How I Met Your Mother Saison 9 Episode 11 – Bedtime Stories

0
400
Barney Stinson

Deux semaines après un épisode flashback, en voici un autre, qui, cette fois, n’apporte absolument aucune information digne d’intérêt.

Afin d’endormir Marvin, dans le bus qui les emmène à , lui raconte des histoires mettant en scène ses amis, et qui ont été tenues secrètes ces neuf dernières années.

Il y a deux semaines, diffusait l’un des meilleurs épisodes de la saison, qui pourtant était totalement déconnecté de l’intrigue principale puisqu’il se situait un an auparavant. Cette semaine, nous avons droit à un nouvel épisode principalement constitué de flashbacks, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la réussite n’est pas réitérée.

Pourtant, le postulat initial était des plus intéressants : racontant à son fils des histoires inconnues (qu’on espérait pleines de rebondissements et de révélations), le tout exclusivement en rimes. C’est d’ailleurs là le point fort de l’épisode, et les auteurs tiennent brillamment leur concept d’un bout à l’autre, faisant de l’épisode un des plus originaux et intéressants de la série du point de vue de la forme, revisitant même leur générique dans une version « berceuse ».

Barney Stinson

Malheureusement, en ce qui concerne le fond, c’est une autre paire de boutons de manchettes. Rien de neuf au Inn puisque pas une seconde on ne s’y rend, les seules scènes du présent étant celles de dans le bus pour . Le personnage avait été délaissé depuis le début de la saison, et l’idée d’un épisode centré sur lui et narré par ses soins était séduisante, mais on aurait espéré meilleur traitement. Si Platonish nous apprenait comment Barney avait rencontré la Mother et comment avait décroché son emploi à Chicago, Bedtimes Stories ne nous apprend strictement rien. Si les histoires racontées avaient été drôles, on aurait pu passer l’éponge, mais ce n’est même pas le cas : la première « untold story », centrée sur , prête tout au plus à sourire, la seconde ne présente aucun intérêt si ce n’est le retour de James Van Der Beek, et la troisième offre à Neil Patrick Harris l’occasion de cabotiner comme jamais. Malgré tout, cette dernière histoire demeure la plus amusante, et même si l’interprète de Barney en fait des tonnes dans ses différents personnages, on sourit devant l’abattage du comédien, qui s’offre le loisir de faire concurrence à Marion Cotillard dans la catégorie « j’en fais des caisses quand je meurs ».

La dernière scène de l’épisode, qui fait référence à (saison 6, épisode 4) nous laisse supposer que, malgré tous nos espoirs, n’est pas encore prêt de rejoindre ses amis. Fichtre.

Depuis quelques semaines, enchaîne les épisodes inutiles et se contente de faire du remplissage en attendant la fin de la série. Les auteurs ont beau tenter de nouvelles recettes, de nouveaux concepts, cela ne suffit pas. À trop s’attarder sur la forme, ils en oublient qu’une intrigue digne de ce nom est indispensable à une série de qualité.

Lundi prochain, les mauvaises idées des uns et des autres donneront lieu à un dîner de répétition qu’on espère loufoque :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=1Ar8Giukvt4[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici