DVD — 14 septembre 2019
Test DVD : Terreur sur Rome

 
Italie, France : 1957
Titre original :
Réalisation :
Scénario : Anton Giulio Majano, Jacques Constant
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h34
Genre : Policier
Date de sortie cinéma : 8 juillet 1959
Date de sortie DVD : 11 septembre 2019

 

Deux gangsters font appel à Sergio, petit voyou plus touchant que détestable, pour braquer une Fiat grise convoyant une grosse somme d’argent. Suite à une confusion, Sergio attaque la voiture d’un professeur transportant ses cobayes et se fait mordre par un rat. Trahi et abandonné par ses complices, traqué par la police et infecté par le virus de la peste, Sergio retourne à Rome, au risque de contaminer toute la ville…

 


 

Le film

[3/5]

Film rare, invisible en France depuis des décennies, Terreur sur Rome est un film si peu connu qu’il semble même poser quelques problèmes au site de référence IMDb qui, pourtant, a su prouver sa grande valeur au fil des années. Pour commencer, on remarquera qu’IMDb n’affiche aucune note moyenne pour Terreur sur Rome, ce qui implique probablement qu’il n’a été noté que par très peu d’utilisateurs. Mais surtout, la sortie du film en DVD nous permet de dénoter un certain nombre d’erreurs, ou du moins de points sur lesquels il sera permis d’avoir quelques doutes.

Déjà, le DVD édité par Gaumont nous permettra de nous rendre compte que Terreur sur Rome n’est pas un film à 100% italien, mais qu’il s’agit d’une coproduction entre la France et l’Italie : de nombreuses mentions écrites sont en français à l’écran, de même que certains dialogues – on repère parfaitement en lisant sur les lèvres des acteurs que les scènes ont été tournées dans la langue de Lière-Mo. Deuxième point de divergence : le générique du film. Bien sûr, il apparaît en français sur le DVD de chez Gaumont, dans une version ouvertement « francisée », et n’est donc peut-être pas fiable à 100%. Anton Giulio Majano y est donc crédité Antoine G. Majano. Mais c’est surtout quand on attaque la partie « scénario » que le casse-tête commence. Si le générique français crédite Antoine G. Majano et Jacques Constant au scénario, IMDb indique pour le même poste rien de moins que cinq scénaristes italiens : Ezio D’Errico, , , et Giovanni d’Eramo. Dernier point de discorde : la durée du film, indiquée 1h42 sur IMDb, 1h34 sur le DVD Gaumont. Même en tenant compte de la conversion en 25 images / secondes liées au système PAL européen, le film devrait logiquement retomber à 1h38. Où sont passées les quatre minutes manquantes ?

Mais trêve de considérations techniques, et parlons un peu du film : si Terreur sur Rome affiche bien sûr en partie le style et certaines thématiques hérités du Film Noir américain, il s’en démarquera cependant également en proposant une facture formelle essentiellement diurne, et en évacuant finalement assez rapidement l’intrigue purement « policière » de l’ensemble. En effet, le magot du braquage originel s’envolera assez rapidement, mais la traque du personnage principal ne s’arrêtera pas pour autant. Et Terreur sur Rome s’impose comme une série B énergique et tendue jusqu’à sa dernière minute, c’est parce que la chasse à l’homme que le film met en scène tourne autour d’une thématique originale : la propagation éventuelle de la peste au cœur de Rome, le personnage incarné par Andrea Checchi ayant été mordu par un rat porteur de la maladie. Construit sur un rythme trépidant, la panique de la population évoluant au rythme des minutes qui s’égrènent, le film d’Anton Giulio Majano fait la part belle à l’action et s’avère toujours, soixante ans après sa réalisation, un très efficace petit thriller.

 

 

Le DVD

[3,5/5]

Faute de restauration (pour le moment du moins), Terreur sur Rome intègre ce mois-ci la collection «  » (ex « »), initiative de l’éditeur français de proposer toujours plus de DVD inédits, composant les masters avec les meilleurs éléments disponibles dans des éditions dénuées de suppléments mais proposées à un prix défiant toute concurrence.

Le film d’Anton Giulio Majano est donc proposé « dans son jus », en VF uniquement et disposant d’un chapitrage découpé non pas par séquences mais s’arrêtant simplement toutes les dix minutes de métrage. Cela dit, étant donné la rareté du film, on considérera que l’on découvre ici Terreur sur Rome dans des conditions globalement satisfaisantes, au format 1.37 respecté et Dolby Digital 2.0 mono d’origine. L’encodage ne pose pas de souci particulier : absence de remasterisation oblige, le rendu visuel est assez moyen, le master étant assez abîmé, instable, les contrastes chutant brutalement d’un plan à l’autre, parfois au cœur d’une seule et même séquence.

Tous les films de la collection « Gaumont Découverte DVD » disposent également de sous-titres destinés aux sourds et malentendants. Bref, c’est là l’occasion rêvée afin de découvrir ce film rare et attachant…

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles