Vos séries du 30 octobre au 5 novembre

0
417
Vos séries du 16 au 23 octobre

Vos séries du 30 octobre au 5 novembre

Attention spoil. Il est possible que des détails concernant des séries qui ne sont pas encore diffusées en France soient révélés dans l’article qui suit.

Cette semaine nous avons vu pour vous; «How I Met Your Mother» Saison 7 Episode 8, «Once Upon A Time» Saison 1 Episode 2, «Misfits» Saison 3 Episode 1, «Ringer» Saison 1 Episode 7, «New Girl» Saison 1 Episode 4 et «Raising Hope» Saison 2 Episode 5.

Ce que Céline a vu pour vous cette semaine;

«Once Upon A Time» Saison 1, Episode 2

Once Upon A Time
«Once Upon A Time» est une nouvelle série créée par Adam Horowitz et Edward Kitsis, lancée sur la chaîne américaine ABC le 23 octobre dernier.

L’histoire est plutôt originale : une jeune femme, Emma (Jennifer Morrison) menant une vie plutôt intense, se retrouve face à son fils Henry qu’elle a abandonné 10 ans plus tôt. Celui-ci la transporte alors dans une aventure merveilleuse où se mêlent contes fabuleux et mystères obscures. Selon Henry, les personnages de contes que nousconnaissons tous ont été la proie d’une malédiction jetée par The Evil Queen («La Reine») et vivent maintenant parmi les humains sans aucun souvenir de leur vie passée.
Le thème abordé est plutôt sympa mais j’appréhendais la façon dont la série le traiterait. Les deux premiers épisodes sont pour le moment une réelle bonne surprise. Le scénario est original, accrocheur et tient bien la route. Je suis ravie de retrouver Jennifer Morrison que j’ai vraiment appréciée dans la série à succès, Dr. House. Son personnage est intéressant et promet une belle évolution au vue de son importance pour l’intrigue.

Les personnages sont nombreux et ont chacun leur propre personnalité. Pour le moment, un se démarque en particulier : il s’agit de Regina alias The Evil Queen, interprétée par Lana Parilla («24 heures chrono»). Son personnage est très sombre et dangereux et apporte une dimension dramatique et tragique à la série.
Par ailleurs, les décors et effets spéciaux sont très beaux et représentent vraiment l’aspect fantastique de la série.
En résumé, une série pleine d’avenir qui j’espère ne s’essoufflera pas et continuera à faire appel à nos émotions d’enfant.


«How I Met Your Mother» Saison 7, Episode 8

How I Met Your Mother - Perfect on Paper
J’attendais l’épisode de «How I Met Your Mother» de cette semaine avec impatience. Verdict ? Super déçue !
L’épisode marque le retour de la «Slutty Pumpkin» («Citrouille Cochonne») rencontrée par Ted dans le sixième épisode de la saison 1. L’épisode promettait de bons moments et ça n’a pas été le cas, exception faite pour le duo Robin-Barney.

Premièrement, la «Slutty Pumpkin» est jouée par Katie Holmes («Dawson») et franchement il se sont clairement trompés d’actrice pour ce rôle. Elle est niaise et absolument pas drôle. Faire appel à un personnage déjà existant devrait amener quelque chose d’essentiel à l’intrigue et celui-ci devrait être interprété par un acteur qui sait ce qu’il fait et pourquoi il est là.
Ce n’est pas le cas pour Katie Holmes, qui semble totalement perdue et dont l’interprétation laisse vraiment à désirer.
On entendait tellement parler de ce personnage que je pensais vraiment qu’il servirait à quelque chose, qu’il ferait avancer l’intrigue et surtout qu’il aurait de la prestance. Katie Holmes est invisible, fade et n’arrive pas à s’imposer.

Deuxièmement, Lily apparaît comme un personnage simple d’esprit et immature. Elle est complètement ridiculisée alors que j’ai toujours trouvé qu’elle était la plus stable du groupe. Depuis quand les femmes deviennent idiotes lorsqu’elles tombent enceintes ?

Seul point positif de cet épisode : le duo Robin-Barney qui se démarque de par son humour et son originalité. En effet, Robin apprend à Barney que celui-ci a un quart de sang canadien en lui. Barney ayant toujours eu une aversion envers le peuple canadien, il a du mal à accepter cette nouvelle. Cela nous donne bon nombre de scènes très drôles entre les deux compères.

En bref, on ne retiendra que Barney et Robin qui sauvent l’épisode en nous offrant des moments hilarants, nous permettant ainsi de nous détendre pour de (trop) courts instants.
Pour finir, on peut se poser une dernière question : mais où est donc passé Kevin (Kal Penn)?


«Misfits» Saison 3, Episode 1

Misfits
J’attendais la saison 3 de «Misfits» avec une réelle impatience car elle fait partie de mes coups de coeur. Cette saison marque le départ de l’excellent Robert Sheehan qui interprétait le très drôle Nathan, et l’arrivée de son remplaçant Rudy, joué par Joseph Gilgun.

Beaucoup critiquaient Joseph Gilgun avant même de l’avoir vu jouer. En effet, il prend la place de Nathan, personnage très apprécié des spectateurs, qui n’ont pas encore fait le deuil de son départ de la série.

Moi-même je me méfiais, surtout après avoir lu qu’il aurait le rôle du comique de service, rôle justement attribué à Robert Sheehan tout au long des deux premières saisons. Mais étant donné le niveau de qualité de «Misfits» j’ai attendu de voir le premier épisode de cette nouvelle saison pour me faire mon opinion. Bingo ! La série est toujours aussi géniale ! Le personnage de Rudy est complexe, tordu, ce qui n’est pas désagréable, et surtout plutôt bien interprété malgré les préjugés. C’est même lui qui dirige cet épisode, ce qui nous permet de nous familiariser avec ce petit nouveau et de découvrir son pouvoir, qui nous donne des scènes plutôt marrantes.

Pour ma part, je n’ai pas été déçue, j’ai même adoré ! Le personnage de Rudy me plaît, l’intrigue reprend de plein fouet et l’action est toujours aussi intense et soutenue. Vivement la suite !

Erika l’a vu pour vous :

Ce premier épisode me laisse perplexe sur la suite de l’histoire. Lors de la dernière saison, les jeunes ont décidé d’abandonner leurs pouvoirs et s’en choisir des moins contraignants. Mais pourquoi ces nouveaux pouvoirs? pourquoi avoir choisi des capacités pratiquement inutiles?
Au niveau des personnages, on fait la connaissance de 3 nouvelles figures. Parmi elles, on faitla connaissance de Rudy, qui est sensé faire oublier l’existence de Nathan au sein du groupe. Mais son personnage ne transmet aucune crédibilité. Vulgaire, arrogant et insensible, il m’a laissé perplexe quant à son utilité au sein de nos délinquants, tout en sachant que Nathan avait placé la barre assez haute.

L’intrigue de ce premier épisode est vague, simpliste et ferait presque peine à voir. Pas de démarrage en trombe pour cette nouvelle saison et s’en est bien dommage. Nous ne savons pas grand chose de ce qui va se passer par la suite, mais on se doute évidemment que le dealer de pouvoirs va devenir un personnage clé de cette saison.
En bref, un bon petit coup d’imagination ne serait pas de trop.


«Ringer» Saison 1, Episode 7

Ringer-Oh Gawd Theres Two Of Them
«Ringer» avait mis beaucoup de temps pour se lancer, entrer vraiment dans l’action… Mais les derniers épisodes m’avaient vraiment plus et tenus en haleine. Malheureusement, c’est un retour à la case départ pour la série avec ce nouvel épisode.

Ce nouvel épisode de la série était d’un ennui presque mortel... Bien que beaucoup d’avancées soient faites dans le scénario, l’épisode reste plat. Malgré le grand nombre de révélations, l’action ne tient pas sur la longueur de l’épisode.

Les révélations, d’ailleurs, parlons-en… Nous les attendions maintenant depuis les premiers épisodes de la série, certaines arrivent enfin… Et les réactions des autres personnages ne sont décidément pas à la hauteur. Je m’attendais à des cris, à des disputes, mais rien. Un petit haussement de voix peut-être de la part d’Andrew mais rien de très violent.

Pour résumé : Une déception de plus de la part de «Ringer». Et je comprends mieux maintenant pourquoi cette série n’arrive pas à convaincre…


«New Girl» Saison 1, Episode 4

New Girl - Naked
«New Girl» revient après une pause d’un mois et je dois avouer que cela fait du bien ! Cet épisode est totalement réussi et m’a fait rire du début à la fin.

Au tout début de l’épisode, Jess entre dans la chambre de Nick et tombe sur son colocataire…nu comme un ver. S’en suivent des scènes d’embarrassement et d’excuses très cocasses.

Zooey Deschanel est vraiment une actrice très talentueuse et très drôle qui donne tellement de crédibilité à la pauvre Jess… C’est un régal à voir !

Dans la suite, Jess tente de régler la situation avec Nick en le poursuivant et en le confrontant à leur “situation”. Et quand celui-ci décide de ne plus résister et d’en discuter avec elle, ils doivent faire face à un nouveau souci : Jess fait un gros blocage sur tout ce qui touche au sexe… et surtout sur le mot “pénis”.

Cette partie de l’épisode est juste grandiose ! Les deux personnages sont très drôles et j’étais littéralement pliées de rire en les voyant. Une des meilleures scènes de la série jusqu’à présent !


«Raising Hope» Saison 2, Episode 5

RAISING-HOPE-Killer-Hope
Encore un très bon épisode pour la série «Raising Hope»… Un de plus !
Je ne crois pas que cette série m’ait déjà déçue depuis son lancement.

La famille Chance va, dans cet épisode, subir une invasion de termites qui va les empêcher de vivre dans leur maison. Mais la solution est toute trouvée : vivre dehors ! Malheureusement, Burt n’ayant pas pensé à vérifier la météo, ils se retrouvent tous entassés dans un box de stockage.
Je dois avouer que cette partie de l’épisode m’a beaucoup fait rire. J’ai aimé les voir galérer pour dormir et aller aux toilettes (cette partie est d’ailleurs très très drôle).

Mais les Chance n’ont pas que ce problème à gérer. En effet, la petite Hope s’est battue au jardin d’enfants… Serait-elle en train de suivre le même chemin que sa maman psychopathe ? Les Chance ont peur et se débattent pour éviter ce cruel destin à la petite Hope

En résumé : c’est encore un très bon épisode pour Raising Hope qui m’a fait rire pendant 20 minutes.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici