DVD — 25 mai 2015
Test Blu-ray : Les loups


Japon : 1971
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Hideo Gosha,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h11
Genre : Drame
Date de sortie DVD/BR : 27 mai 2015

 

 

Japon 1926. Quelque part dans le Nord de l’Archipel, deux clans de Yakuza se disputent le contrôle du commerce du bois. Un règlement de compte sanglant met fin à la trêve et se solde par l’emprisonnement de ses principaux membres. Six ans plus tard, bénéficiant d’une amnistie, les deux clans sont forcés de s’unir. Mais cette union, scellée par un mariage arrangé, cache un sombre secret qui va provoquer leur perte dans un dernier baroud d’honneur…

 

 

Le film

[4/5]

Principalement connu en France grâce à une série de DVD édités il y a quelques années par HK Vidéo et Wild Side Vidéo, Hideo Gosha reste un cinéaste très mystérieux pour de nombreux cinéphiles. Avec Les loups, le réalisateur japonais s’essayait donc au début des années 70 au film de yakuza avec Les loups, qui lui permettrait de développer sur un registre légèrement différent des thèmes qui émaillent l’ensemble de son œuvre, notamment celui de la solitude de l’individu perdu au sein d’un groupe (ici les yakuza) dans lequel il ne se reconnaît plus, et qui le pousse petit à petit vers une forme de déshumanisation.

Si certains réalisateurs en provenance du pays du soleil levant tendent à glorifier les yakuza, il n’en est rien avec Hideo Gosha, qui les ridiculise, met en avant l’hypocrisie de leur « caste », et l’individualisme forcené caché derrière les principes clamés haut et fort comme des règles immuables. Les loups dénonce l’échec de l’organisation des yakuza en « groupe » uni, et montre à quel point, dans le fond, les membres de ce groupe sont autant de crapules solitaires n’œuvrant que pour leur petite personne et ne se font guère d’illusion quant à leur pseudo-unité. Loup solitaire en mal de meute, las de son existence et dont la trajectoire ne peut être que mortifère, le héros du film de Gosha se réfugie dans la nature, se lie aux animaux, tente de retrouver des émotions humaines. Cynique et sans espoir, le film sous-entend malheureusement qu’il est déjà trop tard…

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est HK Vidéo qui nous propose aujourd’hui de découvrir ce film rare de Gosha sur support Blu-ray : un pari éditorial risqué que l’on salue bien bas. Le master proposé par l’éditeur est très granuleux, mais correspond visiblement tout à fait aux volontés de Gosha et de son directeur photo Kôzô Okazaki (Goyokin), qui font baigner le film dans une ambiance éthérée, presque surnaturelle. Le piqué est d’une belle précision, les noirs sont profonds, les contrastes remarquables, tout est réuni pour (re)découvrir cette œuvre crépusculaire dans les meilleures conditions possibles. Le film est mixé en DTS-HD Master Audio 2.0 d’origine, et le sous-titrage ne pose aucun souci particulier.

Du côté des suppléments, on notera tout d’abord la possibilité d’écouter Christophe Gans et Léonard Haddad, fondateurs de HK Vidéo et cinéphiles éclairés, s’exprimer sur le film dans un riche commentaire audio. Un long sujet consacré à Hideo Gosha revient sur l’essentiel de la carrière du cinéaste japonais, sous la forme d’un entretien entre Christophe Gans et Robin Gatto, auteur du livre « Hideo Gosha, cinéaste sans maître ». Les deux intervenants sont vraiment passionnés par leur propos, mais cet échange verbal pourra rester un peu hermétique au public ne connaissant pas sur le bout des doigts la filmographie du cinéaste japonais. Enfin, une série de bandes-annonces de films édités par HK Vidéo ferme la section.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles