Cycle « Portraits » sur LaCinetek en novembre 2021

0
277

Camille Claudel © 1988 Benoît Barbier / Les Films Christian Fechner / Lilith Films / Films A4 / Gaumont /
Tamasa Distribution Tous droits réservés

Contempler l’art du portrait au cinéma, cela prend du temps. Heureusement, il vous reste encore deux semaines, jusqu’au jeudi 9 décembre inclus, pour vous plonger dans la sélection mensuelle de LaCinetek. Regroupés sobrement sous le titre « Portraits », ces dix films – voire onze, si l’on considère les vingt-quatre vignettes de Alain Cavalier comme deux œuvres distinctes – vous emmèneront dans des univers artistiques fort complémentaires. Des séances de pose qui prendront en moyenne deux heures, mais qui sont une fois de plus tout à l’honneur de la plateforme disponible en France, en Belgique et au Luxembourg.

Une petite piqûre de rappel s’impose quant au fonctionnement de l’abonnement à LaCinetek, fondée en 2015 par Pascale Ferran, Laurent Cantet et Cédric Klapisch. En échange de moins de trois euros par mois ou de trente euros par an, vous aurez sur son site un accès illimité à la sélection du mois. Une offre des plus transparentes, puisque désormais, en plus de l’indication de la qualité des copies virtuelles proposées, les différents doublages et sous-titres sont également renseignés. Cerise sur le gâteau pour les cinéphiles en herbe : LaCinetek propose depuis fin octobre l’abonnement annuel à ses sélections mensuelles à moitié prix pour les moins de 25 ans, ce qui fait quinze euros par an pour cent films ! De quoi devenir définitivement accro à LaCinetek …

Dans l’actualité de la plateforme côté vidéo à la demande, elle poursuit sa collaboration avec le studio américain Universal en mettant en ligne des dizaines de pépites de son catalogue. Vous pourriez y retrouver les films emblématiques de George Lucas (American Graffiti), John Landis (Les Blues Brothers), David Cronenberg (Vidéodrome), Robert Zemeckis (Retour vers le futur), Spike Lee (Do the Right Thing), John Waters (Cry Baby), les frères Coen (Barton Fink), Brian De Palma (L’Impasse), Terry Gilliam (Las Vegas Parano), Ridley Scott (Gladiator), Michel Gondry (Eternal Sunshine of the Spotless Mind) et Michael Mann (Miami Vice Deux flics à Miami).

Donnie Darko © 2001 Dale Robinette / Pandora Cinema / Flower Films / Gaylord Films / Carlotta Films Tous droits réservés

En plus de leur durée considérable, déjà évoquée, certes, mais qui peut tout de même dépasser les trois heures dans le cas de Edvard Munch La Danse de la vie et de Jeanne Dielman 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles, le point commun des films sélectionnés ce mois-ci par LaCinetek est l’appropriation hors des sentiers battus de l’exercice du portrait. Pour une fois, on peut y trouver presque autant de films allemands que de productions américaines. Et ces dernières se distinguent par leur esprit formel indépendant, notamment grâce aux documentaires très décomplexés, conçus à quelques générations d’intervalle par Shirley Clarke et Jonathan Caouette.

Côté français, notre constat n’est guère moins enthousiaste, puisque aux côtés de Isabelle Adjani en Camille Claudel dans le portrait assez académique imaginé à la fin des années 1980 par Bruno Nuytten, vous sont proposés deux regards passionnants, issus à peu de choses près de la même période. Ainsi, Chris Marker, artiste visuel à part entière, suit l’immense Akira Kurosawa sur le tournage de Ran dans un drôle de making of et Alain Cavalier dresse le portrait d’une vingtaine de femmes qui pratiquent le travail manuel. Enfin, les deux représentants du cinéma germanique sont des acteurs privilégies de la Nouvelle Vague d’outre-Rhin, en la personne de Alexander Kluge et de Werner Herzog.

Et que dire de la chronique suprême de la banalité du quotidien que restera pour toujours Jeanne Dielman 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles de Chantal Akerman, si ce n’est que le ressenti de son temps narratif sera forcément moindre sur le (très) petit écran.

L’Énigme de Kaspar Hauser © 1974 Gunter Freyse / Werner Herzog Filmproduktion / Filmverlag der Autoren /
Potemkine Distribution Tous droits réservés

La sélection « Portraits » du mois de novembre 2021

24 portraits (France / 1987-91) de Alain Cavalier

A.K. (France / 1985) de Chris Marker

Anita G. (Allemagne / 1966) de Alexander Kluge, avec Alexandra Kluge et Günter Mack, Prix Spécial du jury au Festival de Venise en 1966

Camille Claudel (France / 1988) de Bruno Nuytten, avec Isabelle Adjani et Gérard Depardieu, 5 César en 1989 dont ceux du Meilleur Film et de la Meilleure actrice à Isabelle Adjani & Ours d’argent de la Meilleure actrice au Festival de Berlin

Donnie Darko (États-Unis / 2001) de Richard Kelly, avec Jake Gyllenhaal et Holmes Osborne

Jeanne Dielman 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles © 1975 Paradise Films / Unité Trois / Carlotta Films
Tous droits réservés

Edvard Munch La Danse de la vie (Suède / 1974) de Peter Watkins, avec Geir Westby et Gro Fraas

L’Énigme de Kaspar Hauser (Allemagne / 1974) de Werner Herzog, avec Bruno S. et Walter Ladengast, Grand Prix au Festival de Cannes en 1975

Jeanne Dielman 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles (Belgique / 1975) de Chantal Akerman, avec Delphine Seyrig et Jan Decorte

Portrait of Jason (États-Unis / 1967) de Shirley Clarke

Tarnation (États-Unis / 2003) de Jonathan Caouette

Portrait of Jason © 1967 Shirley Clarke Productions / Milestone Film / Les Films du Camélia Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici