Breaking Bad Saison 5 épisode 8 : Gliding over all

0
507

Cette saison 5, si l’on en  retire la première et la dernière scène, est presque construite comme une dernière saison. Ce finale, en particulier, renvoie à de nombreux éléments de saisons précédentes, comme un finale de série le ferait : le distributeur de papier toilette sur lequel s’était énervé dans la saison 3, le tuyau qui fuit de la saison 2, le ricin, la mouche… Ce serait particulièrement courageux de conclure avec revenant à sa vie familiale sans aucune punition pour les actes monstrueux qu’il a commis, mais l’on sait bien, depuis le début de cette saison 5, que ce ne sera pas le cas. Hank voit enfin l’évidence qui lui a échappé tout ce temps, grâce au recueil de poèmes de Gale. Parfaite manière de clore l’épisode et la saison, c’est à la fois un grand moment pour Hank que les spectateurs attendaient avec impatience depuis bien longtemps, et la mise en place du conflit central de la dernière saison : Hank contre er. Dean Norris est excellent dans cet épisode, et on ne peut s’empêcher d’être impatient de le voir dans un rôle plus central pour la conclusion de la série.

«  » est aussi remarquable pour ses deux superbes montages, une figure de style que a toujours utilisé avec brio.

Tout d’abord, celui dans lequel on voit les « guys » de Mike se faire assassiner en prison. Il s’agit sans doute des deux minutes les plus violentes de la série, le tout sur fond de musique jazz joyeuse qui en fait presque une séquence d’humour noir. Cependant, lorsque la caméra revient sur , le sujet devient beaucoup plus grave, alors que l’on voit jusqu’où Heisenberg peut aller sans ciller. Mais le montage le plus significatif de cet épisode est sans aucun doute le suivant, celui dans lequel et Todd « cuisinent » des milliers de tonnes de meth, envoyées vers la République Tchèque par les soins de Lydia. a finit par construire l’empire dont il parlait quelques épisodes plus tôt, mais la longueur et le côté répétitif de ce montage, qui nous montre un rentrant fatigué chez lui après de dures journées, nous annonce qu’il n’est plus satisfait par ses activités criminelles. Lorsque lui montre le paquet de billets qu’il a amassé en trois mois, il est déjà prêt à accepter de partir en retraite. A l’inverse de Hank, qui en vient à regretter des temps plus simples lorsqu’il devait marquer des arbres dans les forêts du Nouveau Mexique, regrette le temps du mobile-home branlant de Jesse, le temps des affrontements avec Tuco et le cartel. Il a toujours prétendu rester dans le business pour procurer de l’argent à sa famille après sa mort, mais la vraie raison était bien l’aventure et l’excitation qui allaient avec. Tout cela a disparu, le cancer est peut-être bien revenu, et il est donc temps pour lui de sortir. C’est bien trop tard, puisque Hank finira par le coincer, mais c’est une sorte de minuscule rédemption pour .

«  » est certainement le meilleur épisode de cette saison, même s’il n’atteint pas le niveau d’un «  », «  » ou «  ». Il clôt l’arc de qui a bâti un empire plus impressionnant encore que celui de feu Gustavo Fring tout en lançant la série dans la dernière ligne droite avec la révélation de Hank. Après cet épisode, il ne reste qu’une question à se poser : à quand le reste de la saison ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici