans. Le week-end prolongé du Memorial Day n’a guère inversé la tendance, puisque le résultat sur quatre jours s’élève à guère plus de cent millions de dollars, des cacahuètes en comparaison aux démarrages tonitruants des dernières aventures Marvel, qui ont su rapporter le double. Et même si l’écart par rapport à Deadpool 2 est plus prononcé que sur le marché français, puisque ce dernier subit la plus forte baisse du Top 50 américain, nous ne donnons pas cher pour l’avenir commercial du film de Ron Howard. Heureusement, des films moins onéreux et au public ciblé plus restreint remplissent admirablement leur contrat et les salles outre-Atlantique, tels que la comédie pour dames d’un certain âge Le Book Club de Bill Holderman avec un casting rétro quatre étoiles composé de Diane Keaton, Jane Fonda, Candice Bergen et Mary Steenburgen, le guère moins féministe documentaire RBG, déjà mentionné auparavant, qui s’accroche à la dernière place du Top 10 et a déjà généré plus de cinq millions de dollars et surtout le nouveau film de Paul Schrader, un réalisateur généralement trop controversé pour faire des vagues commerciales, First Reformed avec Ethan Hawke, qui double carrément ses résultats de la semaine dernière, avec une toujours excellente moyenne par copie, certes de moitié plus basse que celle de Solo A Star Wars Story, mais obtenue grâce à cent-cinquante fois moins d’écrans !

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 27 mai 2018 :


1. Solo A Star Wars Story – distribué par Buena Vista – Nouveauté – 84 420 489 $ cumulés
2. Deadpool 2 – distribué par 20th Century Fox – 2ème semaine / – 65 % – 43 463 043 $ / 208 170 395 $ cumul
3. Avengers Infinity War – distribué par Buena Vista – 5ème semaine / – 41 % – 17 294 657 $ / 622 489 295 $ cumul
4. Le Book Club – distribué par Paramount – 2ème semaine / – 25 % – 10 071 681 $ / 32 279 691 $ cumul, sortie française le 6 juin
5. Life of the Party – distribué par Warner Bros. – 3ème semaine / – 29 % – 5 379 490 $ / 39 364 476 $ cumul, sans date de sortie en France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici