Game Of Thrones Saison 3 Episode 5 – Kissed by Fire

Après un épisode défini par son envergure, fait preuve de sa polyvalence avec , un épisode qui réussit au moins aussi bien que le précédent dans un style très différent, s’appuyant sur des scènes posées et une structure épisodique plus forte que ce à quoi la série nous a habitué.

Bien que le titre de l’épisode fonctionne à la fois pour les cheveux d’, l’épée enflammée de Beric ou encore sa résurrection, il aurait aussi bien pu être appelé « The Oath », le serment. Les questions de loyauté et d’allégeance sont toujours centrales dans Game of Thrones, mais cet épisode les met particulièrement en avant. Dans un premier temps, rompt son serment de chasteté avec Ygritte dans une scène très efficace qui nous évite la longue période de tension qu’on aurait pu craindre, tout en laissant la possibilité que reste loyal à la Garde de Nuit, puisqu’il est après tout chargé d’infiltrer les rangs de l’ennemi… par tout moyen nécessaire, non ? Plus sérieusement, il s’agit d’un cap pour Jon qui continue dans sa réalisation que les valeurs que Ned lui avait enseigné ne sont plus si simples en dehors des murs de Winterfell. L’autre serment qui est explicitement mis en valeur est celui cassé par Jaime, lui donnant son nom de Régicide. Dans le rôle de Jon, on retrouve Brienne, qui est confrontée aux incohérences de son mépris initial pour cet homme qui a certes tué le roi qu’il était censé protéger, mais pour des raisons éminemment nobles. En parallèle de la perte d’innocence littérale de Jon, Robb a une scène similaire avec l’exécution de Karstark, qui le place à la fois dans la continuité de Ned et le contraste avec Theon dans l’efficacité de son geste.

On retrouve ce thème de loyauté dans les scènes de et de ses conseillers. Barristan regrette d’avoir servi l’homme qui a renversé son roi, mais ne se gêne pas pour juger le traître Jorah, qui a commencé par servir d’espion à Robert dans le camp de avant de la rejoindre réellement. Cet épisode nous montre aussi deux cas de loyauté offerte spontanément : Gendry qui choisit de rejoindre la Fraternité et les Immaculés qui choisissent de suivre Daenerys. L’idée est aussi que la légitimité de Daenerys et de Beric relève plus de leur charisme que d’un attachement à l’ordre établi, ce qui rend leurs soutiens plus solides que ceux qui ne viennent que de l’ordre établi de .

GOT 3x5

Kissed by Fire continue aussi les deux fils prédominants de Port-Réal en ce début de saison : l’ascension des Tyrell et la relation entre Tywin et ses enfants. Lady Olenna est, encore une fois, très drôle et rafraîchissante par son honnêteté, et Margaery continue à manipuler Sansa, qui est plus que jamais impuissante et naïve dans cet épisode. L’intrusion de Tywin dans la vie des de Port-Réal est fascinante, non seulement parce qu’elle nous montre comment les en sont arrivés à la position dont ils jouissent actuellement, mais aussi pourquoi ils sont si divisés. Tywin ne peut se permettre de manipuler Tyrion et Cersei en les mariant à qui il veut sans craindre qu’ils s’allient contre lui qu’en raison de leur propre haine mutuelle. Toutes ces scènes d’intrigue politique sont un des grands plaisirs de la série, cette saison plus que jamais grâce à l’arrivée de ces nouveaux personnages débordants de compétence.

Enfin, l’épisode n’oublie pas de nous donner une scène d’action impeccablement réalisée avec le duel de Beric contre Sandor qui ouvre l’épisode. L’éclairage provenant essentiellement des flammes présentent dans la scène et le son de l’épée de Beric différencient ce combat des autres que la série a fait de manière extrêmement efficace.

Kissed by Fire est au final un épisode presque parfait, évitant l’écueil dans lequel la série se trouve bien trop souvent grâce à une certaine unité thématique et des transitions élégantes, tout en nous donnant des scènes mémorables, de la confrontation entre les trois Lannister à la scène partagée par Jaime et Brienne en passant par le procès du Limier.

Ce paragraphe contient des spoilers (Pour le lire, sélectionnez-le avec la souris)

Il semblerait que l’adaptation soit revenue au modèle très fidèle de la saison 1 plutôt qu’aux extrapolations de la saison 2 : la scène de Jaime et Brienne en particulier est tirée pratiquement verbatim du livre. Le mariage de Cersei à Loras serait impossible dans l’oeuvre originale, mais Loras ne fait pas partie de la Garde du Roi dans la série, ce qui en fait une idée tout à fait crédible pour faire accepter la perte de Sansa aux Tyrell. C’est aussi une excellente manière de revenir sur les limitations auxquels Cersei fait face du fait qu’elle est une femme tout en établissant un joli parallèle avec le mariage forcé de Tyrion à Sansa. Un très bon choix d’adaptation donc.

L’idée que les Karstark représenteraient la moitié de l’armée de Robb est un peu ridicule, d’autant que la série n’a jamais été claire sur la question de la participation des Frey au conflit avant cet épisode. Robb est en route pour les événements qui devraient se dérouler dans le neuvième épisode, mais sa situation n’est probablement pas très claire pour quelqu’un qui n’a pas lu les livres, ce qui est assez dommage.

Yunkai apparaît dans le générique, ce qui nous donne une idée de ce que les prochains épisodes réservent pour Dany… reste à savoir s’ils oseront donner toutes ses particularités vestimentaires (et sa couleur de cheveux) à Daario.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Matthieu