Cycle « Pères » sur LaCinetek en octobre 2022

0
489

L’Apiculteur © 1986 Jérôme Prébois / Theo Angelopoulos Films / Greek Film Center / International Cinema Company /
MK2 Films Tous droits réservés

N’ayez pas peur, vous n’avez pas raté la fête des pères, celle-ci ayant d’ores et déjà eu lieu cette année à la mi-juin ! C’est donc sans la moindre pression de reconnaissance imposée que vous pourrez vous délecter du nouveau cycle de LaCinetek, en ligne depuis deux semaines et encore jusqu’au mercredi 9 novembre inclus. La sélection mensuelle fait la part belle à la figure du père sous toutes ses formes, tantôt patriarche sévère ou affectueux, tantôt parent de substitution débordé par les tâches de responsabilité paternelle. De quoi vous réconforter, si vous êtes en pleine tempête de mise en question de votre rôle de père de la part de votre progéniture ou si vous hésitez encore à franchir ce pas décisif !

Puisque l’on est pour l’instant sans nouvelles d’un éventuel changement de formule d’abonnement à la plateforme fondée par Pascale Ferran, Laurent Cantet et Cédric Klapisch, voici rapidement le rappel de son fonctionnement : pour moins de trois euros par mois ou bien trente euros par an, vous pourrez profiter d’un accès illimité aux dix films – plus un court-métrage bonus en octobre – de la sélection du mois sur le site de LaCinetek. Toujours aussi transparente dans sa communication, LaCinetek précise que les deux films asiatiques de cette sélection, Il était un père de Yasujiro Ozu et Yi Yi de Edward Yang, ne sont accessibles que pour ses abonnés français. Pour la Belgique et le Luxembourg, ils sont remplacés par Visages d’enfants de Jacques Feyder et … le court-métrage bonus Voilà de Bruno Podalydès.

Et si l’envie vous prenait de prolonger la thématique de la sélection du mois du côté du catalogue de vidéo à la demande de LaCinetek, celui-ci contient encore bon nombre de chefs-d’œuvre autour de l’amour paternel, comme par exemple Le Voleur de bicyclette de Vittorio De Sica, Le Goût du saké de Yasujiro Ozu, Paris Texas de Wim Wenders, Le Garçu de Maurice Pialat et La Promesse des frères Dardenne. Enfin, depuis ce mois-ci, la sélection est également disponible sur la chaîne 110 de la TV d’Orange aux mêmes conditions que sur le site.

La Chambre du fils © 2001 Umberto Montiroli / Sacher Film / Rai Cinema / Studiocanal / Bac Films Tous droits réservés

Les nombreux prix prestigieux récoltés par les films de la sélection du mois devraient vous indiquer leur degré élevé de qualité. En effet, s’y trouvent un lauréat respectif de l’Oscar et du César du Meilleur Film, une Palme d’or, deux prix cannois de la mise en scène et un Oscar du Meilleur court-métrage d’animation. Rien que ça ! Or, c’est une fois de plus une très belle complémentarité qui prime parmi les choix effectués par les sélectionneurs de LaCinetek. A vous donc de faire un petit tour du cinéma mondial, à la fois en termes géographiques et historiques, depuis Taïwan jusqu’aux États-Unis par voie de la Grèce, l’Italie, la France et le Maroc, ainsi que des années 1930 jusqu’aux années 2000 !

Pères meurtris et pères comblés, pères improvisés et pères assumant pleinement leur rôle si essentiel : il y a un peu de tout cela dans la dizaine de films en ligne actuellement. Des histoires qu’on connaît par cœur mais dont on ne se lasse jamais, comme l’amusant Trois hommes et un couffin de Coline Serreau et l’émouvant Kramer contre Kramer de Robert Benton, tout comme des œuvres plus rares, telles l’épopée d’une société en pleine crise, Yi Yi de Edward Yang, et le court-métrage animé d’un futur grand dans ce domaine, le réalisateur néerlandais Michael Dudok de Wit (La Tortue rouge). Sans oublier l’interprétation magistrale de Marcello Mastroianni dans l’attirail de L’Apiculteur chez Theo Angelopoulos et l’un des plus beaux films signés Bertrand Tavernier, Un dimanche à la campagne.

Il était un père © 1942 Shochiku / Carlotta Films Tous droits réservés

La sélection « Pères » du mois d’octobre 2022

L’Apiculteur (Grèce / 1986) de Theo Angelopoulos, avec Marcello Mastroianni et Nadia Mourouzi
La Chambre du fils (Italie / 2001) de Nanni Moretti, avec Nanni Moretti et Laura Morante – Palme d’or au Festival de Cannes en 2001
L’Enfant endormi (Maroc / 2004) de Yasmine Kassari, avec Mounia Osfour et Rachida Brakni
Il était un père (Japon / 1942) de Yasujiro Ozu, avec Chishu Ryu et Shuji Sano
Kramer contre Kramer (États-Unis / 1979) de Robert Benton, avec Dustin Hoffman et Meryl Streep – 5 Oscars dont ceux du Meilleur Film, Meilleur réalisateur et Meilleur acteur à Dustin Hoffman en 1980

Kramer contre Kramer © 1979 Holly Bower / Stanley Jaffe Productions / Columbia Pictures / Sony Pictures Releasing France
Tous droits réservés

Père et fille (Pays-Bas / 2000 / court-métrage) de Michael Dudok de Wit – Oscar du Meilleur court-métrage d’animation en 2001
La Petite Lise (France / 1930) de Jean Grémillon, avec Pierre Alcover et Julien Bertheau
Trois hommes et un couffin (France / 1985) de Coline Serreau, avec Roland Giraud et Michel Boujenah – César du Meilleur Film, du Meilleur scénario et du Meilleur acteur dans un second rôle à Michel Boujenah en 1986
Un dimanche à la campagne (France / 1984) de Bertrand Tavernier, avec Louis Ducreux et Michel Aumont – Prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 1984 et 3 César dont celui de la Meilleure actrice à Sabine Azéma en 1985
Yi Yi (Taïwan / 2000) de Edward Yang, avec Ninazhen Wu et Issei Ogata – Prix de la mise en scène au Festival de Cannes en l’an 2000

Bonus : Voilà (France / 1994 / court-métrage) de Bruno Podalydès, avec Denis Podalydès

Trois hommes et un couffin © 1985 Eric Vauthier / Flach Film / Soprofilms / TF1 Films Production / Acteurs Auteurs Associés
Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici