Account Suspended
Account Suspended
This Account has been suspended.
Contact your hosting provider for more information.
DVD — 31 mai 2018
Test Blu-ray : Killing Gunther

 
États-Unis : 2017
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Taran Killam
Acteurs : , Taran Killam,
Éditeur :
Durée : 1h33
Genre : Comédie, Action
Date de sortie DVD/BR : 31 mai 2018

 

 

Des assassins décident d’être filmés pour avoir la preuve qu’ils seront ceux qui tueront Gunther, le tueur le plus redoutable de tous les temps. Mais Gunther est informé de leur plan avant qu’ils ne le sachent et fait de leur vie un enfer, transformant les chasseurs en proies dans une course folle pour rester en vie…

 

 

Le film

[4/5]

A force de lire les réactions critiques autour de Killing Gunther sur différents sites et réseaux sociaux, on en vient à constater à quel point le public a la mémoire courte (ou sélective). En effet, le fait de voir Arnold Schwarzenegger dans une comédie semble offusquer nombre d’observateurs, et les critiques de pousser des cris d’orfraies… parfois avant même d’avoir eu l’occasion de voir le film ! Ainsi, si l’on a pu lire que Schwarzie « touche le fond » dans un film supposé « aussi mauvais qu’il en a l’air », on ne pourra que s’interroger sur l’âge moyen des rédacteurs de certains sites Internet, et sur l’avenir d’un métier où l’on ne juge plus les films sur ce qu’ils sont mais uniquement à l’aune de leur genre et de leur bande-annonce…

Pour mémoire, si Arnold Schwarzenegger a surtout marqué l’inconscient collectif dans ses rôles les plus bourrins et orientés « action » (Terminator, Predator, Le contrat, etc), on notera cependant que malgré cette tendance à l’amnésie généralisée, l’acteur d’origine autrichienne a toujours été très attiré par la comédie, et le fait de casser son image de « musclé » : on pense bien sûr à la série de films qu’il a tourné dans les années 90 aux côtés d’Ivan Reitman (Jumeaux, Un flic à la maternelle, Junior), mais dès son premier film en 1970, Hercule à New York, il faisait preuve d’un attrait particulier pour l’humour et les situations absurdes. Dans le même état d’esprit, les chefs d’œuvres du cinéma d’action qu’étaient Commando, Last action hero ou True lies étaient également très fortement emprunts de comédie.

Retrouver Arnold Schwarzenegger au cœur d’une comédie n’a donc rien de très surprenant au final ; et même si certains lui reprocheront aussi de limiter sa présence dans Killing Gunther au dernier tiers du métrage, on notera cependant qu’il donne clairement de sa personne afin de faire rire le public, allant même jusqu’à enregistrer une chanson « country » pas piquée des hannetons qui servira de générique de fin au film.

Mais il serait malhonnête de prétendre que la seule bonne raison de voir réside dans la présence de Schwarzenegger au casting : le film, écrit et réalisé par Taran Killam (membre de l’équipe du Saturday Night Live de 2010 à 2016), s’avère souvent très drôle et parfaitement efficace – la présence de l’ex gouverneur de Californie dans la dernière partie du film n’est en réalité qu’une espèce de « cerise sur le gâteau » propre à réjouir tous les fanboys du monde. En deux mots comme en cent, Killing Gunther s’avère un petit trésor de comédie sans prétention, comédie d’action riche d’une poignée de gags énormissimes et utilisant assez habilement les possibilités de son pitch de départ. Une excellente surprise donc !

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Le Blu-ray de Killing Gunther édité par Metropolitan Vidéo nous propose de découvrir le film dans les meilleures conditions qui soient. Le master du film est d’une remarquable précision, le piqué est d’une belle précision, les couleurs pètent de mille feux, et l’ensemble ne faiblit jamais, même durant les séquences les plus sombres. Côté audio, l’éditeur nous offre, comme à son habitude, à la fois la VF et la VO en DTS-HD Master Audio 5.1. Si le rendu est sans doute plus pêchu en VO, les deux mixages s’avèrent parfaitement enveloppants et immersifs, avec une spatialisation littéralement tonitruante sur les (nombreuses) scènes d’action pyrotechniques. Du grand Art pour un film à ne pas manquer, et on soulignera également le soin apporté à la version française du film, adaptée très finement et doublée dans un pur esprit de joie et de bonne humeur : du culte en devenir !

Niveau suppléments, on ne trouvera qu’une poignée de bandes-annonces de films édités par Metro et mettant en scène Arnold Schwarzenegger.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *