News — 31 décembre 2019
Le box-office de la semaine du 18 décembre 2019
© SND Tous droits réservés

Grâce au succès annoncé du nouveau Star Wars, le box-office français se porte bien en cette semaine 51, allant du 18 au 24 décembre. Le dernier chapitre de la saga de l’espace apporte ainsi une hausse de plus de deux millions d’entrées au cumul hebdomadaire par rapport à la semaine précédente. Or, ces cinq millions et demi de spectateurs ayant fui la grève et ses répercussions constituent à peine un niveau moyen pour cette période-ci de l’année, loin du record en 2015 qui avait vu la sortie événementielle de l’épisode 5. Toujours est-il que les indicateurs sont au vert, notamment celui de la progression de la France dans son ensemble en comparaison avec la même semaine l’année dernière, qui affiche une belle hausse de plus de 27 % ! Et comme on ne pourra hélas pas terminer provisoirement cette année de chroniques du box-office sans une annonce moins bonne, la voici : face à l’assaut des productions hollywoodiennes, la part de marché des films français s’écroule lourdement, désormais divisée par deux à de très modestes 17 %.

Le démarrage de Star Wars L’Ascension de Skywalker de J.J. Abrams n’a pas du tout déçu, d’un point de vue commercial. Il est en effet très légèrement inférieur à celui, il y a deux ans, du film précédent de l’univers imaginé jadis par George Lucas, de moins de cent mille entrées et d’un petit point en termes de part de marché. Il réalise ainsi les deuxièmes meilleures premières séances parisiennes de l’année, le quatrième meilleur premier week-end de l’année et la troisième meilleure première semaine, toujours de l’année 2019. Et c’est sans doute à ce niveau-là qu’un sentiment diffus de lassitude risque d’apparaître tôt ou tard. Car auparavant, ces divertissements spectaculaires trônaient tout en haut des classements annuels, voire ils battaient des records toutes catégories confondues. Cette époque est décidément révolue, mais il n’y a quand même pas de quoi pleurer pour Disney, qui continue d’asseoir un peu plus sa domination du marché international du cinéma avec chaque nouveau blockbuster.

Et comme l’asphyxie n’était pas aussi totale que lors de la sortie de Avengers Endgame des frères Russo au printemps, qui avait su attirer un million de fans de super-héros en plus et dépasser souverainement la barre des 50 % de part de marché, on peut citer également l’arrivée assez timide de deux autres nouveautés, la première ciblée public familial et par conséquent mieux placée en cette période de vacances scolaires (le film d’animation Vic le viking de Eric Cazes) et la deuxième destinée aux nostalgiques de la cathédrale parisienne ( de Valérie Donzelli, une réalisatrice guère familière récemment des succès publics, comme en témoignent les moins de trente mille spectateurs en fin de carrière de Marguerite & Julien en décembre 2015).

Les films en continuation résistent remarquablement bien au rouleau compresseur Star Wars. Tandis que des baisses de 40 % étaient plutôt généralisées il y a deux ans, on pourra même noter d’étonnants regains de popularité du côté des films d’animation, de Jennifer Lee et Chris Buck et , même si les chiffres de ce dernier sont basés sur des estimations. De même, de Jake Kasdan continue tranquillement son chemin vers les deux millions d’entrées. Une barre symbolique que de Ladj Ly aura plus de mal à dépasser. Le drame des banlieues pourra par contre fêter son rang tout récent, puisqu’il date en fait de hier, c’est-à-dire de la semaine suivante – excusez-nous de vous gâcher la surprise – , de plus grand succès de son distributeur Le Pacte, qui était jusqu’à présent Drive de Nicolas Winding Refn, sorti en octobre 2011.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 18 et le mardi 24 décembre 2019 :

  1. Star Wars L’Ascension de Skywalker – distribué par The Walt Disney Company France – Nouveauté – 2 420 710 entrées cumulées – 45 % part de marché
  2. La Reine des neiges II – distribué par The Walt Disney Company France – 5ème semaine / + 12 % – 707 226 entrées / 5 857 031 cumul – 13 % part de marché
  3. Jumanji Next Level – distribué par Sony Pictures Releasing – 3ème semaine / – 12 % – 473 341 entrées / 1 797 649 cumul – 9 % part de marché
  4. La Famille Addams – distribué par Universal Pictures France – 3ème semaine / + 3 % – 220 000 entrées / 760 306 cumul – 4 % part de marché
  5.  ? – distribué par Apollo Films – 2ème semaine / – 18 % – 174 036 entrées / 386 483 cumul – 3 % part de marché

6. Vic le viking – distribué par SND – Nouveauté – 157 711 entrées cumulées – 3 % part de marché

7. Les Misérables – distribué par Le Pacte – 5ème semaine / – 25 % – 143 678 entrées / 1 547 567 cumul – 3 % part de marché

8. – distribué par Pathé – 3ème semaine / – 33 % – 134 850 entrées / 652 357 cumul – 2 % part de marché

9. – distribué par Metropolitan Filmexport – 4ème semaine / – 21 % – 110 726 entrées / 717 505 cumul – 2 % part de marché

10. Notre Dame – distribué par Ad Vitam Distribution – Nouveauté – 96 883 entrées cumulées – 2 % part de marché


© Universal Pictures International France Tous droits réservés

Aux États-Unis, l’effet Star Wars commence à se ternir également, puisque son démarrage dans plus de 4 400 salles y a généré une somme d’argent toujours impressionnante, quoique bien en dessous de celles de ses prédécesseurs, respectivement de 247 millions de dollars pour Star Wars Le Réveil de la force et de 220 millions de dollars pour Star Wars Les Derniers Jedi. De même, le cumul pour ce week-end avant les fêtes était certes en hausse de 120 % par rapport à la fin de semaine précédente, mais seulement le troisième meilleur de l’année, après ceux des sorties de Avengers Endgame et du Roi lion de Jon Favreau. Bref, c’est bien, mais ça n’a plus rien d’exceptionnel, tout comme les premiers chiffres à l’international, juste en dessous de 200 millions de dollars cumulés, boostés par de bons résultats britanniques et allemands, de onze et de six millions de dollars supérieurs aux entrées en France.

La contre-programmation s’est avérée plus calamiteuse dans les salles américaines, puisque Cats de Tom Hooper y rate complètement son démarrage. Il n’y a en effet rien à sauver dans cette misérable quatrième place, avec une moyenne par copie vingt fois inférieure à celle de Star Wars et un bouche-à-oreille désastreux. La comédie musicale, pourtant couronnée d’un succès durable à Broadway, se classe ainsi dans le Top 20 des pires démarrages de films distribués sur plus de trois mille copies, entre des films aussi peu mémorables que Astro Boy de David Bowers et Les Cerveaux de Jared Hess. Pour comparaison, Les Misérables du même réalisateur avait démarré à Noël 2012 à 18 millions de dollars, donc trois fois plus que les félins, pour finir à près de 150 millions de dollars. Dans le cas de Cats, cette somme-là s’approcherait plutôt des pertes que Universal devrait enregistrer d’ici son parcours éclair en salles.

Enfin, déjà un peu plus encourageant, Scandale de Jay Roach réussit une expansion relativement prometteuse, grimpant de treize places par rapport à la semaine précédente pour rater de justesse le Top 5. Sa moyenne par copie ne dépasse par contre pas celle de La Reine des neiges II, qui continue de remplir les salles, plus d’un mois après sa sortie. L’élargissement du parc de salles de Une vie cachée de Terrence Malick est moins concluante, puisque l’épopée historique reste tout en bas du Top 15, aux côtés de Uncut Gems des frères Safdie, qui perd la moitié de ses spectateurs en deuxième semaine à un nombre de copies égal. Le sort du film brésilien La Vie invisible d’Euridice Gusmão de Karim Aïnouz est aussi peu brillant aux États-Unis, où il démarre sur deux copies à la 43ème place sur 68, qu’en France où il cumule moins de 35 mille spectateurs en quête de mélodrame latin.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 22 décembre 2019 :

  1. Star Wars L’Ascension de Skywalker – distribué par Walt Disney Studios – Nouveauté – 177 383 864 $ cumulés
  2. Jumanji Next Level – distribué par Sony – 2ème semaine / – 55 % – 26 505 147 $ / 102 316 512 $ cumul
  3. La Reine des neiges II – distribué par Walt Disney Studios – 5ème semaine / – 31 % – 12 980 927 $ / 387 214 888 $ cumul
  4. Cats – distribué par Universal – Nouveauté – 6 619 870 $ cumulés
  5. A couteaux tirés – distribué par Lionsgate – 4ème semaine / – 28 % – 6 503 186 $ / 89 952 095 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *