How I Met Your Mother Saison 9 Episode 7 – No Questions Asked

0
274
How I Met Your Mother-9x7-Robin

Malgré le format de la saison, How I Met Your Mother parvient à offrir un épisode spécial Halloween, qui, malgré quelques scènes amusantes, se contente de faire du remplissage, et ce de façon tout sauf subtile.

Avec l’aide de ses amis, Marshall tente coûte que coûte d’empêcher Lily de lire le SMS envoyé par Daphné, lui annonçant que celui-ci a obtenu un poste de juge à New-York, compromettant leur départ pour l’Italie.

La semaine dernière, Knight Vision s’achevait sur un cliffhanger attendu depuis quelques temps déjà, à savoir l’annonce à Lily de l’obtention d’un nouveau job par son mari, et l’on s’attendait donc à un épisode riche en rebondissements, qui ferait un peu avancer cette intrigue. Bien entendu il n’en est rien et No Questions Asked se contente de retarder ce moment fatidique, en utilisant de très grosses ficelles (au point où on en est, appelons-les des cordes) et des histoires totalement stupides.

How I Met Your Mother-9x7-Robin

Une seule et même intrigue rassemble cette semaine tous les personnages, chacun ayant droit à sa grande scène, les scénaristes s’appuyant sur de nombreuses références en les passant à la moulinette, les détruisant allègrement au passage. Barney se faufile dans les conduits d’aération à la manière de John McLane dans Die Hard, et encore une fois il considère le héros du film comme le bad guy. On nous avait déjà fait le coup avec Karaté Kid, mais le running-gag est assez plaisant. En revanche, Robin (Cobie Smulders) menant une double vie d’agent secret sous le nom de Night Falcon est d’une stupidité sans nom, et après neuf ans, infliger au personnage un tel traitement est à la limite du scandaleux. Cette « révélation » est amenée de façon totalement ridicule, comme un cheveu/une perruque dans la soupe. Dans un autre registre, le dialogue entre Lily et le réceptionniste de l’hôtel au sujet de la chambre 13 semble clairement inspirée par les Monty Python, notamment des sketchs tels que The Dead Parrot (« It’s not dead, it’s resting ! ») ou The Cheese Shop, et même si la scène prête à sourire sourire, n’est pas John Cleese ou Michael Palin qui veut, et on est loin des fous rires que provoque LES inégalables génies de l’humour. Quant à la légende du tueur au crochet, elle semble tout droit sortie de Souviens-toi l’été dernier, slasher parmi tant d’autres.

Les flash-backs, véritable marque de fabrique du show sont aussi nombreux qu’inégaux. Inutile de revenir sur celui de Robin, évoqué plus haut, il ne vaut pas la peine qu’on s’y attarde. Si celui consacré à  Ted est sans intérêt, les « no questions asked » de Barney sont nettement plus drôles et loufoques.

Encore une fois, à quelques heures de leur union, Barney et Robin s’interrogent (artificiellement) sur leur relation, sans qu’une véritable réponse soit apportée. Toutefois, leur dialogue au sujet des colombes et des coups de canon vaut à elle seule le détour.

Les semaines passent et How I Met Your Mother trépasse, avec un épisode qui, bien qu’il parvienne à décrocher quelques sourires, se contente d’aligner des intrigues inutiles en se moquant allègrement de leurs personnages et s’achevant sur un nouveau cliffhanger, qui ô surprise, est quasi identique à celui de la semaine dernière, démontrant à lui seul le vide sidéral qui nous a été offert durant vingt minutes.

La semaine prochaine, The Lighthouse verra Robin affronter sa belle-mère et marquera le retour de la Mother (il était temps!).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=5VHqade6z5o[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici