Disponible en VOD : Rendez-vous chez les Malawas

0
528


France, Belgique : 2019
Réalisation :
Scénario : James Huth, Michaël Youn,
Acteurs : , Michaël Youn,
Editeur :
Durée : 1h32
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 25 décembre 2019
Date de sortie VOD : 29 avril 2020

Note : 3,5/5

Synopsis : Pour la spéciale Noël de son émission phare « Rencontre au bout du bout du monde », Léo Poli emmène non pas un, mais quatre invités exceptionnels. Est-ce vraiment une bonne idée ? Nos stars partent à la rencontre des Malawas, une des tribus les plus isolées du monde…

Rendez-vous chez les Malawas est le dernier film réalisé par James Huth. Problème : beaucoup de cinéphiles français n’ont absolument aucune idée de qui est James Huth. Les américains, n’en parlons pas. « Who the hell is James Huth you fuckin’ piece of shit » s’entendra-t-on rétorquer si l’on s’aventure à poser la question à South Central. Put the gun down, man, je vais t’expliquer qui the fuck est James Huth. Parmi les artisans contemporains du cinéma populaire, James Huth est tout simplement un des meilleurs. Ce qui le place, automatiquement, dans la short list des tous meilleurs cinéastes français aujourd’hui. Le hic bien sûr, c’est qu’il faudra attendre de nombreuses années avant que son nom et son talent soient reconnus par la critique. Comme dans le cas de Michel Audiard ou de Georges Lautner. Le manque de reconnaissance pour James Huth est problématique. Problématique, car dans l’esprit de tous, Rendez-vous chez les Malawas sera bien vite classé dans la pile des nanars à éviter, sous prétexte qu’il deviendra, dans l’esprit de tous, non pas « le dernier film de James Huth » mais plutôt « la dernière comédie de Christian Clavier ». Voire même, ce qui est encore pire pour la critique, « la dernière comédie avec Michaël Youn ».

Les amateurs d’humour et de bonne comédie française ont croisé la route de James Huth à la fin des années 90. Alors que les Robins des Bois venaient tout juste de révolutionner l’humour télévisuel dans « La grosse émission » sur la chaîne Comédie, James Huth s’en était allé chercher toute la bande en 1998, afin de les faire jouer dans Serial lover aux côté d’Albert Dupontel et Michel Vuillermoz, deux autres grands noms de l’humour made in France. Passée cette entrée en matière extraordinaire, James Huth ne reviendrait au cinéma que sept ans plus tard avec la comédie Brice de Nice, se mettant au service de l’humour bas de plafond développé par Jean Dujardin. En véritable virtuose de la caméra, son talent exploserait dans les années qui suivraient avec deux films visuellement prodigieux, Hellphone (2007) et Lucky Luke (2009). Deux petits chefs d’œuvre trop méconnus qui se verront probablement réhabilités et appréciés à leur juste valeur par les cinéphiles des années 2050. Dans le cas de Rendez-vous chez les Malawas, la réhabilitation viendra un peu plus tard encore, les critiques des années 2060/70 considéreront probablement que les gags du film ne font pas tous mouche, mais que ce petit souci est du au décalage, à l’époque, forcément différente. Un peu comme nous faisons preuve de plus de bienveillance quand une comédie des années 70 n’est pas drôle. C’est une erreur. En termes d’humour, il n’y a pas d’époque qui compte – c’est juste drôle ou pas drôle. 80 ans après, L’impossible monsieur bébé (Howard Hawks, 1938) est toujours drôle. Ce qui n’est pas le cas de tous les films de Louis de Funès.

Le problème des comédies françaises actuelles, c’est qu’elles font preuve d’une certaine paresse dans l’écriture, se reposant beaucoup trop sur la personnalité de leurs acteurs. De la même façon que beaucoup des comédies US mettant en scène les acteurs issus du Saturday Night Live dans les années 80/90. Même s’il est co-écrit par James Huth et Michaël Youn, Rendez-vous chez les Malawas ne fait pas exception à la règle. La plume fatiguée de Youn ne parvient ici à retrouver que partiellement la verve et l’acuité de l’excellent Fatal (2010). Mais Rendez-vous chez les Malawas ne mérite pas pour autant sa désastreuse réputation. Le film a de beaux restes tout de même, surtout dans la façon dont il croque l’hypocrisie régnant en maître dans le milieu de la TV, show-biz le plus cheap et le plus artificiel qui soit. Le fait est que si on ne rit pas aux éclats toutes les dix secondes, le nouveau film de James Huth nous réserve tout de même quelques bons moments, et comme toujours avec ce cinéaste, un paquet de punchlines assez efficaces quand elles ne sont pas annihilées par le cabotinage d’un Christian Clavier en roue libre.

C’est évident : à ce jour, aucun des films suivants de James Huth n’a réellement su retrouver l’état de grâce et l’esprit bande dessinée de Hellphone et Lucky Luke, mais on reconnaîtra néanmoins que le réalisateur de Rendez-vous chez les Malawas parvient sans peine à imprégner sa marque sur chacun de ses films. Des projets qu’il défend de tout son savoir faire technique, qu’il prend à bras le corps, secouant littéralement le spectateur, imposant du rythme et du dynamisme dans les moments de « mou » narratif, et utilisant à bon escient les budgets qui lui sont alloués. Ainsi, et surtout en comparaison avec d’autres « grosses comédies » françaises, on ne pourra nier que chaque centime des treize millions d’euros alloués à cette production Pathé se retrouve définitivement à l’écran.

Conclusion

En deux mots comme en cent : si Rendez-vous chez les Malawas n’est certes pas la comédie de l’année, cette plongée au cœur de la tribu des Malawas permet à James Huth de se laisser aller à d’étonnantes audaces formelles, et à quelques moments bien barrés qu’aucun autre que lui en France n’aurait réellement pu mener à terme avec un tel talent. On pense par exemple au brillant et hilarant flash-back dans la tête du singe, qui rappellera aux amateurs de cinéma de genre celui – presque aussi drôle – imaginé par Wes Craven sur La colline a des yeux 2 dans la caboche d’un chien…

Sorti au cinéma le 25 décembre 2019, Rendez-vous chez les Malawas a réuni 625.000 français dans les salles obscures. Le film aurait donc déjà du être sorti en Blu-ray et DVD sous les couleurs de Pathé, mais la crise sanitaire du COVID-19 en a décidé autrement. Pathé a donc dû s’adapter et reporter la sortie vidéo du film de James Huth à une date ultérieure.

Rendez-vous chez les Malawas est néanmoins disponible en VOD à l’acte et en téléchargement définitif sur la majorité des plate-formes de Vidéo à la demande : MyTF1, Orange, FilmoTV, Canal VOD, UniversCiné…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici