Test Blu-ray : Phantom boy

1
100

 
France : 2015
Titre original : –
Réalisateur : ,
Scénario : Alain Gagnol
Acteurs : , ,
Distribution : France Télévisions Distribution
Durée : 1h24
Genre : , Fantastique, Policier
Date de sortie cinéma : 14 octobre 2015
Date de sortie DVD/BR : 9 mars 2016

 

 

Leo, 11 ans, possède un pouvoir extraordinaire. Avec Alex, un policier, il se lance à la poursuite d’un vilain gangster qui veut s’emparer de New York à l’aide d’un virus informatique. À eux deux, ils ont 24 heures pour sauver la ville…

 

 

Le film

[4,5/5]

Que dire sur ce petit bijou de l’animation qu’est Phantom Boy que n’aurait déjà écrit notre rédac’ chef Pascal Le Duff dans sa chronique strasbourgeoise ?

« Retour aux inédits du FEFFS 2015 avec un grand moment du cinéma d’animation contemporain, Phantom Boy des duettistes Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli à qui l’on doit déjà le très réussi , nommé à l’oscar du film d’animation en 2012. Ils reviennent avec ce croisement entre le film noir et le cinéma fantastique dont l’action se passe à New-York où une aventure aussi incroyable semble déjà plus crédible qu’à Paris même. Ou Strasbourg pour rester dans le ton, même si Joe Dante précisa dans sa master class que la ville lui rappelle les plateaux de tournage (back lot) de la Californie. Alex, policier courageux aux instincts fiables, tente d’arrêter un criminel déterminé à faire le mal. Blessé, il se retrouve immobilisé à l’hôpital mais bénéficiera pour son enquête de l’aide inattendue de Léo, patient de onze ans, qui, tel un fantôme, passe à travers les murs à l’insu de tous.

Le méchant au visage de tableau de Picasso, doublé avec un fiel jubilatoire par Jean-Pierre Marielle, est étrangement inquiétant pour un film destiné, au moins en partie, aux plus jeunes même si les deux pieds nickelés qui lui servent de sous-fifres et un chien caractériel atténuent la dimension démoniaque de cette figure du crime évoquant les méchants les plus déments du cinéma policier des années 30 mais aussi le Joker dans ses pires incarnations. Le scénario joue avec les clichés du genre, situations et personnages, et pourtant ne cesse de surprendre, avec un suspense audacieux autour de la mort d’un enfant malade. Le graphisme, superbe, évoque notamment les serials animés de Superman. »

Retrouvez l’intégralité de son article que le troisième jour du FEFFS 2015 en cliquant sur ce lien !

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Techniquement parlant, le Blu-ray édité par France Télévisions Distribution a tout de la merveille, rendant clairement hommage au travail d’animation « à la main » des équipes d’Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli. L’image encodée en 1080p est à la hauteur de nos attentes et autres exigences, et on découvrira tous les détails de Phantom Boy avec une précision absolue : les couleurs sont superbes, la définition sans failles, c’est absolument magnifique. Reste que Phantom Boy ne pourra réellement être comparé aux standards actuels des films d’animation réalisés directement en numérique : il s’agit ici d’un dessin animé réalisé à l’ancienne, où l’ordinateur n’a été utilisé que pour les petits détails : un travail réellement artisanal et vivant aujourd’hui disparu ou en voie de disparition… Côté audio, l’éditeur nous propose donc une VF aux doublages prestigieux (Audrey Tautou, Edouard Baer, Jean-Pierre Marielle) en DTS-HD Master Audio 5.1. L’ampleur du mixage sonore est remarquable, avec une mention particulière pour les bruits émis par le chien.

Côté suppléments, France Télévisions Distribution nous propose un court making of à destination des enfants, où chaque étape de la fabrication du film est expliquée de façon didactique et vivante.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici