International Cinephile Society 2021 : le palmarès

0
611

© 2019 Factory Gate Films / Dadi Film / ARP Sélection Tous droits réservés

Et si, au moins pour un bref instant, on faisait abstraction du courant dominant de cette saison de prix atypique, qui voit pourtant toujours les mêmes films récompensés jusqu’à leur sacre suprême aux Oscars dans neuf longues semaines ? L’ fait partie de ces associations d’amateurs de cinéma, qui cherchent plutôt la perle rare que la confirmation molle du consensus. Fondée il y a près de vingt ans par quelques rescapés d’un forum de discussion sur les Oscars, elle a depuis considérablement gagné en prestige. Car pour ses 18èmes prix annuels, annoncés aujourd’hui, ce sont plus d’une centaine de journalistes des quatre coins du monde qui ont voté pour leurs films favoris d’une année 2020 placée sous le signe de la pandémie.

Après avoir déterminé d’abord l’éligibilité des films par rapport à leur date de sortie dans les salles américaines, l’ fait à présent davantage honneur à sa vocation internationale. Il suffit donc qu’un film ait été distribué dans un pays au cours de l’année et qu’il n’ait pas encore été cité par l’association l’année précédente pour pouvoir figurer sur sa liste pour le moins éclectique.

Enfin, qu’il n’y ait pas de suspicion de copinage, votre chroniqueur dévoué a beau appartenir à l’association, il n’a hélas quasiment pas participé au scrutin cette année, faute d’avoir pu regarder un nombre satisfaisant de films, entre autres à cause de la fermeture bien trop longue et durable des salles de cinéma en France.

© 2019 Allyson Riggs / IAC Films / Film Science / A 24 Tous droits réservés

Si l’on y trouve de façon anecdotique quelques titres dans la course à l’Oscar, comme Sound of Metal de Darius Marder et – laissez-nous rêver encore un peu – de , l’essentiel du palmarès de l’ fait preuve d’une originalité fort appréciable. C’est l’épopée intimiste chinoise de Gu Xiaogang qui s’impose, près de deux ans après avoir clôturé la sélection de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes en 2019. Le film d’animation français de Aurel continue de même sa récolte de prix, après avoir décroché ces dernières semaines notamment le European Film Award, le prix Louis-Delluc du Meilleur Premier Film et deux prix Lumières.

Alors que les choix de l’association étaient légèrement plus populaires l’année dernière, quand Douleur et gloire de Pedro Almodovar avait gagné les prix du Meilleur Film et du Meilleur acteur pour Antonio Banderas, ses palmarès antérieurs avaient eu la lucidité de récompenser par exemple Zama de Lucrecia Martel, Toni Erdmann de Maren Ade ou encore L’Inconnu du lac de Alain Guiraudie. Depuis l’année dernière, l’association ne fait plus la distinction entre les catégories du Meilleur Film et du Meilleur Film étranger, c’est-à-dire non-anglophone.

Le palmarès complet, avec les nominations et le Top 25 complet, est à retrouver sur le site de l’.

Brooklyn Secret © 2019 7107 Entertainment / JHR Films Tous droits réservés

Meilleur Film : (Chine) de Gu Xiaogang

Meilleure réalisatrice : pour

Meilleure actrice : dans Brooklyn Secret

Meilleur acteur : dans The Disciple

© 2019 Victor Juca / Cinema Scopio / Globo Filmes / SBS Distribution Tous droits réservés

Meilleure actrice dans un second rôle : dans

Meilleur acteur dans un second rôle : dans Fauna

Meilleur scénario original : par Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles

Meilleur scénario adapté : par Jonathan Raymond et

© 2020 Les Films d’ici Méditerranée / Dulac Distribution Tous droits réservés

Meilleur Documentaire : El año del descubrimiento de Luis Lopez Carrasco

Meilleur Film d’animation : de Aurel

Meilleur Premier Film : de Gu Xiaogang

Meilleur ensemble : de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles

Sound of Metal © 2019 Caviar / Stage 6 Films / Amazon Studios / Tandem Distribution Tous droits réservés

Meilleure photo : – Deng Xu et Yu Ninghui

Meilleur montage : The Wasteland – Sara Yavari

Meilleurs décors : A Portuguesa – Nuno Franco

Meilleure musique : Preparations to be together for an unkonown period of time – Gabor Keresztes

Meilleur son : Sound of Metal – Nicolas Becker, Phillip Bladh et Michelle Couttolenc

Rizi © 2020 Homegreen Films / La Lucarne / Grasshopper Film Tous droits réservés

Le Top 10 pour l’année 2020 de l’

  1. (Chine) de Gu Xiaogang
  2. (États-Unis) de
  3. Rizi (Taiwan) de Tsai Ming-Liang
  4. Nomadland (États-Unis) de Chloé Zhao
  5. Brooklyn Secret (États-Unis) de
  6. Small Axe Lovers Rock (Royaume-Uni) de Steve McQueen
  7. Eva en août (Espagne) de Jonas Trueba
  8. A Portuguesa (Portugal) de Rita Azevedo Gomes
  9. (Brésil) de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles
  10. Si c’était de l’amour (France) de Patric Chiha
Si c’était de l’amour © 2019 Aurora Films / Norte Distribution Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici