Test Blu-ray : The foreigner

0
3135

The foreigner

 
États-Unis, Chine, Royaume-Uni : 2017
Titre original : –
Réalisation : Martin Campbell
Scénario : David Marconi
Acteurs : Jackie Chan, Katie Leung, Rufus Jones
Éditeur : Metropolitan Vidéo
Durée : 1h53
Genre : Thriller, Action
Date de sortie cinéma : 8 novembre 2017
Date de sortie DVD/BR : 8 mars 2018

 

 

Modeste propriétaire d’un restaurant londonien, Quan perd sa fille dans un attentat terroriste politique. Prêt à tout pour retrouver les responsables et venger sa mort, il se tourne vers un membre du gouvernement irlandais haut placé, Liam Hennessy, qui a, tout comme lui, un passé trouble… Alors que Quan s’engage dans un chassé-croisé de plus en plus tendu avec Hennessy, il va voir ressurgir ce qu’il croyait avoir enfoui en lui de plus sombre…

 

 

Le film

[4/5]

Petit retour en arrière. En 2010, Martin Campbell signait avec Hors de contrôle un film à l’ouverture la fois vraiment intense et finalement bien trompeuse : au terme des dix premières minutes du film, qui envoyaient tellement le bois au niveau violence et brutalité (la souffrance du personnage de Mel à la perte de sa fille était réellement palpable pour le spectateur, à la manière de celle ressentie au début de Death sentence) que l’on s’était mis, en vain, à espérer un revenge movie bien badass qui remettrait définitivement Mel Gibson sur le devant de la scène, et qui n’arriverait finalement malheureusement jamais. On attendait un personnage de tête brûlée, un suicidaire qui n’a plus rien à perdre et qui fonce dans le tas et dessoude sans procès les responsables de la mort de sa fille, et on nous avait livré un mec qui faisait sa petite enquête pépère jusqu’à arriver à une vengeance qui se ferait dans une sorte d’état second finalement très décevant, même si la violence sèche du final relevait un peu globalement l’intérêt du bouzin. Vendu comme une histoire de vengeance, Hors de contrôle était d’avantage un film sur le deuil du père, avec une tension qui, au lieu de monter jusqu’à l’explosion, ne faisait que baisser au fur et à mesure de l’enquête.

Sept ans plus tard, Martin Campbell est allé rechercher une autre grande icône du cinéma d’action des années 80/90 (Jackie Chan, impeccable) pour le placer devant la caméra en personnage de père meurtri mu par un irrépressible désir de vengeance. Et avec The foreigner, il semblerait bien que Martin Campbell a appris des erreurs de son incursion précédente dans le genre : sec, brutal, immersif, violent, tendu et bien rythmé, malgré peut-être quelques petites longueurs en dernière bobine. Réussite absolue, à la violence sèche et thématiquement très forte, The foreigner monte en puissance et en intensité au fur et à mesure que le film évolue, plaçant définitivement Jackie Chan dans la peau d’un personnage très antipathique et sans la moindre pitié, malgré des motivations clairement compréhensibles. Malin, le script lui oppose par ailleurs des anciens de l’IRA ayant vécu dans la perpétration aveugle de la terreur durant des années avant de se rendre compte, un peu tard, que la violence n’amène toujours que la violence.

Littéralement impériaux, Jackie Chan et Pierce Brosnan cassent violemment leur image, et l’ensemble s’avère aussi enthousiasmant et recommandable qu’Hors de contrôle se montrait décevant. On ne peut également que se féliciter que le grand Jackie revienne enfin à des rôles plus violents et adultes, amorcés avec Shinjuku Incident en 2009 et Police Story : Lockdown en 2013, desquels il s’était volontairement éloigné depuis son exil aux États-Unis avec sa décision de ne plus tourner de films que des enfants ne pourraient pas voir.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Côté Blu-ray, la galette Haute Définition proposée par Metropolitan Video nous propose une définition et un piqué vraiment solides, et se voit également nantie de couleurs naturelles et bien saturées. C’est du très beau travail, même les scènes nocturnes ou en basse lumière affichent une forme redoutable ; l’idéal pour découvrir le film si vous l’avez loupé dans les salles obscures. Côté son, VF et VO sont proposées dans des mixages DTS-HD Master Audio 5.1 qui, en termes de puissance et de dynamisme, envoient vraiment le bois. L’immersion est totale et les scènes d’action ne manquent jamais de punch ; un soin tout particulier a de plus été réservé aux basses, qui feront par moments réellement vrombir votre installation (ainsi que votre mobilier).

Côté suppléments, outre la traditionnelle série de bandes-annonces de quelques films disponibles chez Metropolitan, on trouvera une featurette d’un peu moins de huit minutes qui nous éclairera un peu sur la genèse du film, visiblement dans les tuyaux depuis quelques années. On y trouvera de très intéressantes interventions de Pierce Brosnan, Jackie Chan et bien sûr Martin Campbell.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici