Accueil Tags Edouard Baer

Tag: Edouard Baer

César 2021 : les nominations

0
La sobriété avec laquelle les nominations aux César ont été annoncées avant-hier était sans doute autant choisie que subie. Après l'atmosphère toxique en février 2020 – l'affaire Roman Polanski / J'accuse, vous vous en souvenez, n'est-ce pas ? –, la nouvelle direction de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma a probablement préféré ne pas trop faire de vagues cette année.

Test DVD : Terra Willy, planète inconnue

1
Des dessins animés français, ça ne court pas forcément les rues. Alors bien sûr, côté budget, les productions made in France ne peuvent probablement pas rivaliser avec les productions Pixar, mais qu'il s'agisse d'animation à proprement parler, de fluidité ou de character design, les petits gars Tosti (Eric et Jean-François) qui se cachent derrière la réussite Terra Willy – Planète inconnue n'ont vraiment pas à rougir de leur bébé. Ambitieux, coloré, imaginatif, leur film ne fait certes pas dans la grande originalité, mais le récit des aventures de ce petit garçon naufragé en terre inconnue s'avère rythmé, drôle et plein d'action.

César 2019 : les nominations

0
Les nominations pour la 44ème édition des César ont été annoncées avant-hier matin par Alain Terzian, le président de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma, et Maxime Saada, président du groupe Canal +. La cérémonie aura lieu le vendredi 22 février à la Salle Pleyel et sera diffusée comme d'habitude en clair et en exclusivité sur Canal + à partir de 21h00.

Cannes 2018 : Edouard Baer maître de cérémonie

0
L'annonce de la sélection officielle du 71ème Festival de Cannes aura lieu dans moins d'une semaine. Et c'est donc sans surprise que les communiqués sur les autres aspects du plus prestigieux festival de cinéma s'accélèrent, avec cet après-midi celui du maître de cérémonie, quelques heures à peine après la confirmation du film d'ouverture.

Test DVD : Going to Brazil

0
Vingt ans – voilà presque vingt ans que l’on connaît et apprécie la personnalité de Patrick Mille, découverte par la plupart des quarantenaires au sein du « Centre de visionnage », vignette humoristique assurée par Edouard Baer et son équipe de joyeux drilles à la fin des années 90. Aux côtés de Gilles Gaston-Dreyfus, Jean-Michel Lahmi, Francis Van Litsenborgh, Joseph Malerba ou Sandrine Rigault, il y avait composé deux personnages très marquants : le « fan » éperdu d’Edouard Baer (« A cœur de peau ! ») et le brésilien Chico (« Totale éclatche ! »), personnage qui l’a quelque peu « vampirisé » au début des années 2000, avec une série de pubs, de sketches et même la sortie d’un DVD consacré au personnage en 2002.

Test Blu-ray : Ouvert la nuit

0
Ouvert la nuit s’apparente à une course de montagnes russes extrêmement jubilatoire, qui nous plonge sans ménagement dans la nuit folle d’un artiste de la vie, un inconscient peut-être, mais en tout cas un homme fragile pris au piège d’un interminable mouvement de fuite. Édouard Baer s’y révèle à fleur de peau, tel le comédien intelligent et narquois qu’il est au fond

Cannes 70 : de Jeanne Moreau à Monica Bellucci, maîtresses et...

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Critique : Ouvert la nuit

0
La personnalité publique de Edouard Baer a beau être polarisante, elle a au moins l’immense avantage d’être consistante au fil des années. L’image que l’acteur donne de lui-même est celle d’un homme loufoque et narcissique, trop imbu de sa propre aura pour proférer autre chose que des pointes puériles.

Test Blu-ray : Phantom boy

1
Le méchant au visage de tableau de Picasso, doublé avec un fiel jubilatoire par Jean-Pierre Marielle, est étrangement inquiétant pour un film destiné, au moins en partie, aux plus jeunes même si les deux pieds nickelés qui lui servent de sous-fifres et un chien caractériel atténuent la dimension démoniaque de cette figure du crime évoquant

Festival de l’Alpe d’Huez 2016 : bilan au sommet (1/3)

2
Oyé Oyé!!! Voici le bilan sur la sélection officielle de la 19ème édition du festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez (longs métrages...

Critique : Encore heureux

1
Qu'y a-t-il de plus triste qu'un film censé faire rire et qui n'y arrive pratiquement jamais ? L'éclosion de quelques sourires, peut-être ? On l'admet : en effet, quelques répliques arrivent à arracher des sourires. Toutefois sachez que les 3 meilleures du genre sont dans la bande-annonce : dans la première, il y a le mot "sarkozyste" ; dans la deuxième, il y a "Hollande" ; dans la troisième, il y a "honnêteté" et "les riches".

Turf

0
C’est l’histoire de quatre potes, quatre petits Français : le Grec (l’ostéopathe), Fifi (qui vit chez sa mère, concierge), Fortuné (l’Antillais qui travaille à la Cogex), et Freddy (le flambeur). Ils fréquentent assidument un PMU parisien, Le Balto. Fatigués de perdre le peu qu’ils ont, ils veulent arrêter de jouer au Turf… Oui mais, selon la devise bien connue des turfistes : Jour de perte, veille de gain, le destin frappe au carreau ! Un destin qui porte des costumes de grand faiseur, un joueur de légende, connu comme le loup blanc sur tous les hippodromes, de tous les turfistes et… de la Police des Jeux : Monsieur Paul. Ce "gentleman" de retour aux affaires leur propose d’acheter un crack, en réalité une vielle carne : Torpille. Ils sont quatre… et décident d’acheter chacun une patte du canasson ! La bande du Balto entre alors dans le monde des propriétaires, des combines et des milliardaires d’Auteuil à Monte-Carlo. Vont-ils triompher ou tout perdre, même leur amitié ? Les chevaux sont sous les ordres !