Test DVD : Les Cobayes

0
1032

Les Cobayes

France : 2020
Titre original : –
Réalisation : Emmanuel Poulain-Arnaud
Scénario : Emmanuel Poulain-Arnaud, Noé Debré
Acteurs : Thomas Ngijol, Judith Chemla, Dominique Valadié
Éditeur : Metropolitan Vidéo
Durée : 1h13
Genre : Comédie, Romance
Date de sortie DVD : 6 janvier 2022

En couple depuis le lycée, Charlotte et Adam viennent d’avoir leur premier enfant. Pourtant, ils ne sont pas heureux et les habitudes remplacent peu à peu l’enthousiasme, au risque de les séparer… Espérant retrouver l’élan des débuts, ils décident de devenir les cobayes d’un traitement révolutionnaire supposé renforcer le lien et le désir. En seulement quelques jours, les effets sont spectaculaires : la passion renaît et le couple se rapproche encore plus que ce qu’ils avaient imaginé. Mais si la chimie peut créer le bonheur, que se passe-t-il quand le traitement s’arrête ? C’est à partir de là que Charlotte et Adam vont réellement découvrir tout ce qu’il faut faire de fou pour s’aimer…

Le film

[3,5/5]

Avant d’aborder le film en lui-même, il faut souligner que si vous n’avez pas vu passer Les Cobayes dans les salles de cinéma, c’est normal : le film d’Emmanuel Poulain-Arnaud est en effet tombé au champ d’honneur, victime collatérale de la pandémie de Covid-19. La première du film a bien eu lieu à l’été 2020, à l’occasion du Festival du Film Francophone d’Angoulême. Sa sortie était programmée le 25 novembre 2020, mais en raison de la fermeture des cinémas, a été repoussée au 27 janvier 2021, puis à nouveau annulée, les salles étant toujours fermées en France à cette période. Un an après sa date de sortie originale, Les Cobayes fut finalement diffusé directement sur OCS Max en novembre 2021, sans avoir pu bénéficier d’une sortie dans les salles obscures. Un coup dur pour les producteurs et distributeurs du film…

C’est d’autant plus dommage que pour une fois, Les Cobayes ne développe pas réellement les schémas typiques de la comédie française de ces dix dernières années : les thèmes abordés ici ne traitent ni de conflit entre les sexes ou les générations, ni de la famille au sens large (relation parents / enfants, belle-famille, famille recomposée). Emmanuel Poulain-Arnaud prend d’ailleurs le contrepied de la comédie romantique traditionnelle, dans le sens où lorsque le public rencontre les deux personnages principaux, interprétés par Judith Chemla et Thomas Ngijol, ceux-ci sont déjà en couple depuis de nombreuses années.

C’est donc à travers une intrigue teintée de science-fiction que le scénariste / réalisateur va mettre en scène le rapprochement de deux êtres que le temps a séparé. Variation romantique sur le fameux roman de Daniel Keyes « Des fleurs pour Algernon » (1966), Les Cobayes met donc en scène un couple retombant « médicalement » amoureux l’un de l’autre. Cette idylle artificielle résistera-t-elle au sevrage ? C’est tout le sujet de la deuxième partie du film, qui suivra nos deux junkies de l’amour, persuadés d’être incapables de « s’aimer normalement », dans leurs tentatives désespérées afin de trouver leur dose.

N’étant jamais forcément là où on l’attend, Les Cobayes nous propose au final une intéressante réflexion sur l’amour, le vrai, s’opposant à une espèce d’amour « de convenance » sujet à l’usure des sentiments, au cœur d’un récit régulièrement drôle et plutôt bien écrit. Ne cédant pas aux facilités auxquelles on aurait pu s’attendre, notamment dans la toute dernières partie de l’histoire, le film d’Emmanuel Poulain-Arnaud alterne les moments de rire et d’émotion, grâce à une poignée de punchlines très efficaces, mais également grâce à des seconds-rôles attachants tels que ceux incarnés par Thomas VDB, parfait en garde-côte compréhensif, ou Stephan Wojtowicz, étonnant de justesse dans la peau d’un homme prêt à tout pour sauver son couple.

Le DVD

[4/5]

Privé de sortie dans les salles à cause du Covid-19, Les Cobayes ne passera donc logiquement pas par la case Blu-ray pour sa sortie en vidéo, et débarque aujourd’hui uniquement en DVD sous les couleurs de Metropolitan Vidéo. Le film d’Emmanuel Poulain-Arnaud étant techniquement assez modeste, on se contentera cela dit très bien du DVD que nous a préparé l’éditeur, qui s’avère en tous points excellent : le film est proposé au format respecté, et la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. Côté son, la VF est naturellement proposée en Dolby Digital 5.1, et bénéficie d’un mixage d’ambiance dynamique et relativement immersif, la spatialisation s’avérant particulièrement remarquable durant les séquences de montage temporel sur fond musical. On notera également la présence d’une piste en audiodescription.

Du côté de la section suppléments, l’éditeur nous propose, outre les traditionnelles bandes-annonces, de découvrir deux courts-métrages signés Emmanuel Poulain-Arnaud. Le premier, intitulé La couille (2015, 18 minutes), met en scène Baptiste Lecaplain se découvrant un cancer des testicules. Le sujet a beau être dramatique, le résultat est extrêmement drôle, notamment grâce à la performance enragée de Nicolas Marié ainsi qu’à son enchaînement très réussi de situations surréalistes. La dernière séquence marque l’apparition de Suliane Brahim, sociétaire de la Comédie Française et héroïne de l’excellente série Zone Blanche. Le deuxième court-métrage s’appelle Les grâcieuses (2017, 18 minutes). Il s’agit d’une comédie noire ayant pour sujet le déplacement d’un cadavre dans une villa en location sur la côte d’Azur – tellement décalé et savoureux qu’on aurait aimé voir l’histoire se prolonger un peu ! On notera par ailleurs que Joséphine Draï, Dominique Valadié et Rudy Milstein, qui jouent dans ces courts-métrages, font également une apparition dans Les Cobayes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici