Fringe Saison 5 Episode 11 – The Boy Must Live

0
165

est avant tout un épisode de mise en place et d’exposition en vue du finale à venir (les deux derniers épisodes étant diffusés à la suite la semaine prochaine). Cela en limite nécessairement la portée, mais l’exercice est globalement plutôt bien exécuté.

Cet épisode repose en grande partie sur , qui nous explique enfin le fameux plan de . September a toujours été un personnage très intriguant, en tant que seul Observer distinctif avant la saison 5. Il reste étrangement fascinant dès qu’il apparaît à l’écran, peut-être parce qu’il est si étrange de le voir ainsi « humanisé » tout en gardant quelques tics typiques, ou bien parce qu’il symbolise ce que se tue à répéter depuis bien longtemps. Tout d’abord, on apprend ici que, comme Walter, ses actions apparemment irrationnelles étaient motivées par la volonté de sauver son « fils », que sa société considère comme une anomalie. Mais surtout, le plan de Walter et l’histoire de « Michael » reviennent à l’idée qu’une humanité qui abandonnerait ses émotions ne ferait que régresser, comme l’observait dans son dernier épisode. Rien de nouveau sous le soleil de Boston, mais c’est une meilleure itération de cette idée que ce grand moment de la quatrième saison dans lequel le retour de est expliqué par… le pouvoir de l’amour. L’idée qu’un scientifique parvienne à nous débarrasser d’émotions comme la colère et la haine paraît logique, et l’enchaînement logique de renoncer à toute forme d’émotion est aussi tout à fait crédible, expliquant ainsi l’origine des .

Le plan de Walter et September n’a cependant aucun sens. Tout d’abord, tout repose sur l’idée que montrer Michael à ce scientifique le convaincra de changer ses plans… ce qui est loin d’être évident. D’autant qu’il est assez douteux de voir Michael comme une version idéale du futur de l’humanité, ne serait-ce que parce qu’il est lui aussi fruit d’un programme eugénique qui pose d’autres problèmes qui ne sont ici pas adressés. Au-delà de ce détail, le plan créerait évidemment un bon vieux paradoxe temporel : si September et Michael empêchent la création des Observers, ils n’existent plus. La manière classique de résoudre ces paradoxes est la création d’univers alternatifs, mais ce n’est pas ce qui s’est produit à la fin de la saison 3 avec les « First People » donc… le tout étant de plus compliqué par l’espoir qu’Olivia a de retrouver . Il n’y a vraiment aucune conclusion logique qui mènerait à la résurrection d’Etta (si September n’existe pas, Peter n’est jamais enlevé par Walter et ne rencontre jamais Olivia), mais le fait d’entendre Olivia le suggérer est pour le moins inquiétant, la série étant devenue plus mélodramatique ces dernières saisons (il suffit de repenser à la fin de la saison 4 pour avoir des cauchemars de ce que le finale pourrait donner). The Boy Must Live conclut cependant sur une séquence qui aboutit sur la capture de Michael par les loyalistes. Si on y ajoute l’étrange volonté de September de rester en arrière, on peut espérer que ces deux-là ont un plan plus sérieux que celui de Walter.

Fringe Saison 5 Episode 11

L’autre événement de cet épisode, c’est que Walter, comme Olivia, se souvient maintenant des premières saisons de la série et notamment des moments passés avec Peter. Il semble que les scénaristes n’aient jamais vraiment su quoi faire avec les versions « oranges » d’Olivia et Walter, qui n’ont pas su donner l’impression d’être fondamentalement différents, contrairement aux versions « rouges ». Résultat : on oublie tout et on restaure plus ou moins le Walter originel, ce qui est une manière un peu facile de dramatiser le potentiel sacrifice de Walter dans le finale alors que ce n’était pas vraiment nécessaire.

The Boy Must Live règle donc quelques questions que la série traîne depuis longtemps quant aux Observers en général et à September et Michael en particulier, ce qui permettra peut-être au finale de réussir là où, pour beaucoup notamment Lost, a échoué. Fringe n’a plus tellement de grandes questions mystérieuses à résoudre, et peut donc se concentrer sur les personnages centraux, en espérant qu’elle ne sombre pas dans les affres de la fin de la saison précédente et donne une conclusion satisfaisante mais nuancée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici