Test Blu-ray : Special ID [ Donnie Yen ]

2
276


 
Chine : 2013
Titre original : Te shu shen fen
Créateur : Clarence Yiu-leung Fok
Acteurs : , ,
Éditeur : Vidéo
Durée : 1h39
Genre : Action, Thriller
Date de sortie DVD/BR : 1 avril 2015

 

 

Flic infiltré au sein d’un des gangs les plus dangereux de Hong-Kong, Chan se voit contraint d’accepter une nouvelle mission périlleuse auprès d’un caïd dont il ne peut trahir la confiance. Avec Jing, sa belle coéquipière au tempérament de feu, ils vont devoir affronter les gangsters les plus violents de Chine pour mettre un coup d’arrêt définitif au crime. Mais cette mission va mettre en danger sa couverture et sa famille. Entre trahison et désir de vengeance, la justice a le goût du sang…

 

 

Le film

[3/5]

Après nous avoir offert, en 2005 et 2007, deux des polars d’action les plus impressionnants de la décennie avec SPL et Flashpoint, Donnie Yen s’était éloigné des films contemporains pour se consacrer au wu xia en costumes. C’est dire si son retour aux affaires avec Special ID (2013) était attendu des amateurs.

Derrière la caméra, Wilson Yip, réalisateur de SPL et Flashpoint, laisse la place à Clarence Fok, dont les titres de gloire remontent à Dragon from Russia (1990) et Naked killer (1992). A la modernité du style de Yip, qui nous proposait des plongées fiévreuses, dynamiques et hardcore dans l’enfer de la pègre Hong-Kongaise, succède donc le style pépère de Fok. Les capacités physiques et martiales de Donnie Yen sont toujours aussi impressionnantes : le bonhomme est rapide, son style est sec et racé, empruntant occasionnellement au MMA et au free fight. Les chorégraphies du film mettent en avant la rapidité d’exécution de l’acteur, qui s’offre d’excellents combats, notamment avec Andy On. Côté intrigue, il s’agit d’un scénario d’infiltration on ne peut plus basique, naviguant cela dit en dents de scie entre la comédie outrée et la solennité forcenée dés que l’action s’arrête : à l’image du jeu des acteurs, carrément too much, Special ID ne parvient à trouver d’identité forte que dans l’action, brutale et spectaculaire.

Malheureusement assez mal accompagnés par la caméra mollassonne de Clarence Fok, les combats n’ont pas forcément le même impact sur le spectateur que ceux des films précédents de Donnie Yen. Cela dit, grâce à leur ampleur et au soin indéniable apporté aux chorégraphies, les nombreuses scènes d’action valent tout de même authentiquement le détour, en particulier celle dans le restaurant et l’impressionnante poursuite en voiture finale.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Comme à son habitude, Wild Side nous livre une galette Blu-ray quasi-irréprochable. Côté image, la copie respecte à la lettre la photo du film, brute de décoffrage, sans éclat. La définition n’est cependant pas en retrait pour autant, affichant un niveau de détail d’une belle précision, et les couleurs possèdent une pêche insolente (elle répond, cette effrontée). Côté son, VF et VO sont encodées en DTS-HD Master Audio 5.1, et s’avèrent immersives, puissantes et d’un dynamisme sans faille. Autant dire que quand ça défouraille, cela n’y va pas de main morte : pieds, poings, flingues, voitures, sans oublier la musique, assez présente : vous allez réveiller les voisins, mais qu’ils viennent se plaindre, tiens, on leur pète la gueule avec un kick retourné !

Dans la section suppléments, c’est beaucoup plus calme : outre les habituelles bandes-annonces de l’éditeur, on ne trouvera que deux featurettes, consacrées aux scènes d’action : l’une portera sur les techniques de combat, et l’autre sur la poursuite finale, en voiture. C’est très court (moins de 4 minutes montre en main pour visionner les deux modules), mais ces documents ont au moins le mérite de proposer quelques images volées sur le tournage.

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici