Venise 2020 : la compétition

0
326

© 2020 La Biennale di Venezia Tous droits réservés

Il y a tout de même quelque chose de rassurant dans le fait que les annonces autour du prochain tombent au rythme habituel ces derniers jours. C’est presque comme si cette 77ème édition du plus ancien des trois festivals européens majeurs était un événement cinématographique d’envergure comme les autres. Sauf que la pandémie du coronavirus en a décidé autrement, au moins en partie. Car la liste des dix-huit films en compétition, annoncée hier par le président de la Biennale Roberto Cicutto et le directeur du festival Alberto Barbera, est malgré tout un peu plus courte que celle de l’année dernière, qui en comptait trois de plus. Le choix d’un film italien pour ouvrir les festivités le mercredi 2 septembre sent de même moins le chauvinisme transalpin que la frilosité des grosses productions américaines de sortir, alors que le marché du cinéma mondial reste pour le moins instable.

Quoiqu’il en soit, le jury sous la présidence de l’actrice australienne Cate Blanchett aura largement de quoi élire le successeur de Joker de Todd Phillips, le Lion d’or de l’année dernière. Le cinéma français sera uniquement représenté par de Nicole Garcia, la deuxième sélection en compétition au Lido pour la réalisatrice, vingt-deux ans après Place Vendôme qui avait valu à Catherine Deneuve la Coupe Volpi de la Meilleure actrice. D’autres noms prestigieux qu’on croise souvent – et parfois depuis des décennies – sur le circuit des festivals internationaux dans la course de la compétition Venezia 77 sont le Mexicain Michel Franco, l’Israélien Amos Gitai, le Russe Andreï Konchalovsky, le Japonais Kiyoshi Kurosawa, l’Iranien Majid Majidi, le Hongrois Kornel Mundruczo, l’Italien Gianfranco Rosi et l’Américaine Chloé Zhao.

Hors compétition, les heureux correspondants vénitiens pourront découvrir les nouveaux films signés Quentin Dupieux, Ann Hui qui recevra le Lion d’or d’honneur, Daniele Luchetti et Roger Michell, ainsi que les derniers documentaires par les maîtres du genre qui se nomment Abel Ferrara, Alex Gibney, Luca Guadagnino et Frederick Wiseman. Même à 90 ans, ce dernier a visiblement toujours de nouveaux microcosmes sociaux à explorer de la façon la plus ludique qui soit !


En compétition

Amants © 2020 Roger Arpajou / Les Films Pelléas / Mars Films Tous droits réservés

Amants (France) de Nicole Garcia, avec Pierre Niney et Stacy Martin

(Japon) de Kiyoshi Kurosawa, avec Yu Aoi et Issey Takahashi

Dear Comrades (Russie) de Andreï Konchalovsky, avec Julia Vysotskaya et Vladislav Komarov

The Disciple (Inde) de Chaitanya Tamhane, avec Aditya Modak et Arun Dravid

In Between Dying (Azerbaïdjan) de Hilal Baydarov, avec Orkhan Iskandarli et Rana Asgarova

Laila in Haïfa (Israël) de Amos Gitai, avec Maria Zreik et Khawla Ibraheem

Nomadland © 2020 Cor Cordium Productions / Hear Say Productions / Highwayman Films / Searchlight Pictures
Tous droits réservés

Miss Marx (Italie) de Susanna Nicchiarelli, avec Romola Garai et Patrick Kennedy

Never gonna snow again (Pologne) de Malgorzata Szumowska et Michal Englert, avec Alec Utgoff et Maja Ostaszewska

(Italie) de Gianfranco Rosi, sortie française prévue le 3 février 2021

Nomadland (États-Unis) de Chloé Zhao, avec Frances McDormand et David Strathairn

Nuevo orden (Mexique) de Michel Franco, avec Naian Gonzalez Norvind et Diego Boneta

Padrenostro (Italie) de Claudio Noce, avec Pierfrancesco Favino et Mattia Garaci

Und morgen die ganze Welt © 2020 Oliver Wolff / Seven Elephants / SWR / Alamode Film Tous droits réservés

Pieces of a Woman (Canada) de Kornel Mundruczo, avec Vanessa Kirby et Shia LaBeouf

Quo vadis Aïda ? (Bosnie-Herzégovine) de Jasmila Zbanic, avec Jasna Duricic et Izudin Bajrovic

Le sorelle Macaluso (Italie) de Emma Dante, avec Viola Pusateri et Eleonora De Luca

Sun Children (Iran) de Majid Majidi, avec Ali Nasirian et Javad Ezzati

Und morgen die ganze Welt (Allemagne) de Julia von Heinz, avec Mala Emde et Noah Saveedra

The World to come (États-Unis) de Mona Fastvold, avec Katherine Waterston et Vanessa Kirby


Hors compétition

Lacci © 2020 IBC Movie / Rai Cinema Tous droits réservés

Assandira (Italie) de Salvatore Mereu, avec Gavino Ledda et Anna Koenig

The Duke (Royaume-Uni) de Roger Michell, avec Jim Broadbent et Helen Mirren

Lacci (Italie) de Daniele Luchetti, avec Alba Rohrwacher et Luigi Lo Cascio (film d’ouverture)

Lasciami andare (Italie) de Stefano Mordini, avec Stefano Accorsi et Valeria Golino

Love after Love (Chine) de Ann Hui, avec Sandra Ma et Faye Yu

(France) de Quentin Dupieux, avec David Marsais et Grégoire Ludig, sortie française prévue le 2 décembre

Mosquito State (Pologne) de Filip Jan Rymsza, avec Beau Knapp et Charlotte Vega

Night in Paradise (Corée du Sud) de Park Hoon-jung, avec Eom Tae-goo et Jeon Yeo-been


Les documentaires hors compétition

© 2020 Zipporah Inc. / Météore Films Tous droits réservés

City Hall (États-Unis) de Frederick Wiseman, sortie française le 21 octobre

Crazy not insane (États-Unis) de Alex Gibney

Final Account (Royaume-Uni) de Luke Holland

Greta (Suisse) de Nathan Grossman

Hopper Welles (États-Unis) de Orson Welles

Molecole (Italie) de Andrea Segre

Narciso em férias (Brésil) de Renato Terra et Ricardo Calil

Paolo Conte Via con me (Italie) de Giorgio Verdelli

Salvatore Shoemaker of Dreams (Italie) de Luca Guadagnino

Sportin’ Life (Italie) de Abel Ferrara

La verita su La Dolce vita (Italie) de Giuseppe Pedersoli


Les séances spéciales

© 2020 La Biennale di Venezia Tous droits réservés

30 monedas Episode 1 (Espagne) de Alex de la Iglesia, avec Eduard Fernandez et Megan Montaner

Omelia contadina (Italie) de Alice Rohrwacher et JR (court-métrage)

Princesse Europe (France) de Camille Lotteau

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici