Test Blu-ray : Rosalie Blum

0
358

Rosalie Blum

rosalie blum DVD
France : 2015
Titre original : –
Réalisateur : Julien Rappeneau
Scénario : Julien Rappeneau, d’après la BD de Camille Jourdy
Acteurs : Noémie Lvovsky, Kyan Khojandi, Alice Isaaz, Anémone
Éditeur : M6 Vidéo
Durée : 1h35
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 23 mars 2016
Date de sortie DVD : 3 août 2016

 

 

Synopsis : Vincent Machot connaît sa vie par cœur. Il la partage entre son salon de coiffure, son cousin, son chat, et sa mère bien trop envahissante. Mais la vie réserve parfois des surprises, même aux plus prudents…
Il croise par hasard Rosalie Blum, une femme mystérieuse et solitaire, qu’il est convaincu d’avoir déjà rencontrée. Mais où ?
Intrigué, il se décide à la suivre partout, dans l’espoir d’en savoir plus. Il ne se doute pas que cette filature va l’entraîner dans une aventure pleine d’imprévus où il découvrira des personnages aussi fantasques qu’attachants. Une chose est sûre : la vie de Vincent Machot va changer…

rosalie blum 2

Le film

[3/5]

Difficile d’imaginer vie plus morne que celle du trentenaire Vincent Machot : une mère envahissante qui habite dans le même immeuble que lui, au milieu de ses peluches et de ses marionnettes, un métier de coiffeur qu’il a hérité de son père et qui est loin de le passionner, ses rapports téléphoniques avec Marianne, sa petite amie qui a quitté Nevers il y a déjà bien longtemps pour partir à Paris et qui a toujours un prétexte pour ne pas venir le voir ou pour le dissuader de la visiter dans la capitale. Tout aussi monotone semble être la vie de son cousin Laurent, mais, au moins, cette monotonie est-elle pimentée par les moments brûlants passés avec des femmes mariées et par les retours frappants qu’il lui arrive de recevoir de la part d’un mari trompé. Que voulez vous, « Les maris sont trop jaloux » ! Laurent aimerait bien que son cousin s’aperçoive que Marianne le mène en bateau et s’intéresse à d’autres femmes. Peine perdue. Jusqu’au jour où, allant chercher une boite de crabe dans une épicerie ouverte le dimanche, Vincent se mette à ressentir une impression de déjà-vu face à l’épicière. Qui est-elle, où l’a-t-il vue ? Pourquoi ne pas mener une filature ? Une filature tellement maladroite que Rosalie, l’épicière, va vite s’en apercevoir et lancer une contre-filature avec l’aide de sa nièce Aude, une étudiante qui se cherche, et des amis de celle-ci. D’une certaine façon, Vincent, sa mère, Rosalie, Aude, son coloc, ses deux amies, sont des personnages en position « pause » et coincés dans leur solitude mais qu’un hasard de leur existence peut amener à se réveiller.

Rosalie blum 6

Pour sa première réalisation au cinéma, le scénariste Julien Rappeneau a choisi d’adapter au cinéma Rosalie Blum, le roman graphique de Camille Jourdy, dont le premier des trois tomes est paru en 2007. Gardant l’esprit des trois tomes, il a découpé son film en trois parties, respectivement intitulées « Vincent », « Aude » et « Rosalie » et racontant plus ou moins les mêmes événements, à chaque fois vus de façon différente. Le résultat s’apparente à un conte, à la réalité improbable mais au charme poétique indéniable. Il est évidemment dommage d’observer de temps à autre certaines baisses de régime mais, le film s’avère globalement très sympathique. Pour son premier grand rôle au cinéma, Kyan Khojandi interprète à la perfection le personnage de Vincent, ce célibataire qui a du mal à se sortir de la monotonie de son existence et qui rappelle certains personnages joués par le comédien dans sa série Bref. Noémie Lvovsky est plutôt plus convaincante que d’habitude, même si, en continuant d’afficher ce sourire tout à la fois béat et niais, son jeu est toujours aussi stéréotypé. La confirmation évidente du film est le grand talent d’Alice Isaaz qui campe ici une Aude au départ un rien paumée mais totalement « reboostée » par la mission que lui confie sa tante. De bons comédiens complètent la distribution, tels Anémone dans le rôle de Simone, la mère envahissante de Vincent, Philippe Rebot, dans celui du coloc d’Aude, Sara Giraudeau et Camille Rutherford qui jouent Cécile et Laura, ses deux meilleures amies.

rosalie blum 3

Le Blu-ray

[4.5/5]

Bonne pioche que ce Blu-ray produit par M6 Vidéo. Un excellent transfert donne des images très lumineuses mettant bien en valeur la photographie de Pierre Cottereau. Concernant, le son, on dispose du choix entre DTS 2.0 et DTS 5.1 HD Master Audio. Si on le souhaite, on peut disposer d’une audiodescription ou bien du sous-titrage pour sourds et malentendants. Quant aux suppléments, on en compte deux. Tout d’abord une rencontre d’une durée de 19 minutes avec le réalisateur et certains comédiens. On y apprend, entre autre, que le réalisateur n’a pensé au choix des comédiens qu’après avoir terminé le scénario et qu’il a conseillé à ces derniers de ne pas lire le roman graphique avant le tournage. Le second s’intitule « Du roman graphique au film » et réunit Camille Jourdy et Julien Rappeneau, côte à côte durant 23 minutes. On retiendra que, pour le réalisateur, il y a un processus idéal lorsqu’on souhaite adapter un roman graphique au cinéma : bien entendu, il faut aimer cette BD quand on la lit, il faut construite très vite une ébauche du scénario puis continuer en travaillant sur tout ce qui différencie une représentation cinématographique de la représentation graphique et textuelle d’une BD. Enfin, lorsque le scénario est peaufiné et terminé, il est bon de vérifier qu’à sa lecture, on retrouve la même impression qu’à la première lecture de la BD. A noter aussi que Camille Jourdy appréciait certes de retrouver des éléments de sa BD parfaitement respectés dans le film, mais goûtait au moins autant la surprise ressentie lorsque le film apportait des éléments nouveaux.

rosalie blum 1

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici