Critique : Showing up

0
1641

Showing up

Etats-Unis : 2022
Titre original : –
Réalisation : Kelly Reichardt
Scénario : Kelly Reichardt, Jonathan Raymond
Interprètes : Michelle Williams, Hong Chau, Maryann Plunkett
Distribution : Diaphana Distribution
Durée : 1h48
Genre : Comédie, Drame
Date de sortie : 3 mai 2023

3.5/5

Synopsis : Avant le vernissage de son exposition, le quotidien d’une artiste et son rapport aux autres, le chaos de sa vie va devenir sa source d’inspiration…

Avec Showing up, la réalisatrice américaine Kelly Reichardt prouve une fois de plus qu’elle est une véritable alchimiste du cinéma, capable de transformer n’importe quelle histoire, anodine en apparence, en or cinématographique. Cette fois ci, c’est auprès de Lizzie, une sculptrice de Portland, qu’elle nous entraine. Stressée par les préparatifs d’une exposition de ses œuvres dont le vernissage se rapproche à grands pas, elle doit également gérer un certain nombre de problèmes, certains habituels comme ses rapports avec un frère qui refuse de sortir de chez lui et ceux avec des parents séparés qui ne font rien pour lui faciliter la vie, et d’autres qui, certes, ont un caractère ponctuel mais ne sont pas moins difficiles à vivre pour autant : l’absence d’eau chaude, la chaudière étant en panne et Jo, l’amie et propriétaire de Lizzie, n’ayant pas le temps de s’occuper de la réparation, car elle, une artiste également, ce sont 2 expositions qu’elle prépare ; un pigeon blessé par son chat et que Lizzie s’est mise en tête de soigner. Lizzie étant professeure dans une école d’art en plus d’être sculptrice de femmes en mouvement, tout cela permet à Kelly Reichardt de porter un regard plein de bienveillance et, parfois, d’humour sur un milieu artistique qu’elle connait bien et de nous parler du processus de création : est-il le fruit de fulgurances géniales d’un ou d’une artiste libéré.e des soucis du quotidien, ou bien, plus modestement, celui d’un modeste travail plutôt obscur effectué quand les aléas de la vie de tous les jours le permettent avec, en contrepartie, la possibilité de puiser son inspiration dans la trivialité du quotidien.

Ce n’est pas prendre un risque énorme que d’affirmer qu’il y a beaucoup de Kelly Reichardt dans le personnage de Lizzie. Il est en effet infiniment probable, au vu de sa filmographie, que la réalisatrice ne cherche pas à être considérée comme étant frappée du sceau du génie et qu’elle se considère plutôt comme une artisane avec tout ce que ce terme convoque comme qualités, goût du travail bien fait, simplicité, naturel, modestie. Comme tout artisan qui se respecte, Kelly Reichardt fait des choix qui s’apparentent à des routines. C’est ainsi que pour Showing up, elle a, comme pour la plupart de ses films, écrit le scénario avec l’écrivain Jonathan Raymond. Comme pour la plupart de ses films, elle l’a tourné dans l’Orégon, à Portland, la ville où vit Jonathan Raymond. Comme c’est presque toujours le cas dans les films de Kelly Reichardt, les animaux jouent un rôle important dans Showing up, un chat, un pigeon. Après Wendy et Lucie, La dernière piste et Certaines femmes, Kelly Reichardt a de nouveau fait appel à Michelle Williams pour apparaître en première ligne dans son film, dans le rôle de Lizzie. Une fois de plus, l’alchimie entre la réalisatrice et la comédienne fonctionne à la perfection. Nouvelle dans le cinéma de Kelly Reichardt, la comédienne Hong Chau, l’interprète de Jo, a manifestement très vite et très bien compris ce que la réalisatrice attendait d’elle. Souvent adepte du format 4/3 quand elle filme la nature, Kelly Reichardt, du fait du contexte des bâtiments de l’école d’art, a cette fois-ci opté pour du 16/9.

Révélée en 2008 par le Festival de Cannes avec Wendy et Lucie présenté dans la sélection Un Certain Regard, Kelly Reichardt n’était pas, depuis, revenue sur la Croisette jusqu’à Showing Up, cette fois ci présenté en compétition officielle. Au final, Showing up n’accède pas au rang de meilleur film de la réalisatrice mais son côté minimaliste totalement assumé, cette modestie qu’il revendique, rendent ce film particulièrement attachant.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici