Accueil Tags Noémie Lvovsky

Tag: Noémie Lvovsky

César 2021 : les nominations

0
La sobriété avec laquelle les nominations aux César ont été annoncées avant-hier était sans doute autant choisie que subie. Après l'atmosphère toxique en février 2020 – l'affaire Roman Polanski / J'accuse, vous vous en souvenez, n'est-ce pas ? –, la nouvelle direction de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma a probablement préféré ne pas trop faire de vagues cette année.

Critique : Les Estivants (Deuxième avis)

0
Dans "Les estivants", tous les défauts de la réalisatrice sont présents à 200 % : lourdeur, prétention, narcissisme.

Albi 2018 : Les Invisibles (Louis-Julien Petit)

0
La misère sociale n'a ni solution, ni structure. Elle est juste là, à nous regarder au quotidien de près ou, de préférence, de loin. A nous alors de prendre en considération les personnes qui en souffrent ou bien – la réaction instinctive qui en dit long sur l'hypocrisie de la nature humaine – de détourner le regard et de nous pincer le nez, en espérant que pareille dégringolade ne nous arrivera pas un jour.

La Roche-sur-Yon 2018 : Les Trois soeurs

0
Les apparences sont trompeuses chez Valeria Bruni Tedeschi, une actrice abonnée aux personnages de femmes névrosées, dont la filmographie en tant que réalisatrice dévoile pourtant un regard plus nuancé sur les joies et les peines de la bourgeoisie. Citons comme preuve cette adaptation libre de la pièce de Tchekhov, produite pour être diffusée sur arte et programmée dans le cadre du focus sur Bruni Tedeschi au Festival de La Roche-sur-Yon.

Cannes 70 : quelle place pour les femmes sur la croisette...

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Test Blu-ray : Rosalie Blum

0
"Rosalie Blum" s'apparente à un conte, à la réalité improbable mais au charme poétique indéniable. Il est évidemment dommage d'observer de temps à autre certaines baisses de régime mais, le film s'avère globalement très sympathique.

Festival de Cannes 2015 : Prix France Culture Cinéma

0
Abderrahmane Sissako, le président du jury 2015 de la Cinéfondation et de la compétition des courts-métrages de la sélection officielle a reçu le Prix...

Critique : L’Apollonide – souvenirs de la maison close

0
Dans le cadre de la troisième édition du festival du cinéma d’Arte, L’Apollonide - souvenirs d’une maison close de Bertrand Bonello a été projeté au Luminor Hôtel de Ville le dimanche 25 novembre. Une belle occasion, quelques mois après Saint Laurent (lien vers la critique), de (re)voir le cinquième long-métrage d’un réalisateur qui, manifestement, s’impose dans le cinéma français. Après la projection, Bonello a pris le micro dans la salle pour un débat avec les spectateurs.

Un château en Italie

0
Louise rencontre Nathan, ses rêves resurgissent. C’est aussi l’histoire de son frère malade et de leur mère, d’un destin: celui d’une grande famille de la bourgeoisie industrielle italienne. L’histoire d’une famille qui se désagrège, d’un monde qui se termine et d’un amour qui commence.

Box-office France : Camille Redouble, bon élève de la semaine

0
La délicieuse comédie de Noémie Lvovsky s'offre une première place méritée en tête du box-office français, juste devant Des hommes sans loi.

Camille Redouble

1
Camille a seize ans lorsqu’elle rencontre Eric. Ils s’aiment passionnément et Camille donne naissance à une fille… 25 ans plus tard : Eric quitte Camille pour une femme plus jeune. Le soir du 31 décembre, Camille se trouve soudain renvoyée dans son passé. Elle a de nouveau seize ans. Elle retrouve ses parents, ses amies, son adolescence… et Eric. Va-t-elle fuir et tenter de changer leur vie à tous deux ? Va-t-elle l’aimer à nouveau alors qu’elle connaît la fin de leur histoire ?

Présumé coupable

0
Présumé coupable est le deuxième long métrage de Vincent Garenq, après Comme les autres en 2008 et la saison 10 de Sous le soleil. Le réalisateur s’est emparé d’un fait réel, l’affaire d’Outreau, qui avait fortement marqué les français entre 2001 et 2005.