Test DVD : Comment tuer sa mère

0
354

 
France : 2018
Titre original : –
Réalisateur : ,
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h16
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 13 juin 2018
Date de sortie DVD : 17 octobre 2018

 

 

Dans la famille Mauret, les trois enfants n’avaient certainement pas demandé une mère aussi odieuse, déjantée… et dépensière ! Pour Nico, l’ainé, qui les entretient tous, c’en est trop ! Il propose à Ben, son jeune frère fainéant, et à Fanny, sa soeur complètement dépassée, une solution radicale : assassiner leur mère pendant le traditionnel déjeuner du samedi…

 

 

Le film

[3,5/5]

On l’a déjà constaté avec tristesse au cœur des arcanes de la section Blu-ray / DVD : rien n’est plus volatile que la comédie française. Ainsi, pour une comédie qui trouve son chemin vers le cœur du public et atteint dans une certaine mesure « l’immortalité », ce sont grosso modo dix petites comédies qui rejoignent les strates obscures de la mémoire collective. Qu’il s’agisse de réalisateurs reconnus ou même d’acteurs très populaires, il semble que nul ne soit réellement à l’abri, à un moment ou à un autre, d’apparaître au générique d’une comédie dont le titre finira noyé dans la masse de ces films inconnus, dont la plupart des cinéphiles affirment, en toute bonne foi cela dit, n’avoir « jamais entendu parler ». Saluons donc avec ferveur les éditeurs vidéo de l’hexagone qui, à l’ère de la dématérialisation galopante, continuent de sortir sur support physique les comédies françaises n’ayant pas rencontré leur public dans les salles, et leur permettra peut-être un jour d’être reconnues à leur juste valeur. Une espèce de « devoir de mémoire » indispensable en somme…

Avec seulement 125.000 entrées réalisées sur un circuit de salles assez conséquent (218), fait donc partie de ces comédies au destin contrarié, que seule une poignée de fans de , et ont eu la chance de découvrir en salles. Pourtant, chacun des trois acteurs développe à l’écran une personnalité qu’on leur connaît bien en tant que spectateur : rigidité nerveuse à la limite de l’hystérie pour , nonchalance candide très attachée au monde de l’enfance pour , performance lunaire et foldingue pour . A leurs côtés, on trouvera également Joséphine Drai, récemment aperçue en belle-sœur de l’héroïne dans Les nouvelles aventures de Cendrillon.

Gravitant, tout comme une partie du casting du film, autour de la fameuse « Bande à Fifi » menée par Philippe Lacheau, les deux coréalisateurs et font le choix d’adapter « Conseil de famille », pièce écrite par Spillemaecker lui-même en collaboration avec  ; l’humour noir est de rigueur et l’ensemble se révèle occasionnellement efficace, mais l’ensemble souffre globalement un peu trop de son origine « théâtrale », les deux apprentis cinéastes ne parvenant pas à suffisamment dynamiser leur huis clos pour éviter que l’ennui finisse par monter le bout de son nez. Heureusement, le « politiquement correct » n’est pas de mise (on n’imagine même pas le nombre de signalements au CSA si un tiers de ce qui est dit dans l’était balancé, même sur le ton de l’humour, à la télévision), et la toujours amusante s’offre une composition parfaite, qui ravira les amateurs de son jeu et de son phrasé si particulier.

 

 

Le DVD

[4/5]

Suite à sa carrière relativement décevante dans les salles (on a d’ailleurs dans l’idée que le distributeur SND ne savait pas trop comment vendre le film, qui ne disposait que de deux photos d’exploitation et d’une bande-annonce), ne verra logiquement le jour que sur support DVD, bien entendu sous les couleurs de . Comme à son habitude, l’éditeur nous permettra de découvrir cette nouvelle petite comédie française dans des conditions absolument satisfaisantes. Il faut de toutes façons avouer que est rodé au format DVD, et nous propose une nouvelle fois un master sans faille : définition, piqué et couleurs composent plutôt bien avec les limites d’un encodage en définition standard. Côté son, le film est proposée en Dolby Digital 5.1, dans un mixage dynamique et bien enveloppant, même si, bien sûr, n’incite pas à la démonstration technique.

Dans la section bonus, l’éditeur nous propose de découvrir, outre la traditionnelle bande-annonce, une petite dizaine de minutes d’entretiens avec l’équipe du film : d’un côté, on entendra s’exprimer , , et Joséphine Drai, et de l’autre, ça sera qui nous livrera sa note d’intention concernant le film.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici