Castle Saison 5 Episode 19 – The Lives Of Others

Pour ce centième épisode, et , les créateurs de la série nous ont offert un scénario absolument brillant ! Un pur régal.

Lors d’un séjour au ski se blesse au genou et doit rester immobilisé pendant plusieurs semaines. S’ennuyant à mourir, il profite des jumelles qu’Alexis lui a offert pour espionner ses voisins d’en face. Il est alors témoin d’un meurtre…Pendant ce temps, enquête sur la mort d’un agent de l’immigration pour laquel elle ne semble pas avoir de coupable.

Les premières critiques des journalistes étaient dithyrambiques et elles n’ont pas menti ! Ce 100e épisode de Castle est tout simplement excellent. Il réunit tous les éléments qui ont fait le succès de la série durant ces (presque !) 5 années. Des situations loquaces, des personnages en grande forme, un retournement de situation inattendu… on pourrait continuer encore et encore tant les qualités de cet épisode sont nombreuses.

Co-écrit par les créateurs de la série (mari et femme dans la vie) Andrew Marlowe et Terri Miller, The Lives Of The Others s’élève sans mal au niveau de Cuffed ou de Always qui étaient également leurs bébé. D’ailleurs leur apparition furtive accompagnée de la réplique « Must Be Writers » (ils doivent écrire, eux!) par Castle lui-même est un bonbon à déguster avec délice. Auto-proclamés grands fans du maître du suspens Alfred Hitchcock c’est tout naturellement qu’ils ont voulu lui rendre hommage pour célébrer ce 100e épisode. Et si le meurtre auquel assiste Castle rappelle inévitablement Fenêtre Sur Cour, l’affaire qui occupe Beckett se rapproche du Meurtre Était Presque Parfait.

Castle Saison 5 Episode 19

Mais ce ne sont pas les seuls clins d’œil de l’épisode, l’hélicoptère de Castle que l’on voyait beaucoup dans les première saisons a refait une apparition et l’on ne peut rater la référence méta dans la dernière scène entre Castle et Beckett. Alors qu’ils trinquent à la centaine de meurtres qu’ils ont résolu ensemble, Castle surenchérit en en souhaitant « cent de plus ». Remplacez « meurtre » par « épisodes » et dégustez sans modération !

Mais le climax incontestable de l’épisode reste la révélation du coup monté de Beckett. Le meurtre dont a été témoin Castle et qui est devenu son obsession était arrangé de toutes pièces par la détective. Désolée de voir l’écrivain s’ennuyer à mourir enfermé dans son appartement, elle a mis au point ce petit jeu (très) élaboré pour amuser sa moitié et lui faire un cadeau d’anniversaire inoubliable. Lorsqu’il découvre le pot-aux-roses, Castle est subjugué et nous avec ! Au-delà de l’effet de surprise (pour le public aussi !), ce coup monté montre clairement tout l’amour que Beckett a pour son partenaire, combien elle le connaît et surtout l’imagination dont elle peut faire preuve. Moins évident chez elle que chez l’écrivain, ce point commun est sans doute ce qui les rapprochent le plus.

Cerise sur le gâteau de cet épisode parfaitement réussi : Beckett et Castle se comportent enfin comme un couple ! Gestes d’affections et baisers tendres nous changent de l’attitude chaste (ridicule ?) à laquelle les scénaristes nous avaient habitués ces derniers temps. Espérons que ça continue !

En attendant la diffusion du prochain épisode dans deux semaines, voici sa bande annonce :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=SCsvilNWTD4[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Marina

Cet article a été rédigé par Marina Leggiero, Responsable séries de Critique Film.