DVD — 11 août 2016
Test Blu-ray : Les visiteurs 3 – La révolution

– La révolution

 
France : 2016
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Jean-Marie Poiré,
Acteurs : Christian Clavier, Jean Réno,
Éditeur :
Durée : 1h50
Genre : Comédie, Fantastique
Date de sortie cinéma : 6 avril 2016
Date de sortie DVD/BR : 6 août 2016

 

 

Bloqués dans les couloirs du temps, Godefroy de Montmirail et son fidèle serviteur Jacquouille sont projetés dans une époque de profonds bouleversements politiques et sociaux : la Révolution Française… Période de grands dangers pendant laquelle les descendants de Jacquouille La Fripouille, révolutionnaires convaincus, confisquent le château et tous les biens des Montmirail, aristocrates arrogants en fuite dont la vie ne tient qu’à un fil…

 

 

Le film

[3/5]

En ne réussissant à réunir que 2,2 millions de fans et autres nostalgiques dans les salles françaises, le troisième opus de la franchise Les visiteurs restera malheureusement un cuisant échec pour le trio Jean-Marie Poiré / Christian Clavier / Jean Réno. Dix-huit ans après Les visiteurs II, il faut croire que le public n’a plus envie de revenir vers la gaudriole du passé, préférant se tourner vers des franchises plus modernes et dans l’air du temps. Cependant, il faut tout de même admettre que Les visiteurs 3 : La révolution a de beaux restes, et efface même en partie l’affront fait aux spectateurs avec le navrant deuxième épisode, qui était quant à lui à réserver aux enfants de huit à dix ans uniquement.

Abordons d’entrée le vrai problème des Visiteurs 3 : c’est un film devant lequel on ne rit jamais. On sourit certes à intervalles plutôt réguliers, et à l’occasion d’une saillie verbale ou deux, il se pourrait que le spectateur laisse échapper un petit rire bref – mais c’est tout. Le timing comique n’y est plus, l’inspiration manque un peu en matière de gags, et c’est bien dommage, car à tous les autres niveaux, le film de Jean-Marie Poiré assure plutôt bien.

Incontestablement rythmé, plutôt bien photographié et surtout réalisé par Poiré avec un dynamisme et une sobriété qu’il semblait avoir perdu en découvrant le numérique (rappelez-vous Les visiteurs II et Les anges gardiens et leur réalisation frénétique du dernier ridicule), Les visiteurs 3 : La révolution nous propose également un « vrai » scénario, plutôt habile et bien construit, loin de la suite de sketches peu inspirés et étirés au-delà de toute limite raisonnable que proposait le deuxième film de la franchise. Contrairement à ce que le changement de titre du film pouvait laisser craindre de prime abord (de « La terreur », on est passé à « La révolution », ce qui sous-entendait peut-être que la production considérait les français comme trop incultes pour connaitre cette période de l’Histoire de France), il n’y a pas réellement dans l’intrigue ou les références historiques de nivellement par le bas ; si l’ensemble est traité sur le ton de la comédie, le scénario enchaine les rebondissements avec le minimum de rigueur historique que l’on pouvait attendre. Seul le niveau de langage en prend un coup, le film étant extrêmement vulgaire dans son genre.

Dernier bon point à mettre au crédit du film : ses acteurs. Si les acteurs des Visiteurs II (Muriel Robin, Claire Nadeau, Sylvie Joly…) avaient pour de nombreux d’entre eux une image un peu « ringarde » fleurant bon les années 80, dans leur ensemble, ceux des Visiteurs 3 sont assez surprenants : les prestations des quelques humoristes s’étant fait un nom tout récemment grâce à leurs nombreux passages télévisuels (Alex Lutz, Ary Abittan) respectent tout à fait l’esprit du film et s’avèrent très convaincantes, et même le has-been Franck Dubosc prouve à nouveau que lorsqu’il est bien dirigé, il peut s’avérer étonnamment bon. Les toujours excellents Sylvie Testud et Nicolas Vaude nous gratifient également d’apparitions plus ou moins longues mais toujours justes.

En deux mots comme en cent : loin d’être la purge annoncée et décriée par ci par là dans la presse spécialisée, Les visiteurs 3 : La révolution s’avère un divertissement honorable, même s’il est très loin d’égaler la réussite du premier volet et ne remplit pas vraiment son contrat du pur point de vue des zygomatiques. En revanche, côté scénario, acteurs et mise en scène, il se révèle bien supérieur au deuxième épisode, et mérite de fait tout de même que l’on s’y attarde…

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est bien sûr Gaumont qui nous permet aujourd’hui de découvrir Les visiteurs 3 : La révolution sur support Blu-ray, et force est d’avouer que la galette est plutôt belle : le piqué est d’une précision à couper le souffle, les contrastes sont admirablement gérés, couleurs et luminosité s’affichent avec panache. Bref, d’un point de vue technique, le Blu-ray est absolument irréprochable, aucun souci de pixellisation ou la moindre pétouille de compression n’est à déplorer : un bel hommage rendu au travail abattu par l’équipe du film afin d’obtenir un rendu plus moderne mais ne dénaturant pas le côté « old school » de la réalisation à proprement parler. Côté son, la VF est proposée en DTS-HD Master Audio 5.1 et nous plonge au cœur du film avec des effets dynamiques dans tous les sens et une spatialisation du tonnerre.

Du côté des suppléments, Gaumont nous propose tout d’abord un making of d’une durée d’environ une demi-heure, dans un esprit « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », mais donnant à voir quelques extraits du tournage et un Christian Clavier très impliqué dans la direction d’acteurs. Le teaser « jour / nuit » et la bande-annonce complètent le tour du propriétaire.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles