Test DVD : Mariage à la grecque 2

0
121

 
États-Unis : 2016
Titre original : My big fat greek wedding 2
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : Nia Vardalos, ,
Éditeur :
Durée : 1h32
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 30 mars 2016
Date de sortie DVD : 3 août 2016

 

 

Alors qu’ils sont mariés depuis 15 ans et toujours aussi amoureux, Toula et Ian vont voir leur couple mis à mal par la crise d’adolescence de leur fille Paris, la révélation d’un secret de famille, et l’organisation d’un mariage encore plus grand, plus délirant…

 

 

Le film

[3/5]

Avec 470.000 entrées enregistrées au box-office français en 2003 et 370 millions de recettes mondiales, le premier opus de Mariage à la grecque avait tout de la success story pour Nia Vardalos, qui dut être la première surprise du succès monstre de son bébé. Presque quinze ans après le premier opus, Nia Vardalos cède aux demandes incessantes de son public et réunit donc l’intégralité du casting du premier film afin de jouer les prolongations, pour le moins inattendues après autant de temps.

Bien sûr, Mariage à la grecque 2 ne réalisera pas au box-office les scores titanesques du film de 2001 : 60 millions de dollars de recettes qui remboursent probablement aisément le budget du film mais représentent seulement 25% du succès du premier, et seulement 25.000 entrées dans les salles françaises. Pour autant, il faut tout de même admettre que dans son créneau de « feel good movie » familial, Mariage à la grecque 2 s’avère une véritable réussite, plutôt plus drôle et plus enlevé que le premier film. Capitalisant sur une bande d’acteurs sympathiques et un déroulement certes mécanique et prévisible, mais souvent drôle et même parfois assez touchant, le film s’avère une très bonne surprise, formellement plus élégant et abouti que l’opus inaugural, et qui laisse augurer d’une nouvelle suite confrontant deux familles de grecs américains qui, on l’espère, sera mise en boite un peu plus rapidement que celle-ci…

 

 

Le DVD

[4,5/5]

Côté DVD, la galette éditée par Metropolitan Vidéo fait le boulot sans le moindre problème. L’image respecte pleinement la photographie du film, qui est bien sûr proposé dans son format d’origine respecté, et la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. L’éditeur, rôdé au support DVD depuis quelques années maintenant, compose de manière très habile avec les qualités et les défauts d’un support en définition standard. Côté son, l’éditeur nous propose soit le film à la fois en VF ou en VO au choix en Dolby Digital 5.1 nous proposant un mixage bien enveloppant et relativement dynamique – mettons-nous bien d’accord, nous ne sommes pas chez Michael Bay, il s’agit principalement d’ambiances et d’effets de « foule » finement restitués…

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose, outre les traditionnelles bandes-annonces, tout d’abord un court making of, suivi d’une table ronde réunissant Nia Vardalos et ses acteurs. L’élément le plus important parmi les propos échangés concerne la continuité entre les deux films, et les quinze ans qui les séparent. On poursuivra avec un amusant bêtisier, et, enfin, on terminera avec un sujet sur le doublage français du film, assuré par Nikos Aliagas, qui fait part au micro de Metropolitan de son envie de faire l’acteur au cinéma dans un avenir proche.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici