Gentleman cambrioleur : Arsène Lupin en Blu-ray

0
294

Dans les années 50 en France, le « sérial » à tendance romanesque était en vogue ; il n’est donc point étonnant d’avoir vu réapparaitre sur les écrans durant cette décennie, aux côtés des films de cape et d’épées, le personnage d’Arsène Lupin, dont l’univers dans l’imaginaire collectif se prêtait bien aux notions de romance et d’aventures qui plaisaient tant au public à cette époque.

Le gentleman-cambrioleur renaissait donc au cinéma en 1957, sous les traits de Robert Lamoureux et devant la caméra de Jacques Becker, dans Les aventures d’Arsène Lupin, disponible en Blu-ray depuis 2012 sous les couleurs de . Bonne nouvelle aujourd’hui pour les amateurs du personnage créé par : Arsène Lupin est de retour sur support Haute Définition, dans (1959) et (1962)…

 

 

Signé : Arsène Lupin


France, Italie : 1959
Titre original : –
Réalisateur : Yves Robert
Scénario : Yves Robert, , Jean-Paul Rappeneau
Acteurs : Robert Lamoureux, ,
Éditeur : Gaumont
Durée : 1h39
Genre : Aventures
Date de sortie cinéma : 11 novembre 1959
Date de sortie BR : 26 août 2015

 

 

Dès la fin de la Grande Guerre, Arsène Lupin reprend sa vie aventureuse. Le vol de trois tableaux commis par un adversaire, le mène au trésor de la Toison d’or, dont cherche à s’emparer la jolie Aurélia…

 

 

Arsène Lupin contre Arsène Lupin


France, Italie : 1962
Titre original : –
Réalisateur : Édouard Molinaro
Scénario : , François Chavane,
Acteurs : , ,
Éditeur : Gaumont
Durée : 1h51
Genre : Aventures
Date de sortie cinéma : 29 août 1962
Date de sortie BR : 26 août 2015

 

 

Arsène Lupin est mort laissant deux fils naturels : François de Vierne et Gérard Dagmar. Ils ne se connaissent pas mais cherchent tous deux le trésor de Poldavie caché par leur père. Pour le récupérer, le baron von Krantz enlève le prince de Poldavie. Amoureux de sa soeur et aidé de François et d’une journaliste, Gérard se lance à la poursuite des ravisseurs…

 

 

C’est donc à nouveau Gaumont qui édite ces deux nouvelles aventures d’Arsène Lupin sur support Blu-ray. Co-productions franco-italiennes, ces deux œuvres n’ont finalement que peu à voir avec la saga littéraire de Maurice Leblanc, même si le scénario de Signé Arsène Lupin (signé Jean-Paul Rappeneau) fait un clin d’œil à L’aiguille creuse, avec une intrigue rappelant le roman et l’apparition du personnage d’Isidore Beautrelet.

Réalisé par Yves Robert, Signé Arsène Lupin met donc en scène pour la deuxième fois Robert Lamoureux dans le rôle de Lupin. Après un premier opus en couleurs, le réalisateur choisit ici de « repasser » au noir et blanc, et nous livre un film carré, sympathique et sans temps morts. Les péripéties se suivent et ne se ressemblent pas, le récit coule en douceur sur un rythme enjoué (mention spéciale au train-couchette, qui rappellera forcément Bons baisers de Russie au cinéphile), et le tout dégage un charme suranné et désinvolte, et une bonne humeur qui ne se dément jamais

Quand on commence le visionnage d’Arsène Lupin contre Arsène Lupin en revanche, un élément nous choque d’emblée : il semble difficile à croire que seulement trois ans séparent les deux films. A bout de souffle et la nouvelle vague sont passés par là au tournant des années 60, et l’empreinte de cette révolution cinématographique est pleinement perceptible quand on compare les deux métrages. A la réalisation statique d’Yves Robert, tournée dans le traditionnel format 1.33 de l’époque, Édouard Molinaro oppose une œuvre formellement époustouflante, en scope 2.35 et dotée d’une photo sublime. Exit également Robert Lamoureux, acteur à papa : le film nous imposera son enterrement en tant que première séquence, et les jeunes loups Jean-Claude Brialy et Jean-Pierre Cassel reprendront le flambeau en se disputant l’héritage. Bien d’avantage orienté « comédie » que son prédécesseur, le film de Molinaro joue clairement la carte du divertissement et s’avère, dans son genre, tout à fait sympathique, même si, pour le coup, la filiation avec les livres de Maurice Leblanc semble très lointaine…

 

 

 

Les Blu-ray

[4/5]

Disponible chez Gaumont au sein de la huitième vague de sa collection «  », ces deux nouveaux films mettant en scène Arsène Lupin s’offrent donc un lifting HD sur galette Blu-ray, que l’éditeur propose au prix tout doux de 12,99€ pièce.

Aussi bien côté image que côté son, les masters proposés par l’éditeur sont de très bonne tenue ; les films sont proposés dans leurs formats respectés, et tous deux encodés en 1080p. Le mixage audio des deux films est proposé en DTS-HD Master Audio mono d’origine, clair et sans souffle. Bien sûr, tout n’est pas exempt de défauts, et on déplorera quelques brutales chutes de définition sur Signé Arsène Lupin : on imagine que le master était en trop mauvais état pour que cela puisse être « récupéré ».

Côté suppléments, l’éditeur nous propose pour chaque film une présentation du film signée Jacques Derouard, spécialiste d’Arsène Lupin et Maurice Leblanc, et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici