Critique : Sans toi

0
1042

Sans toi

France : 2021
Titre original : –
Réalisation : Sophie Guillemin
Scénario : Sophie Guillemin, Thierry Godard
Interprètes : Thierry Godard, Sophie Guillemin, Bruno Solo
Distribution : Elkin Communication
Durée : 1h16
Genre : Drame, Romance
Date de sortie : 12 janvier 2022

3/5

C’est sur la pointe des pieds que Sophie Guillemin est arrivée à 21 ans dans le monde du cinéma : venue postuler pour de la figuration, elle a été choisie par Cédric Kahn pour tenir le rôle principal dans L’ennui. Depuis, sa carrière a alterné entre films de cinéma et films pour la télévision. En 2010, Sophie Guillemin a réalisé L’éternel féminin, son premier court-métrage, suivi 7 ans plus tard par Heurts. Sans toi est son premier long métrage.

Synopsis : Antoine est un cinquantenaire urbain, grand négociant en vin. Un homme en apparence solide et sûr de lui. Un jour, il reçoit un étrange coup de téléphone de Russie – il n’entend qu’un bruit de respiration au bout du fil. Il est persuadé que c’est un appel de Solange, une femme qu’il avait rencontrée quatre ans auparavant à Moscou et qu’il avait passionnément aimée avant qu’elle ne disparaisse de sa vie. Ébranlé par cet appel, Il plaque tout, travail et famille, et part à sa recherche. Un voyage qui l’amène à Moscou, Saint-Pétersbourg, puis dans le grand nord. Il se lance corps et âme dans ses vaines recherches, et les souvenirs passés avec Solange l’obsèdent. Epuisé, au bord de la perdition, il est recueilli par les habitants d’une maison perdue au bord d’un lac gelé : un séjour initiatique qui va le transformer.

A la recherche d’un amour perdu

Lors de sa visite d’un château bordelais, Antoine, négociant en vin, se retrouve bien désemparé en face de celle qui le reçoit, la propriétaire du domaine qui s’avère dévastée par un chagrin d’amour. Coïncidence : en arrivant dans le domaine, Antoine a reçu un mystérieux appel téléphonique en provenance de Russie, un appel ne se traduisant que par un bruit de respiration. Lui souffre d’une autre forme de chagrin d’amour : il a au fond de lui l’immense regret d’avoir fait capoter une merveilleuse histoire d’amour avec Solange, une jeune femme rencontrée en Russie. Une femme qui lui a appris à aimer la vie avec les autres, à aimer le théâtre, le cinéma, la musique, mais qui a fini par le quitter : Solange voulait un enfant et lui avait peur que ça gâche tout ! Pour lui, le doute n’est pas permis : ce mystérieux appel téléphonique, il ne peut venir que de Solange cherchant à renouer avec lui et il est persuadé que c’est en Russie qu’il pourra la retrouver. Vaste pays, la Russie, un pays où un homme déboussolé à la recherche d’un amour perdu peut, ayant progressivement perdu tous ses repères,  se retrouver à errer nu sur un lac gelé, un pays où cet homme peut être recueilli par un jeune couple et leur fillette, un jeune couple qui ne parle pas la même langue que lui mais qui va lui permettre, par sa  tranquille sérénité, de commencer sa reconstruction.

Les transformations d’un malade de l’amour

Finalement, quelle est la situation la plus difficile à vivre : être largué.e par l’objet de son amour, comme a pu l’être la propriétaire du domaine viticole visité par Antoine, ou être conscient qu’on a été soi-même le ou la responsable de la fin d’une relation amoureuse intense à laquelle, pourtant, on tenait plus qu’à tout, comme l’est ce même Antoine ? Sans toi ne répond pas à cette question. Par contre, ce film s’attache à affirmer qu’il est difficile d’être seul, que les êtres humains ont un profond besoin d’amour et il insiste en montrant ce qu’une blessure amoureuse peut avoir comme impact sur un être humain, même s’agissant de celles et de ceux qui donnent l’impression d’une très grande force intérieure. Le film montre aussi que, heureusement, on peut guérir d’une blessure amoureuse, fut-elle profonde, et que, face à un choix identique, en général, on ne commet pas 2 fois la même erreur ! En suivant le parcours d’Antoine depuis le vignoble bordelais jusqu’à son retour en France en passant par son séjour en Russie, avec en plus l’utilisation de flashbacks sur sa relation avec Solange, on est confronté à toutes les transformations de cet homme que la caméra ne quitte que très rarement, cet homme naturellement si sûr de lui, cet homme qui déteste les faibles et qui a toujours été persuadé qu’il n’y a place que pour les gagnants, mais qu’on retrouve au fond du trou dans le grand nord hivernal de la Russie et qui, avec l’aide de ses amis, arrive finalement à remonter progressivement la pente.

Un casting familial et amical

C’est tout sauf lui faire injure que de qualifier Sans toi de film familial. En effet, ce film est avant tout l’œuvre d’un couple, celui formé dans la vie par Sophie Guillemin et Thierry Godard. C’est avec l’aide de Thierry que Sophie en a écrit le scénario et les dialogues, c’est elle qui l’a réalisé, c’est elle qui l’a photographié, elle s’est octroyée le (petit) rôle de Solange, et c’est l’excellent comédien qu’est Thierry Godard, bien connu par les adeptes du petit écran mais qui n’a pas la place qu’il mérite sur le grand, qui interprète avec justesse le rôle d’Antoine. Mais il y a plus : la famille qui accueille Antoine dans la maison en bois au bord du lac gelé est interprétée par Lino Godard, fils de Thierry, Inaya Allaoui et Sénami Ahouansou, filles de Sophie. Et ce n’est pas tout : l’ami de Thierry qui vient prendre de ses nouvelles lorsqu’il revient en France est joué par Bruno Solo dont la femme, Véronique, est interprétée par … Véronique Clochepin-Lassalle, sa femme dans la vraie vie. En fait Sans toi est aussi un film d’amis car Sophie Guillemin n’a fait appel pour son film qu’à « des acteurs et des actrices avec qui elle a des liens, des gens qu’elle aime et dont elle aime le travail ». Est-ce le cas également pour Hélène Blazy, la compositrice de la très belle musique dans laquelle baigne le film ? Possible !

Conclusion

Malgré quelques petits défauts, Sans toi est une belle réussite qui nous entraine sur les chemins de l’amour fou, avec tout ce que ce sentiment peut présenter de fort, avec tout les chamboulements qu’il peut apporter, même chez les esprits les plus solides. On se réjouit de retrouver l’excellent Thierry Godard dans le rôle principal d’un film de cinéma. 

https://www.youtube.com/watch?v=CUAj9Qw_6EI

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici