Reims Polar 2024 : le palmarès

0
495

Borgo © 2024 Petit Film / France 3 Cinéma / Le Pacte Tous droits réservés

Y a-t-il un genre paré d’une plus belle longévité que le policier ? Depuis toujours, sa forme imagée galvanise les foules, sur les plateformes en ligne, à la télévision et au cinéma. Pour ce dernier, le festival du film policier a fait le tour de la France, puisqu’après Cognac et Beaune, c’est désormais du côté du département de la Marne qu’il a élu domicile. La 4ème édition du Festival Reims Polar s’est terminée avant-hier, le dimanche 14 avril, avec l’annonce de son palmarès. C’était le point culminant de six jours de projections et de rencontres autour du genre si riche et vivant qu’est le film policier sous toutes ses incarnations.

L’invitée d’honneur du festival était l’actrice et réalisatrice italienne Valeria Golino (5 est le numéro parfait). Des leçons d’actrices y ont été données par les comédiennes françaises Léa Drucker (Un homme en fuite) et Julie Gayet (Comme une actrice). Le réalisateur américain Andrew Davis (Le Fugitif) a fait l’objet d’un hommage. Il avait donné une leçon de cinéma jeudi dernier. Enfin, Les Algues vertes de Pierre Jolivet succède en tant que lauréat du prix Claude Chabrol à d’autres films policiers récompensés de la sorte, tels que 38 témoins de Lucas Belvaux, La Chambre bleue de Mathieu Amalric, Diamant noir de Arthur Harari et Boîte noire de Yann Gozlan. Les deux jurys étaient présidés par la scénariste et réalisatrice Danièle Thompson (Cézanne et moi) pour le jury principal, ainsi que par le journaliste et réalisateur François Busnel (Seule la terre est éternelle) pour le jury Sang neuf.

Only the River Flows © 2023 KXKH Film / Ad Vitam Distribution Tous droits réservés

Même s’il n’en est qu’à sa troisième édition en présentiel, le festival inaugural en 2021 ayant subi de plein fouet la malédiction de la pandémie du coronavirus et il s’était par conséquent tenu en ligne, le Festival Reims Polar établit petit à petit ses propres traditions. En plus du double prix du jury, apparemment pérenne, on note pour la troisième fois la présence au palmarès du cinéaste kazakh Adilkhan Yerzhanov, cité cette fois-ci par la critique pour Steppenwolf, après le Grand Prix et le prix de la critique déjà en 2022 pour Assaut, puis le prix du jury l’année dernière pour Goliath. Enfin, deux magnifiques interprétations féminines sont à signaler dans des films de prison : Hafsia Herzi dans Borgo de Stéphane Demoustier et Sidse Babett Knudsen dans Sons de Gustav Möller.

Blaga’s Lessons © 2023 Argo Film / 42 Film / Damned Films Tous droits réservés

Grand Prix : Highway 65 (Israël) de Maya Dreifuss, sans date de sortie en France
Prix du jury : Borgo (France) de Stéphane Demoustier, sortie française le 17 avril et Only the River Flows (Chine) de Wei Shujun, sortie française le 5 juin (ex æquo)
Prix Police : Shock (Allemagne) de Daniel Rakete Siegel et Denis Moschitto, sans date de sortie cinéma en France
Prix de la critique : Steppenwolf (Kazakhstan) de Adilkhan Yerzhanov, sans date de sortie en France
Prix du public : The Last Stop in Yuma County (États-Unis) de Francis Galluppi, sans date de sortie en France
Prix Sang neuf : Blaga’s Lessons (Bulgarie) de Stephan Komandarev, sortie française le 8 mai
Prix Sang neuf du jury jeunes de la région Grand-Est : Sons (Danemark) de Gustav Möller, sortie française le 10 juillet

Sons © 2024 Nikolaj Möller / Nordisk Film Production / Les Films du Losange Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici