Vos séries du 27 novembre au 3 décembre

2
152

Attention spoil. Il est possible que des détails concernant des séries qui ne sont pas encore diffusées en France soient révélés dans l’article qui suit.

Cette semaine nous avons vu pour vous; « » Saison 2 Episode 7, « » Saison 6 Episode 9, « » Saison 2 Episode 10, « » Saison 1 Episode 1, « » Saison 1 Episode 9, et « » Saison 3 Episode 7.

Céline a vu pour vous :

« The Walking Dead » Saison 2 Episode 7

TheWalkingDead_2x07_PrettyMuchDeadAlready
L’épisode de cette semaine de « The Walking Dead » est le dernier diffusé avant février 2012. En effet, un hiatus de deux mois nous oblige à attendre pour voir la suite de cette deuxième saison. Riche en rebondissements, cet épisode a vraiment de quoi nous tenir en haleine d’ici-là.

Dans cet épisode, l’action reprend le dessus. Toute la bande était jusqu’à maintenant tranquillement installée sur le terrain de Hershel. Tous se voyaient déjà y rester définitivement afin de se construire un semblant de vie. Mais Hershel ne voit pas les choses ainsi et leur fait comprendre qu’ils ne doivent pas s’éterniser, surtout que Carl est maintenant rétabli.
Bien évidemment cela créer des conflits car chaque personnage a sa façon de voir la situation. Rick ne sait plus trop quoi faire, il ne veut pas s’imposer mais en même temps il sait que tous veulent un endroit où rester définitivement.

Par ailleurs, le coté sombre de Shane se dévoile de plus en plus. Je dirais même qu’il commence à plonger dans la folie. Tout lui échappe. Il ne cesse d’insister pour récupérer Lori, surtout depuis qu’il sait qu’elle est enceinte, certain qu’il est le père. Il entre aussi en conflit avec Dale, qui a très bien cerné la personnalité de Shane. C’est vraiment un personnage que je n’aime pas depuis le tout début de la série, il est antipathique, malhonnête et prétend être quelqu’un qu’il n’est pas.

De son coté, Daryl s’acharne à retrouver Sophia, ce qui le rapproche de Carol. Rapprochement qu’il nie car il ne sait pas le gérer, préférant agir de manière agressive et virulente comme à son habitude. Malgré cela, on sent très nettement que Daryl est en train d’évoluer de manière positive.

Le moment le plus marquant dans cet épisode est certainement la fin. Le groupe apprend que la grange est remplie de zombies. Selon Hershel, les zombies sont toujours des êtres humains, ils sont juste malades. Il les garde dans la grange espérant qu’un jour ils pourront être guéris. Il ne les voit pas comme des êtres dangereux. Rick et les autres pensent bien sûr le contraire. Il est inconcevable d’être installé dans un endroit alors que des zombies se trouvent juste à quelques mètres. Mais comment gérer cette situation ?
Shane, empli de haine, pète un plomb et décide de prendre les choses en main. Il faut s’en débarrasser ! Il ouvre la grange et tire sur les zombies qui en sortent. Glenn, Andrea, T-Dog, Daryl se joignent à lui et les abattent un par un.

C’est alors qu’on voit quelqu’un sortir de la grange. Il s’agit de Sophia ! Malheureusement elle est devenue un zombie. Nous apprenons enfin ce qui lui est arrivé. Tous sont anéantis. Rick, en leader, pointe alors son arme sur elle et tire. Fin de l’épisode.

De quoi nous laisser perplexe jusqu’au prochain épisode.
On peut d’ores et déjà se demander comment Rick va gérer sa culpabilité et comment les autres vont réagir et se comporter vis-à-vis de lui. Lui en voudront-ils ou, au contraire, avoueront-ils que c’était la seule chose à faire ? Carol va-t-elle enfin pouvoir faire son deuil ? Réponse en février.


« Dexter » Saison 6 Episode 9

Dexter_6x09_GetGellar
Cette nouvelle saison de « Dexter » est palpitante. Entre l’intrigue et l’introspection de Dexter, on se régale.

En effet, dans cette saison Dexter souhaite être un bon père pour son fils mais il se pose aussi beaucoup de question sur sa religion. Ce qui est aussi le cas de Debra. Devenue lieutenant elle se sent seule, en décalage avec ses partenaires et surtout elle sent que son frère ne se confie plus à elle. Par ailleurs, sa rupture avec Quinn semble l’avoir plus touchée que ce qu’elle prétend.
On découvre aussi Louis, le nouvel interne qui travaille avec Masuka. Louis a des vues sur la sœur de Batista mais il semble cacher quelque chose car il a dans son appartement une piève à conviction du cas de l’ice truck killer (le tueur au camion frigorifique), affaire de meurtres qui a eu lieue dans la première saison.

L’intrigue de cette saison 6 est vraiment très intéressante. Le scénario est riche et chaque épisode est plein de rebondissements . En comparaison avec la saison précédente (que j’ai pour ma part adoré), il y a plus d’action, c’est plus rythmé , on retrouve le schéma classique de la série : des meurtres originaux et glauques.

En effet, des meurtres sont mis en scène en suivant certains préceptes religieux . Tout indique que le meurtrier souhaite annoncer la fin du monde , le jugement dernier : les quatre cavaliers de l’apocalypse, les serpents de l’apocalyspe, la femme et le dragon, l’ange déchu, tout y est.
On découvre au fil des épisodes, qu’un professeur d’histoire religieuse, Gellar , est derrière tout ça. Mais il n’agit pas seul, comme tout maître il a un élève qui lui obéit au doigt et à l’oeil, Travis , un de ses anciens étudiants. Gellar croyant fermement au jugement dernier, ils mettent ensemble en scène différents meurtres en choisissant des personnes qu’ils souhaitent punir pour leurs actes.

Au fur-et-à-mesure des épisodes, Dex se rapproche de Travis , qui se rallie à lui après avoir pris conscience que Gellar n’est pas celui qu’il croyait. Travis et Dexter travaillent donc ensemble pour stopper le professeur.

Dans le dernier épisode, Travis doit faire croire à Gellar qu’il souhaite retourner près de lui pour achever ce qu’ils ont commencé. Dexter et Travis montent alors tout un plan pour l’attraper.
Tout est remis en question lorsque Dex découvre Gellar gelé dans un congélateur. Et si Travis avait agi tout seul depuis le début ?
La suite au prochain épisode.


« Nikita » Saison 2 Episode 10

Nikita_2x10_Guardians
Comme chaque semaine j’étais très impatiente de voir le nouveau « Nikita ». Cette série a vraiment tout pour elle : action, suspense, drame, humour, romance. Je ne me lasse pas et me délecte de chaque nouvel épisode.

Dans cet épisode, on en apprend un peu plus sur le passé d’Alex et sur sa relation avec son père, exécuté par la Division. Elle est en Russie dans le but d’éliminer le meurtrier de son père, Sergei Semack.
Durant tout l’épisode on la voit évoluer dans la forêt appartenant jadis à sa famille. Elle se rapproche de plus en plus de son but. Va-t-elle atteindre son objectif et tuer Semack ? Ce n’est pas dans cet épisode que l’on a une réponse, par contre un élément important vient surgir dans l’intrigue : un face à face inattendu avec une personne de son passé. J’ai hâte d’en savoir plus à ce sujet.

Concernant Nikita, elle est toujours à la recherche des boîtes noires. Elle décide d’aller trouver Owen pour qu’il l’aide. C’est une Nikita fragile et désemparée que l’on voit depuis quelques temps. Elle culpabilise de ce qui est arrivé à Birkhoff et Mickael lui manque, elle ne sait pas si un jour il reviendra vers elle.
Elle découvre qu’Owen s’est allié à Ari Gogol, le mafieux russe qui souhaite récupérer les boîtes noires et abattre Nikita. Mais Owen la rassure en lui disant qu’il n’est pas du coté d’Ari mais qu’il l’utilise.
J’ai toujours eu un problème avec Owen, je le trouve très louche. Il retourne sans cesse sa veste c’est assez perturbant. Je ne sais toujours pas quoi penser de lui. Ce qu’on ne peut pas lui reprocher, par contre, c’est sa façon de consoler Nikita et de lui donner la force de poursuivre son combat contre la Division.

A propos de la Division, on sait depuis un moment que Percy, le créateur de cette organisation, a été enfermé par Amanda, qui a pris sa succession. Percy est le seul à pouvoir donner des ordres aux différents gardiens des boîtes noires et il s’avère que ces gardiens sont en mouvement et qu’ils se rassemblent. De qui reçoivent-ils leurs ordres puisque Percy est enfermé ?
On a là une intrigue très intéressante car on découvre un Percy qui n’a pas perdu de son ambition et qui, malgré sa situation, a trouvé un moyen judicieux de poursuivre ses obscurs desseins. J’aime beaucoup le coté audacieux de Percy, c’est un personnage très malin, qui sait rebondir et qui trouve toujours une façon de nous surprendre.

Le seul point un peu négatif de cet épisode est la mise en scène pour faire revenir Michael. Nikita, en grande justicière, se lance seule dans une opération dangereuse. Elle se retrouve coincée par la police, impossible pour elle de s’échapper. Et là, tel un prince charmant venant au secours de sa belle, Michael débarque et la sauve des méchants. Comme par hasard. J’avoue que je suis fan de Mikita et que je déteste le fait qu’on ne voit plus assez Michael, mais quand même c’est du vu et du revu. A chaque fois qu’il y en a un des deux qui est en galère, l’autre arrive et tout finit bien.
On sent que les scénaristes ne savent pas vraiment comment les remettre ensemble. Michael débarque, sorti de nulle part, alors qu’il est censé se concentrer sur sa relation tout fraîche avec son fils.
Mais bon je ne vais pas me plaindre, j’adore Shane West et plus je le vois mieux c’est.

En résumé, un super épisode dans l’ensemble. Maggie Q est toujours aussi fantastique. C’est une incroyable actrice, qui donne un vrai sens à son personnage. J’aime aussi le coté indépendant d’Alex qui est davantage mis en avant. Et Amanda dans le rôle de la matrone est juste géniale. Bref, j’adore !


Marielle a vu pour vous :

« Glee » Saison 3 Episode 7

Glee 03x07 - I Kissed A Girl
Cela faisait plusieurs semaines que je n’avais pas réellement été satisfaite par les épisodes de « Glee ». Heureusement, l’épisode de cette semaine est arrivé et a remis la série sur le droit chemin. Évidemment, il reste encore quelques zones d’ombre… On ne peut pas être parfait !

Ce nouvel épisode de la série est centré plus particulièrement sur Santana. Rappelez vous, dans l’épisode précédent, Finn l’avait quelque peu forcé à sortir du placard ce qui lui avait valu une magnifique gifle. Cette semaine, Santana est donc convoquée chez le principal Figgins pour répondre de ses actes… Mais Finn lui vient en aide en échange de quelque chose : participer à une des leçons dans la chorale des New Directions.
Le but de Finn est juste de prouver à Santana qu’elle n’était pas seule et que le Glee Club est là pour la soutenir. Et c’est pourquoi nous assistons à une suite de chansons dédicacées à la cheerleader.

La première : « Perfect » (de Pink) reprise par Kurt et Blaine et définitivement ma préférée ! Mais bon, en totale Klainer (fan du couple Kurt et Blaine) je ne suis peut-être pas totalement objective. Mais j’ai trouvé la reprise vraiment touchante et j’ai beaucoup apprécié d’entendre Kurt dans un registre différent. J’étais par contre un peu déçue de savoir qu’ils chantaient la chanson pour Santana et non l’un pour l’autre… Mais on ne peut pas tout avoir !
Nous avons également eu « Girl Just Wanna Have Fun » (de Cindy Lauper ) et « I Kissed A Girl » (de Katy Perry).
Pour la chanson de Katy Perry, les filles soutiennent Santana lorsqu’un imbécile de lycéen la prend à part à cause de son homosexualité dévoilée.
J’ai bien apprécié, même si j’aurais souhaité un peu plus de peps dans la présentation, mais elle reste quand même une très bonne reprise. Une chanson de Katy Perry en plus, assez bien adaptée par la chorale !
Je n’ai pas autant apprécié la reprise de « Girl Just Wanna Have Fun »… Finn, que je ne porte pas spécialement dans mon cœur je dois l’avouer, nous fait une version acoustique assez lente de la chanson plutôt rythmée de Cindy Lauper, et personnellement j’ai beaucoup lutté pour ne pas sombrer dans un profond sommeil. En plus, les créateurs de la série tentent de nous faire croire qu’ils nous ont concocté une reprise assez originale de la chanson, mais j’ai appris par l’un de mes contacts facebookiens que ce n’était qu’une copie d’une reprise par Greg Laswel.

Comme l’épisode ne tourne évidemment pas qu’autour de Santana, les scénaristes nous proposent également de suivre Kurt et Rachel pour les élections de délégués des élèves.
Dans l’épisode précédent, Rachel avait abandonné sa campagne électorale et demandé aux gens de voter pour Kurt, qui était selon elle le meilleur candidat.
Cette semaine, les élèves de McKinley était invité à voter pour leur candidat préféré, mais le dépouillement des votes va être perturbé par un événement inattendu. Je n’en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher l’intrigue, mais je dois avouer que je suis restée quelque peu perplexe devant cette storyline… L’attitude de Rachel ne me paraît pas très cohérente, et j’ai hâte de voir comment va se dérouler le prochain épisode…

Dernière storyline de la semaine, coach Beiste et son homme, le recruteur Cooter.
Dans cet épisode Beiste nous pousse la chansonnette : fait assez rare pour être mentionné…
Pour ne pas non plus, trop en dévoiler sur cette intrigue, je dirai juste que Beiste a des problèmes sentimentaux, car elle n’arrive pas à dévoiler ses sentiments à Cooter qui, de ce fait, ne la sent pas interessée… Et disons juste que Sue vient rajouter son (gros) grain de sel sur cette situation déjà difficile.
L’intrigue ne m’a pas franchement convaincue car elle est, selon moi, un peu grosse, mais par contre j’ai vraiment apprécié la reprise de « Jolene » (de Dolly Parton) par coach Beiste, qui devrait je pense chanter plus souvent. Et puis, cette scène était vraiment émouvante

En bref, cet épisode était très émouvant (je connais plusieurs personnes qui ont versé quelques larmes devant leurs écrans). Les reprises étaient pour moi très réussies à part celle de « Girl Just Wanna Have Fun » qui était à mon goût une petite catastrophe !


« I Hate My Teenage Daughter » Saison 1 Episode 1

I Hate My Teenage Daughter - Pilot

« I Hate My Teenage Daughter » est la nouvelle comédie de la Fox. Le pilot de la série a été diffusé mercredi dernier.

J’avais vraiment beaucoup apprécié le synopsis de cette nouvelle série et j’avais vraiment hâte de lancer le premier épisode. Tout ce que je peux dire, maintenant que je l’ai visionnée : je suis bien déçue !

« I Hate My Teenage Daughter », c’est l’histoire de deux mères qui sont totalement martyrisées par leurs deux filles. Les deux ados se sont totalement rebellées et ont chacune « pris le contrôle » de leur mère respective.
De cela, devait suivre des scènes drôles et cocasses… Pour ma part, je les attends toujours!

Le pilot commence avec les deux mères (interprétées par Jaime Pressly et Katy Finneran) discutant dans un café de deux personnes qui les tyrannisent… Après 30 secondes de remarques pseudo-comiques qui ne m’ont pas fait mourir de rire mais plutôt d’ennui, nous découvrons les deux personnes tyranniques : leur deux filles !
Et là, c’est le drame ! Les rires enregistrés (choses que je déteste dans les séries) se sont bien déclenchés, mais le mien est, je pense, resté bloqué…
Et ça continue comme ça pendant 20 minutes, enchainant selon moi les gags ratés et les blagues peinant à arracher ne serait-ce qu’un sourire… Dommage !

Je ne vais pas m’arrêter là dans la critique, je vous dois quand même d’en raconter un peu plus sur l’histoire, que vous aillez quand même les moyens de vous faire une meilleure idée de la série…
Je vais donc vous en raconter un peu plus sur l’histoire, sans non plus vous en dévoiler trop.

Les deux ados ont fait une grave bêtise dans leur lycée et doivent donc être punies pas leur mère. Malheureusement, les deux mères n’ont apparemment pas la moindre idée de comment procéder et n’ont pas dû faire cela souvent. Après avoir pris leur courage à deux mains, elles se lancent et interdisent leur fille respective d’aller au bal de promo… Grave erreur car les deux ados se lancent dans des crises d’hystérie et font tout leur possible pour faire changer leur mère d’avis… Et ça fonctionne.
Mais, quand au bal de promo les deux mères se rendent compte qu’elles se sont trompées, elles décident de se venger. Non, elles ne les ramènent pas chez elles… Elles décident de leur rendre la pareil en les humiliant devant leurs amis lycéens…

Cette dernière partie de l’épisode est la seule que j’ai aimé… La manière dont les deux mères ont décidé de se venger est, à mon avis, assez bien trouvé !

Ce qui me rassure, c’est que les avis trouvés un peu partout sur la toile me prouve que je ne suis pas la seule à ne pas avoir aimé le pilot de cette série… Mais je pense continuer à regarder les prochains épisodes, pour voir si la série prend de la puissance… Ou si elle continue de stagner. Je vous tiendrai bien évidemment au courant!

Ce qu’Erika en a pensé: 

Pour ma part, j’ai bien rigolé devant ce pilot. A la base, je suis une grande fan de Jaime Pressly (même si elle est plus à l’aise dans les arts martiaux que dans la comédie), cette série, comme l’a dit Marielle, traite du sujet délicat des relations mères-filles.

Il est vrai qu’à un certain âge, les jeunes filles ont tendance à ne pas accepter l’autorité parentale. Surtout lorsqu’il y a déjà un problème dans le couple des parents et encore plus lorsqu’il y a un divorce.

Etre populaire au lycée ça n’a pas de prix, et quoi qu’il en coûte, les deux jeunes filles en font voir de toutes les couleurs à leurs mères. N’hésitant pas à mentir pour se sortir des punitions. Mais tout fini par se savoir et les deux mères l’ont bien compris en s’affichant au bal de promo de leurs filles, scène qui mérite de grands éclats de rires.

Il est clair que le pilot ne lance pas correctement la série. Mais j’ai trouvé que les gags, n’étant pas, certes, recherchés, mais marrants. Jaime Pressly est douée en mère paumée. Par contre, Katy Finneran n’est pas trop ma tasse de thé, je n’ai pas accroché à son rôle de mère bébête et un brin idiote.

Il n’est pas forcément facile d’élever seule un enfant en pleine crise d’adolescence, et surtout une fille, populaire et belle. Attendons de voir ce que la suite va nous proposer, mais je me suis laissée prendre par ce pilot et ai passé de très bonnes 20 minutes.


« American Horror Story » Saison 1 Episode

American Horror Story - Spooky LIttle Girl

Cela faisait bien longtemps que l’on ne vous avait plus parlé d’« American Horror Story », et pourtant, la série est toujours aussi excellente. L’épisode de la semaine était, lui aussi, vraiment bon.

Cet épisode commence en 1947 et nous découvrons un nouveau personnage  : Elizabeth Short. Cette jeune femme rêve de devenir une star et cela va marcher… d’une certaine manière ! Elle fera la une des journaux pendant deux mois car son corps a été retrouvé mutilé et découpé en deux (fait inspiré d’un événement réel : l’affaire du Dahlia noir).
On retrouvera ensuite la jeune femme dans le présent, dans le bureau de Ben. Elle souhaite en effet devenir sa patiente. Ben accepte donc la jeune femme en temps que patiente, et la trouve apparemment très désirable puisqu’il fantasme sur elle.
Elizabeth n’est d’ailleurs pas la seule femme sur laquelle Ben fantasme, puisqu’on le retrouve une nouvelle fois sur le point de craquer pour la servante, tout en criant haut et fort qu’il est amoureux de sa femme.

Les scénaristes de cette série réussissent toujours à très bien intégrer les nouveaux personnages. Et puis, ces derniers ont toujours des histoires vraiment intéressantes et dont le développement est toujours très bien mené.

Hayden est de nouveau présente dans cet épisode, et toujours obsédée par Ben. Mais cette fois-ci, elle le sort de ses problèmes puisque la sœur de la demoiselle est venue, accompagnée d’un policier, pour accuser le psy d’avoir fait disparaître la jeune femme. Et c’est à ce moment là qu’Hayden a décidé de faire son apparition dans la cuisine.
Elle lui apprend également une nouvelle très importante sur la grossesse de Vivien, nouvelle qui ne lui fait vraiment pas plaisir.
Après avoir découvert ceci, Ben décide d’aller rendre une visite pour le moins peu amicale à sa femme… à l’hôpital psychiatrique. Puis, après avoir réfléchit plus de deux secondes sur le sujet, il se rend compte que ce n’est peut-être pas entièrement la faute de sa femme. Et à partir de ce moment là, certains choses deviennent plus claires pour lui, et sa vision du monde et des gens qui l’entourent devient plus réelle… Je ne vous en dirai pas plus sur le sujet.

J’ai beaucoup aimé la façon dont sa vision du monde change quand il prend le temps de réfléchir et de passer plus de deux secondes sur un problème…

Pour en revenir à Hayden (oui elle n’en rate pas une dans cet épisode), elle nous pique encore une crise à la fin de l’épisode… Elle n’est définitivement pas stable la jeune demoiselle ! Mais cette fois-ci, elle en vient à tuer un homme sous l’emprise de la colère.
Malheureusement, une fois calmée, elle se rend bien compte que ce n’était pas forcément une très bonne idée de faire ça dans la maison de Ben et Vivien… Enfin surtout de Ben !
Mais, ses amis les morts vont lui venir en aide et maquiller cela en un meurtre semblable à celui d’Elizabeth Short.
Et pour la fin de cet épisode, la boucle est donc bouclée… On finit comme on a commencé!

Pour résumer, encore un épisode d’« American Horror Story » qui me file des frissons et qui m’amène à me poser de nombreuses questions sur les intrigues à venir, les intrigues déjà en développement…
Ryan Murphy a vraiment le don pour nous pousser à réfléchir, à nous creuser les méninges, et à nous transporter dans son histoire de dingue!


En attendant la semaine prochaine, voici le trailer de « I Hate My Teenage Daughter »

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=MvV6dHgzxhk[/youtube]

2 Commentaires

  1. J’emmets quelques réserves sur the Walkind dead.
    Je trouve la saison 2 réellement en deça de la une, c’est mou lentr, beaucoup trop sentimental
    Et en terme d’action, on reste tout de même depuis 5 épisodes sur le même décors : une ferme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici