FlashForward

0
438

FlashForward

USA: 2009
Titre original: FlashForward
Réalisateur: David S. Goyer, Nick Gomez, John Polson
Scénario: Brannon Braga, David S. Goyer
Acteurs: Joseph Fiennes, John Cho, Dominic Monaghan
Production: ABC Studios
Durée: 1 saisons, 22 épisodes
Genre: Drame, Science-fiction
Date de sortie: 2010

Réalisation :    [rating:4.0]
Scénario :          [rating:3.0]
Acteurs :           [rating:4.5]
Musique :          [rating:3.0]
Globale :            [rating:3.5]
[five-star-rating]

Diffusée ce soir sur TF1, « FlashForward » est une série de science-fiction dramatique créée par David S. Goyer et Brannon Braga en 2009. Imaginez un instant toute la planète plongée dans un blackout total pendant 2 minutes. A votre réveil, aucun souvenir de ce qu’il vous est arrivé dans ces 2 minutes, mais sur le long terme, c’est 2 minutes de votre futur que vous commencez à voir. Est-ce que vos actions vont-elles faire de ces visions une réalité? Ou allez-vous tout faire pour que rien ne se produise comme vous l’avez vu? FlashForward est basé sur le roman éponyme de Robert J. Sawyer sorti en 1999 et raconte ce phénomène de perte de conscience sur un laps de temps. Aux Etats-Unis les téléspectateurs étaient plus de 12 millions au rendez-vous du premier épisode. Annoncé comme LE successeur de « Lost; les disparus« , cette série va t-elle réussir à conquérir l’Europe.

Synopsis: mois d’octobre 2009, en pleine course poursuite, deux agents du FBI s’endorment brusquement au volant. A leurs réveils, la ville est à feu et à sang, carambolages, accidents, blessés et cadavres jonchent les rues, crash aériens et marins couvrent les océans. Ils se rendent alors compte qu’ils ne sont pas les seuls, mais la ville entière, à avoir vécu un blackout de 2 minutes et 17 secondes. Les évènements vont alors démontrer que le monde entier a vécu la même situation au même moment. Alors que le FBI cherche un moyen de comprendre ce phénomène, chaque personne va réaliser qu’elle a vécu 2 minutes et 17 secondes de son futur. Les visions de chaque personne se déroulent le 29 avril 2010 soit 6 mois plus tard. Le monde va devoir apprendre à vivre avec sa vision, terrifiante, mortelle ou heureuse et elle va changer la vie de chacun à jamais, mais pas seulement. A vouloir éviter que des choses se produisent, le cours de l’histoire en sera lui aussi changé.

« FlashForward » est une série assez délicate pour faire assez de fidèles. Nous avions déjà eu « Lost; les disparus » dans le même contexte. Il y a une bonne dynamique dès le premier épisode, des acteurs compétents et non moins charmants, ainsi qu’une intrigue plaisante. David S. Goyer (Jumper, Blade) et Brannon Braga (24h chrono, Star Trek: Voyager) essayent de se différencier du genre en situant les visions dans notre présent. Au lieu de se voir 20 ans après, il ne s’agit que de 6 mois, ce qui permet au téléspectateur de s’identifier aux personnages et à l’histoire de créer un impact psychologique sur les esprits.

Les audiences ne seront pas aussi glorieuses pour le reste de la saison que pour le premier épisode, elles vont se voir diviser de moitié et plus. Lorsque la série atteint peinement les 6 millions de téléspectateurs, la chaîne décide alors de diminuer le nombre d’épisodes de 25 à 24, puis de 24 à 23 pour finir la saison sur 22. Malgré un casting de haut niveau, un bon scénario de départ et un Emmy Awards pour les meilleures cascades en 2010, nous ne pourrons en voir qu’une, incomplète.

Pour mettre en scène cet évènement, nous avons en tête de liste, Joseph Fiennes (Shakespeare in Love, Courir avec des ciseaux), qui interprète l’agent du FBI Mark Benford. Au moment de ses 2 minutes et 17 secondes d’absence, il se voit enquêter sur le blackout et en déduit donc qu’il sera encore vivant 6 mois plus tard. C’est lui qui va prendre à coeur cet évènement et faire en sorte qu’il soit résolu. Ralph Fiennes n’est pas un habitué des rôles de séries. Après une carrière théâtrale, il se plonge dans le cinéma et fait bien de le faire. Il est charmant, il s’adapte à tous les rôles et sait comment faire vivre son personnage avec passion. On a plaisir à le suivre tout au long des épisodes.

Si Mark s’est vu dans son futur, ce n’est pas le cas de son co-équipier Demetri Noh, interprété par John Cho (Harold & Kumar, Star Trek). Demetri n’a aucun souvenir de ses 2 minutes 17, c’est le trou noir complet. De ses déductions, il se voit donc mort le 29 avril 2010. Est-ce que cela voudrait donc dire que tout ceux qui n’ont rien vu lors du Blackout seront mort 6 mois plus tard? Possible. Question à laquelle il va essayer de répondre. Mais à trop vouloir changer le futur, est-ce que finalement on ne le créé pas? Demetri est tiraillé entre son mariage et le fait de se sentir en danger, ne va t-il pas lui même à sa perte?
John Cho est plus un habitué des comédies et du potache. Ses apparitions dans « American pie » ou « Sexe et dépendances » ne font pas de lui un héros. J’ai été surprise du résultat. Il arrive à montrer l’angoisse et la peur de son personnage. Il fait évoluer son rôle au fur et à mesure des épisodes et ce n’est que bénéfique pour la saison.

Dans le dénouement de l’intrigue on va voir apparaître un personnage clé qui en saurait plus qu’il n’y parait, Simon, joué par Dominic Monaghan (Lost; les disparus, Le seigneur des anneaux). On ne présente plus Dominic Monaghan, personnage emblématique de « Lost », on sait de quoi il est capable. Je ne peux pas en dire trop sur lui sans révéler le mystère du phénomène. Pour être brève, il va être là où FBI s’y attend le moins. Grâce à lui, certains questions vont trouver leurs réponses.

« FlashForward » a un gros défaut, tomber dans le mélodramatique trop rapidement. Les enquêtes principales vont être mélangées aux souvenirs d’autres personnages, qui va rendre la série mollassonne. C’est le cas avec la femme de Mark Benford, Olivia. Interprétée par Sonya Walger (Lost; les disparus, Les experts: Manhattan), Olivia se voit auprès d’un autre homme que son mari dans sa vision. Elle ne le connaît pas encore et en voulant ne pas le connaître, va forcément le rencontrer. Cette histoire autour de l’infidélité présumée est intéressante au début, quand on ne sait pas encore ce qui se passe, mais elle devient ennuyeuse.
Le reste des personnages n’est pas assez essentiel pour en parler, ça serait vous amener trop vite au dénouement. Il va y avoir un traître, comme dans tous les films avec le FBI, il va y avoir une belle rencontre amoureuse. Le reste c’est à vous de le découvrir.

Quand on comprend que la série nous déballe tout sans vraiment être explicite, on se fait vite à l’idée qu’en fait, on sait déjà tout et qu’on n’en saura pas plus. Il n’y a plus de mystère, plus de suspens. Il n’y a aucune originalité dans le déroulement des épisodes, on sait pratiquement tout ce qui va se passer grâce aux visions, on reconnaît la scène et on sait déjà ce qui va se produire. Une série dans le genre doit laisser un minimum de choses cachées pour que le spectateur se sente impliqué et soit intéressé. Un exemple; qui n’a pas regardé « Lost » uniquement pour savoir ce que cachait la trappe dans la première saison? en tout cas c’est la seule que j’ai regardé en entier. Voila ce que cherche le spectateur, des intrigues.

Cependant, si « FlashForward » n’a pas su s’intégrer en tant que série suspens dramatique, elle laisse quand même un mystère que je vous dévoile maintenant. Des images, différentes les unes des autres, sont cachées dans les génériques de chaque épisode, ce qui vous révèlerait le pourquoi du comment. Je dois vous avouer que je ne les ai pas toutes repérées. Mis à part ce petit jeu de la part des créateurs, vous allez vite être lassés.


« FlashForward » est à la portée de tous
, elle n’énèrve pas, contrairement à « Lost », on est vite au courant de la suite et on arrête de se poser des questions. Je mettrais juste un point d’honneur sur le personnage de Demetri Noh. C’est, pour ma part, la seule chose qui nous donne encore de la motivation pour regarder la suite. Va t-il vraiment mourir? Va t-il retrouver la mémoire un jour? j’ai vraiment été subjuguée par son personnage.

Le concept du blackout est ouvert à toute imagination débordante ou non. Chacun peut y faire son interprétation. Mais ici, les interprétations sont tout de suite rattrapées par les raccourcis scénariques qui vont vous jeter les solutions comme des bombes.

Je vous conseille de regarder les premiers épisodes, et de ne pas vous arrêter au premier. La série se laisse regarder par tout spectateur peu exigeant. Par contre, pour ceux qui auraient suivi toutes les saisons de « Lost » et qui veulent tout comprendre, je ne pense pas qu’elle soit faite pour vous, vous en serez vite déçus.

[youtube width= »620″ height= »380″]http://www.youtube.com/watch?v=kVONTQq99_Y[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici