Downton Abbey Saison 3 Episode 3

« Enfin! » a-t-on envie de s’écrier à la fin de ce troisième chapitre de . Enfin, un épisode dont la qualité, suffisamment bonne, peut nous faire espérer un retour en force de la série qui semblait s’être perdue depuis ce début de saison. Avec en vedette, un personnage largement oublié : Edith.

Le mariage d’Edith et de met tout Downton sur le pied de guerre. attend ses résultats de santé avec fébrilité tout comme qui a eu vent de la potentielle maladie de sa collègue. Une simple lettre écrite de la main de Lavinia libère de sa culpabilité et lui permet d’accepter l’héritage du père de son ex-fiancée. Downton est sauvé.

Si ce troisième chapitre n’est pas encore à la hauteur des tout premiers épisodes de la série, absolument brillants, il est suffisamment maîtrisé pour se démarquer de la fadeur de ces deux prédécesseurs. Une fois n’est pas coutume et c’est fort dommage, c’est Edith qui est mise en avant. Personnage peu remarquable – moins jolie que et plus consensuelle que Sybill – , la cadette des filles Crawley a toujours évolué dans l’ombre de ses sœurs sans jamais briller par elle-même. Ici son mariage avec Sir Anthony Strallan lui permet un focus qu’elle-même apprécie avec cette phrase si justement dite  » Something happening in this house is actually about me » (un évènement de cette maison me concerne enfin). Malheureusement, leur différence d’âge et les incessantes remarques de la famille Crawley à ce propos vont faire craquer Strallan qui, devant l’autel, ne pourra se résoudre à épouser Edith laissant la jeune femme totalement dévastée.

Du côté du personnel, des perspectives bouleversantes ou jouissives se profilent. , dans sa quête pour innocenter son mari, rencontre  la voisine de Vera (l’ex-femme de ). Les propos qu’elle recueille sont particulièrement troublants entérinant un peu plus le doute sur la culpabilité de immiscé la semaine dernière.

Autrefois complices dans leur manipulation, Mrs O’Brien et Thomas sont désormais ennemis – une belle trouvaille – et on ne peut que savourer le potentiel que cet antagonisme offre. Enfin, tout n’est pas noir à Downton, puisque quelques indices distillés ici et là laissent à penser que Mr Carson ressentirait peut-être un peu plus qu’une profonde affection pour Mrs Hughes. Affaire à suivre.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Marina

Cet article a été rédigé par Marina Leggiero, Responsable séries de Critique Film.