Carrie, la vengeance

0
436

Carrie la vengeance_afficheCarrie, la vengeance

États-Unis : 2013
Titre original : Carrie
Réalisateur :
Scénario : Roberto Aguirre-Sacasa, Lawrence D. Cohen d’après
Acteurs : Chloë Moretz, , ,
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 1h40
Genre : Horreur
Date de sortie : 04 décembre 2013

Globale : [rating:2.5][five-star-rating]

Marre des remakes opportunistes, ou quand Hollywood recycle et s’attaque parfois à des films cultes comme le très bon Carrie de . Pourtant, le remake réussi de Evil Dead cette année et le fait que ait signé l’excellent Boys don’t cry inspirait à la confiance. Et au final, Carrie, la vengeance n’est pas un film raté, mais il peine à exister.

Synopsis : Timide et surprotégée par sa mère très pieuse, Carrie est une lycéenne rejetée par ses camarades. Le soir du bal de fin d’année, elle subit une sale blague de trop. Carrie déchaîne alors de terrifiants pouvoirs surnaturels auxquels personne n’échappera…

Carrie la vengeance_Chloe Moretz

Net et inutile à la fois

Vous voyez le film de 1976 Carrie de ? Et bien vous ne devriez pas être dépaysés puisque cette « Vengeance »  est en tout point similaire. Et c’est le point fort de ce nouveau film adapté du classique de : en réduisant la prise de risque à zéro il est relativement efficace et se suit avec intérêt. Le point faible c’est que de fait il ne se renouvelle pas. Prenez une actrice à la mode comme Chloë Grace Moretz (icône geek en devenir), assaisonnez le tout d’une pincée de teen movie et hop vous obtenez un divertissement facile, dans l’air de temps. Mais en plaçant l’intrigue de nos jours il gagne en bêtise. Déjà dans l’obscurantisme de la mère incarnée par . Elle est démente certes, et justement on a du mal à croire que cette femme n’ait pas été enfermée depuis longtemps ou n’ait pas bénéficié d’un suivi psychologique de choc, tout comme sa fille qui est visiblement arriérée. Ensuite certains adolescents sont des caricatures sur pattes entre la bimbo, le beau gosse frimeur, la nunuche et la candide. Petite différence avec la précédente version : Carrie semble avoir cette fois-ci des élèves compatissants de son côté. C’est plutôt intelligent même si cette situation trouve dans ses dernières scènes un débouché particulièrement risible dans le climax final (Carrie qui devient voyante et devine la grossesse de son « amie »). La mère, présentée encore plus folle que dans la précédente version on l’a dit, suscite encore moins l’empathie et provoque un second degré forcé assez malvenu. En simple : le personnage est ridicule et provoque l’hilarité (voir sa dernière scène). Malgré tout, il n’y a pas de temps morts, Chloë Moretz arrive amplement à la cheville de Sissy Spacek et les scènes cultes (le bal) très efficaces.

Au final si vous n’avez jamais vu le film original, le remake n’a pas trop à rougir, il constitue une adaptation efficace du roman. Par contre si le Carrie de De Palma fait parti de vos références, il va être difficile à égaler ! Dans ce cas, la nouvelle version n’a aucun intérêt.

Carrie la vengeance_Julianne Moore

 

Résumé

Carrie, la vengeance est un remake plutôt bien fichu malgré quelques errances. Mais en ne se renouvelant pas, il souffre la comparaison frontale avec le film de De Palma qui était déjà parfait. Au final on se dit que quitte à avoir du Carrie sur les écrans, il aurait fallu ressortir la version de 1976…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=7_4hej_5MWs[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici