Emmy Awards 2012 : le sacre pour Homeland et Modern Family

0
66
Emmy Awards 2012 : le sacre pour Homeland et Modern Family

Emmy Awards 2012 : le sacre pour Homeland et Modern Family

Avec 4 récompenses, marque une cérémonie des Emmy Awards sans fulgurance, d’où repart avec 3 .

 

La fin de l’ère a sonné, Homeland et Modern Family ont triomphé lors de l’annuelle cérémonie des Emmy Awards. Pour la seconde, on l’oubliera presque trop rapidement tant Homeland symbolise une Amérique post Ben Laden, et que son sacre aux Emmy Awards marque la fin de l’ère Mad Men, série qui avait remporté jusqu’ici 4 Award de la meilleure série dramatique d’affilé. Dans cette catégorie reine, voit encore une nouvelle fois l’Emmy lui passer sous le nez, concurrence oblige.

 

L’engagement politique plébiscité

 

Contrairement au cinéma qui manque encore de recul dans le traitement des faits historiques, budgets et enjeux n’étant pas les mêmes, la politique dans les séries télévisées est devenue un maître-mot que la cérémonie des Emmy Awards a fait revenir à de nombreuses reprises. Ainsi, le portrait de l’Amérique paranoïaque hantée par les fantômes du 11 septembre peint dans Homeland remporte 4 récompenses. Porté par des acteurs charismatiques, les Emmy masculin à savoir meilleur second rôle (Aaron Paul) et meilleur acteur dans une série dramatique () ont été trustés par Homeland. – enceinte – parachève le show avec son titre de meilleure actrice dans une série dramatique.

 

 

Ce qu’il ne faudrait oublier, c’est le sacre de , téléfilm porté par une Julianne Moore étonnante de mimétisme en Sarah Palin, et récompensé par les Emmy Awards du meilleur téléfilm, meilleure actrice (Julianne Moore, sans surprise), meilleure réalisateur et enfin le second rôle masculin.

 

Enfin, c’est encore la politique qui vient déranger dans une cérémonie présentée par un sans grande inspiration. Armé de son second degrés (le type est ouvertement républicain), il affirme que « Downton Abbey montre ce que c’est de grandir dans la maison de Mitt Romney. Qui vote pour lui d’ailleurs ? Ok, il y a donc 20 républicains et le reste des acteurs dans la salle sont des homos de gauche ». Aïe !

 

Modern Family, juste pour rire

 

La razzia des prix attribués à Modern Family a commencé aux alentours de 2h15, heure française pour l’Emmy du meilleur second rôle attribué à Eric Stonestreet. Catégorie où la série comptait quatre représentants sur six nominées. Le tout remis par un , qui après avoir glané un prix du meilleur scénario pour Louie (compensation) devait dans sa tête voir arriver le trophée du meilleur acteur dans une série comique dans ses mains. C’était sans compter sur le vol du soir qui est à mettre au crédit de Jon Cryer (Mon oncle Charlie), lui-même surpris de cette récompense, commence son discours par un « Il y a eu comme une erreur » sans équivoque. L’acteur devance Alec Baldwin, Louis CK, Larry David et Jim Parson, tout de même.

 

 

Modern Family remporte de son côté l’Emmy de la meilleure réalisation et du second rôle féminin (pour ). Plus éclectique et moins « déjà jouée » que le côté drama, l’Académie a récompensé différentes séries comiques. Ainsi, Veep () remporte celui de la meilleure actrice, avant que Jon Cryer ne fasse involontairement basculer la cérémonie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici